Partagez | 
 

 rp partie1 d'oroum'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
oroumgolok



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 27/08/2010

MessageSujet: rp partie1 d'oroum'   Sam 18 Sep - 12:11

Oroumgolok, première chronique, vagues souvenirs.

J’étais là assis dans mon bunker, devant la « voxconsole », cette sorte d’ordinateur à tout faire fourni par la société la firme, Mon employeur du moment. J’étais devenu un terraformer martiens. Dire qu’il y a encore peu, la simple idée d’aller jusqu'à Mars me semblait très utopique. Mais j’étais là et çà ressemblait bien à une planète rouge et fortement hostile.

Comment suis-je arrivé là ?

C’est encore vague dans mon esprit mais depuis quelques jours des souvenirs me reviennent de ma vie d’avant. Vie passée sur une autre planète, une planète ou l’air était présent, planète avec de l’eau, planète bleue. Tout le contraire d’ici ! Planète sans air, planète déserte, planète sèche et planète rouge.

Je ne dois pas les oubliés alors je les notes. Sur ce rocher bleu, j’y suis né puis j’ai étudié parce que j’ai eu la chance de naitre dans un coin du monde plutôt aisé malgré les dires des gens sur place. Peu d'entre eux ont voyagé loin il faut dire. Puis je suis devenu un ouvrier dans un monde de plus en plus mécanisé. J’avais fini par acquérir des automatismes dans une vie trop réglée. L’intérêt de mon travail déclinait de plus en plus vite. Ma motivation se perdait comme neige au soleil. J’étais devenu dépendant de mes actions mécaniques. Alors à ce moment j’ai découvert quelque chose. Dans l’ombre de la société, des gens organisaient des sortes de tournois ; Des combats clandestins. Les risques semblaient énormes. J’y suis allé et vite, je vainquis quelques adversaires. J’en fus fort surpris lors des trois premiers. Puis de la même façon que ma vie d’ouvrier j’en devins un autre rouage.

Mais à force de recevoir des coups, mon corps en était marqué. Cela avait attiré l’attention des pontes de l’industrie qui m’employait et au final sans même m’en rendre compte, je parti sur la pente de l’exclusion. Arriva alors ce qui devait arriver. Mon licenciement. Je n’avais rien vue venir obnubilé par l’arène clandestine. Ce fut un sacré choc pour moi. A ce moment même l’arène ne me suffisait pas. Mais j’ignorais encore des choses sur cette arène ; des choses que j’ai su bien plus tard.

J’en étais arrivé au bord d’un gouffre dangereux ! Pas tout à fait une dépression pas tout à fait l’envie de faire d’autre choses. Je commençais à écumer les bars. A ce moment j’ai commencé à me faire quelques amis. Parmi eux il y avait Antiom. Il me fit découvrir certaines choses sur la terre, ce qui me permis de ne pas sombrer totalement dans la déprime ou l’alcool mais il finit par la quitter bien vite.

La veille de son départ voici ce qu’il me confia :

« si tu en as marre de Terre, une nouvelle société s’est installée en ville . Elle propose de t’embaucher pour terraformer Mars.
MARS ? Lui répondis-je totalement interloqué.

Oui Mars ! Ils ont des moyens technologiques comme jamais on n’en a vue avant et ils t’offrent le voyage. »

Je le regardais avec des yeux incrédules. Et là :

« je part demain, me dis-t-il. Et si tu le souhaites un jour tu pourrais me rejoindre. Donnes leur ceci au bureau de recrutement le jour ou tu iras » tout en joignant le geste à sa parole il me donna une carte étrange. Sa tem Card.

Plus le temps passait et plus l’ennui me gagnait. A tel point que j'eus le temps de lire des tas de bouquins en tout genre. Un jour, j’ai même commencé a compulser des ouvrages dis d’ésotérisme. La plupart du temps ces choses étaient pures chimères. Parfois des faits étranges survenaient réellement. Et puis j’ai commencé à me spécialiser vers une branche appelée runologie. D’abords j’appris les symboles, leurs noms puis leurs symboliques. En même temps j’apprenais la mythologie du grand nord scandinave car ses runes y étaient fortement liées par leurs symboliques propres. J’étais presque un expert runistes. Et j’avais totalement oublié l’arène clandestine. Cette étude m’a pris 5 ans de ma vie.

Pourtant …pourtant ….

Le démon de l’ennui revint. Malgré ma soif de connaissance je m’ennuyais et à coté de ça, mon pays devenait sinistré au niveau travail. L’espoir semblait se dissoudre dans un océan de malheurs généralisé autour du monde Terre. Je commençais à penser que j’étais un zombie. A ce moment, l’arène me revint en mémoire. Il fallait que je test à nouveau. J’y suis allé confiant, pensant que sa se passerait bien comme les fois d’avant.

Mais j’avais vieilli mes lectures ne m’avaient pas musclé. J’ai eu une grosse surprise lors du combat. Une armoire à glace comme jamais je n’en avais vue ailleurs qu’à la télé me fit face et là … mes réflexes émoussés et ma force dissipée, je pris une raclée. Mais vraiment un coup dur. A tel point que j’arrivais à l’hôpital. Des soins me remirent à peu prêt d’aplomb mais mon moral lui n’y était plus. Le gouffre de la dépression revenait de plus en plus vite, avec de très mauvaises pensées. Pourtant j’appris une part de vérité sur cette arène. Les infirmières voyaient souvent des gars comme moi, amochés parfois au point d’en être paraplégique. Il semble que j’ai eu de la chance. Elles m’apprirent des choses sur cette fameuse arène. Lors des premiers combats des gens, les organisateurs ne leur opposent pas des adversaires très coriaces pour les faire revenir ; Et parfois ces même adversaires feignent la faiblesse et vous laissent gagner. Mais avec le temps on se retrouve parfois face des monstres. Ils font çà pour « sélectionner les meilleurs potentiels ». Un certain Boris en serait responsable. Potentiel de quoi ? Je n’ai jamais su.

Bref après ce passage à l’hôpital je rentrai chez moi avec des pensées sombres. J’observais mon appartement devenu une caverne d'Ali baba pleine de livres non rangés. Je me suis finalement décidé à tenter de ranger tout çà, histoire de m’occuper. C’est pendant que je m'affairai que je retrouvais la tem card d’Antiom des semaines après notre dernières conversation. Finalement ça me la rappela et le lendemain je me présentais aux portes du bureau de recrutement de la firme avec sa tem card. Il fallait que je change de lieu. Quoi de mieux qu’une toute autre planète ? Je fut surpris. Aucun véritable entretien d’embauche pas de parcours du combattant comme dans les autres sociétés. J’étais pris et juste la tem card d’Antiom facilita mon transfert. Après quelques heures j'étais en partance pour Mars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absurd_Jedi
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 32
Localisation : Pouyouland
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: rp partie1 d'oroum'   Sam 18 Sep - 18:37

oroumgolok a écrit:
Oroumgolok, première chronique, vagues souvenirs.

J’étais là assis dans mon bunker, devant la « voxconsole », cette sorte d’ordinateur à tout faire fourni par la société la Firme, Mon employeur du moment. J’étais devenu un terraformer martien. Dire qu’il y a encore peu, la simple idée d’aller jusqu'à Mars me semblait très utopique. Mais j’étais là et çà ressemblait bien à une planète rouge et fortement hostile.

Comment suis-je arrivé là ?

C’est encore vague dans mon esprit mais depuis quelques jours des souvenirs me reviennent de ma vie d’avant. Vie passée sur une autre planète, une planète où l’air était présent, planète avec de l’eau, planète bleue. Tout le contraire d’ici ! Planète sans air, planète déserte, planète sèche et planète rouge.

Je ne dois pas les oublier alors je les notes. Sur ce rocher bleu, j’y suis né puis j’ai étudié parce que j’ai eu la chance de naitre dans un coin du monde plutôt aisé malgré les dires des gens sur place. Peu d'entre eux ont voyagé loin il faut dire. Puis je suis devenu un ouvrier dans un monde de plus en plus mécanisé. J’avais fini par acquérir des automatismes dans une vie trop réglée. L’intérêt de mon travail déclinait de plus en plus vite. Ma motivation se perdait comme neige au soleil. J’étais devenu dépendant de mes actions mécaniques. Alors à ce moment j’ai découvert quelque chose. Dans l’ombre de la société, des gens organisaient des sortes de tournois ; Des combats clandestins. Les risques semblaient énormes. J’y suis allé et vite, je vainquis quelques adversaires. J’en fus fort surpris lors des trois premiers. Puis de la même façon que ma vie d’ouvrier j’en devins un autre rouage.

Mais à force de recevoir des coups, mon corps en était marqué. Cela avait attiré l’attention des pontes de l’industrie qui m’employait et au final sans même m’en rendre compte, je partis sur la pente de l’exclusion. Arriva alors ce qui devait arriver. Mon licenciement. Je n’avais rien vu venir obnubilé par l’arène clandestine. Ce fut un sacré choc pour moi. A ce moment même l’arène ne me suffisait pas. Mais j’ignorais encore des choses sur cette arène ; des choses que j’ai su bien plus tard.

J’en étais arrivé au bord d’un gouffre dangereux ! Pas tout à fait une dépression pas tout à fait l’envie de faire d’autres choses. Je commençais à écumer les bars. A ce moment j’ai commencé à me faire quelques amis. Parmi eux il y avait Antiom. Il me fit découvrir certaines choses sur la terre, ce qui me permit de ne pas sombrer totalement dans la déprime ou l’alcool mais il finit par la quitter bien vite.

La veille de son départ voici ce qu’il me confia :

« Si tu en as marre de Terre, une nouvelle société s’est installée en ville . Elle propose de t’embaucher pour terraformer Mars.
MARS ? Lui répondis-je totalement interloqué.

Oui Mars ! Ils ont des moyens technologiques comme jamais on n’en a vu avant et ils t’offrent le voyage. »

Je le regardais avec des yeux incrédules. Et là :

« Je pars demain, me dit-il. Et si tu le souhaites un jour tu pourrais me rejoindre. Donnes leur ceci au bureau de recrutement le jour où tu iras » tout en joignant le geste à sa parole il me donna une carte étrange. Sa tem Card.

Plus le temps passait et plus l’ennui me gagnait. A tel point que j'eus le temps de lire des tas de bouquins en tout genre. Un jour, j’ai même commencé à compulser des ouvrages dits d’ésotérisme. La plupart du temps ces choses étaient pures chimères. Parfois des faits étranges survenaient réellement. Et puis j’ai commencé à me spécialiser vers une branche appelée runologie. D’abords j’appris les symboles, leurs noms puis leurs symboliques. En même temps j’apprenais la mythologie du grand nord scandinave car ses runes y étaient fortement liées par leurs symboliques propres. J’étais presque un expert runiste. Et j’avais totalement oublié l’arène clandestine. Cette étude m’a pris 5 ans de ma vie.

Pourtant …pourtant ….

Le démon de l’ennui revint. Malgré ma soif de connaissance je m’ennuyais et à coté de ça, mon pays devenait sinistré au niveau travail. L’espoir semblait se dissoudre dans un océan de malheurs généralisé autour du monde Terre. Je commençais à penser que j’étais un zombie. A ce moment, l’arène me revint en mémoire. Il fallait que je teste à nouveau. J’y suis allé confiant, pensant que ça se passerait bien comme les fois d’avant.

Mais j’avais vieilli mes lectures ne m’avaient pas musclé. J’ai eu une grosse surprise lors du combat. Une armoire à glace comme jamais je n’en avais vu ailleurs qu’à la télé me fit face et là... mes réflexes émoussés et ma force dissipée, je pris une raclée. Mais vraiment un coup dur. A tel point que j’arrivais à l’hôpital. Des soins me remirent à peu près d’aplomb mais mon moral lui n’y était plus. Le gouffre de la dépression revenait de plus en plus vite, avec de très mauvaises pensées. Pourtant j’appris une part de vérité sur cette arène. Les infirmières voyaient souvent des gars comme moi, amochés parfois au point d’en être paraplégiques. Il semble que j’ai eu de la chance. Elles m’apprirent des choses sur cette fameuse arène. Lors des premiers combats des gens, les organisateurs ne leur opposent pas des adversaires très coriaces pour les faire revenir ; Et parfois ces même adversaires feignent la faiblesse et vous laissent gagner. Mais avec le temps on se retrouve parfois face des monstres. Ils font ça pour « sélectionner les meilleurs potentiels ». Un certain Boris en serait responsable. Potentiel de quoi ? Je n’ai jamais su.

Bref après ce passage à l’hôpital je rentrais chez moi avec des pensées sombres. J’observais mon appartement devenu une caverne d'Ali baba pleine de livres non rangés. Je me suis finalement décidé à tenter de ranger tout ça, histoire de m’occuper. C’est pendant que je m'affairais que je retrouvais la tem card d’Antiom des semaines après notre dernière conversation. Finalement ça me la rappela et le lendemain je me présentais aux portes du bureau de recrutement de la Firme avec sa tem card. Il fallait que je change de lieu. Quoi de mieux qu’une toute autre planète ? Je fus surpris. Aucun véritable entretien d’embauche pas de parcours du combattant comme dans les autres sociétés. J’étais pris et juste la tem card d’Antiom facilita mon transfert. Après quelques heures j'étais en partance pour Mars.

Première relecture study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oroumgolok



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 27/08/2010

MessageSujet: Re: rp partie1 d'oroum'   Dim 26 Sep - 12:37

Merci pour cette correction.
J'y vois déjà plusieurs conclusions.
1) faut que je révise mon imparfait et surtout mon passé simple.
2) OK la prochaine fois je ferait attention de mettre sa majuscule à "FIRME"

enfin deux petites questions :
Citation :
Les infirmières voyaient souvent des gars comme moi, amochés parfois au point d’en être paraplégiques.
je ne comprends pas ou ne me rappel pas la règle d'accord sur "paraplégiques". Vous pourriez m'éclairez ?

Citation :
D’abords j’appris les symboles, leurs noms puis leurs symboliques. En même temps j’apprenais la mythologie du grand nord scandinave car ses runes y étaient fortement liées par leurs symboliques propres.

malgré la correction j'ai un doute la dessus. J'ai idée que "ses" ou "ces" serait possible dans la phrase mais en relisant mon texte (encore) je crois bien que le bon mot est "ces".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absurd_Jedi
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 32
Localisation : Pouyouland
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: rp partie1 d'oroum'   Lun 27 Sep - 12:04

Ben... Concernant le point "ses / ces runes"... Tout dépend de ce que tu entends dire exactement :

Si tu veux dire "les runes appartenant à la mythologie nordique", je dirais que c'est "ses runes", car il y a appartenance, il faut donc un possessif.

Maintenant si tu désires juste désigner les runes sans pour autant marquer ou mettre l'accent sur l'appartenance à une mythologie particulière (enfin, sans plus mettre l'accent qu'en ayant cité le truc en début de phrase), dans ce cas il faut un démonstratif : "ces runes".

Enfin, tu pourrais tout aussi facilement mettre "les runes" dans ta phrase... Ce qui éviterait de se poser une telle question et serait largement suffisant.. En plus peut être de rendre la tournure de la phrase un peu plus "naturelle" (parce que je la trouve un peu maladroite).

Sinon, pour l'accord sur "paraplégiques"... Il s'agit d'un adjectif, lié au nom "gars", dans "des gars". Donc un pluriel. Enfin, c'est comme ça que j'le vois. Pour toute opération de quadridécoupage capillaire sur le sujet, faudrait recueillir l'avis de Deepblue ou Roxelay.

Citation :
Les infirmières voyaient souvent des gars comme moi, amochés parfois au point d’en être paraplégiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oroumgolok



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 27/08/2010

MessageSujet: Re: rp partie1 d'oroum'   Lun 27 Sep - 12:21

Merci pour la précision sur l'accord de "paraplégiques" dans ma phrase.

Maintenant on passe au gros du cas de conscience :

Citation :
D’abords j’appris les symboles, leurs noms puis leurs symboliques. En même temps j’apprenais la mythologie du grand nord scandinave car ses runes y étaient fortement liées par leurs symboliques propres.

Ici je veut en effet désigner les runes et non l'appartenance a la mythologie ce qui amène donc "ces" comme mot. Tu me dis que la phrase n'est pas naturelle alors je te propose cette petite version là.

Citation :
D’abords j’appris les symboles, leurs noms puis leurs symboliques. En même temps j’apprenais la mythologie du grand nord scandinave car elles y étaient fortement liées par leurs symboliques propres.
En tout cas je pense que là, se enlèvera tous les doutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rp partie1 d'oroum'   

Revenir en haut Aller en bas
 
rp partie1 d'oroum'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Correctifs :: Corrections-
Sauter vers: