Partagez | 
 

 RP Undred, gros pavay dans la mare.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Undred.
Invité



MessageSujet: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mar 10 Aoû - 21:14

Le terraformeur regardait par sa vox, dans son bunker, son serviteur, il regardait sa fiche...
Voyons... Seulement 10000 témis qu'il avait rapporté, il fit la moue. C'était mal, il était temps de s'amuser, tout le monde était occupé, sauf lui... Il approcha sa main du bouton du contrôle de narthex, son serviteur était entrain de boire comme un trou, de la bière, tandis qu'il polissait une pièce d'équipement de Marsball.

Alors qu'il s'apprêtait à abattre son poing sur le bouton, un message lui vint de la part de son supérieur, le terraformeur lit rapidement et fit la moue, puis il envoya un message à un autre membre de Martellus, qui possédait un betrayal.
Il lui demandait si possible de venir dans 15 minutes.
Quelques minutes plus tard, il eut une réponse affirmative. Il envoya un petit message à l'infirmier, qui lui demandait si il pouvait préparer, le matos pour une "opération . Puis il se prépara, son scaphandre arborait le signe du Martellus. Il prit le boitier de contrôle à distance du Narthex, enfila son scaphandre, et sortit.
Au bout de quelques minutes, le betrayal arriva, tandis que le terraformeur qui le conduisait lui fit signe de monter, il y monta et déclara d'une voix d'ou perçait une joie malsaine:
_"C'est beau le covoiturage."
Son compagnon ne releva même pas la blague, puis il écrasa l'accélérateur, en 20 petites minutes, il s'était rendu dans la zone d'exploitation du terraformeur Fautif. Il frissonna en apercevant le bunker de sa proie, il sorti délicatement le boîtier de contrôle,

, il marcha jusqu'au bunker. Un bruit qu'il reconnut comme celui d'un béhémot creusant de manière fort poétique sur mars... Il plaça sa main pour empêcher le soleil de l'aveugler, puis se mit à chercher le terra. Il le trouva à quelques centaines de mètres, il appuya sur le boitier d'activation, le terraformeur se tortilla lorsque l'éclair le frappa, il chuta de l'engin. Il fut à ses coté en moins de dix secondes, lorsque il arriva à sa hauteur, il s'avérait qu'il était encore conscient, il le regarda avec ses filtres chromatiques, il put comprendre:
_"Toi? Sale Raclure..."
Il ne sut jamais quelle mot suivait l'adjectif "Raclure", son poing heurta la nuque, qui le mit KO. Il grimpa dans l'engin avant de retirer les clés. Il redescendit. Il prit le terraformeur assommé par les épaules, et le mit sur son dos. Il lâcha une bordé de jurons, il était lourd le cochon ! Il tituba jusqu'au Betrayal, et le mit dans la soute, ils l'attachèrent avec un cordage d'amarrage, et partirent, voulant à tout prix prendre de vitesse le Big Quake breath, il réfléchit à tout les délices qu'il allait pouvoir expérimenter...
Lorsqu’il arriva trente minutes après aux portes de Martellus il prit le terraformeur sur les épaules en grimaçant, car il sentait ses os craquer. Il marcha à travers les coursives, esquiva du mieux qu'il pouvait les autres terraformeurs.
Lorsqu’ il atteignit les cryptes, il posa le terra sur l'une des tables. Il poussa un soupir de soulagement, son dos l'enlaçant. Il remonta pour aller chercher l'infirmier. En chemin il croisa la Paladine, qui l'arrêta en le prenant par l'épaule et demanda, d'une voix ou on devinait une force auxquels les kréators ne sont rien:
_"Ou vas-tu ?"
_"Chercher l'infirmier pour -"
-"Pour torturer ce terraformeur qui a trahi et Sali Martellus, mais c'était autrefois un frère tout de même, pourras tu te regarder dans la glace après ce que tu vas faire ?"

Il rit... D'un rire froid et cynique d'ou perçait la volonté de causer de la douleur:
_"Oui... Ne t'inquiète pas... Je peux sans problème me regarder dans la glace, et je dors à merveille... Merci de t'inquiéter."

La Paladine lâcha d'un ton plein de dégout:
_"Tu... Me dégoutes, c'est une chose de combattre à la loyale... Mais ce que tu va faire est immonde... Tout juste digne d'un humain."
Sur ses mots, elle le laissa à ses occupations. Il continua à avancer et marcha jusqu'au bureau du Boss, il attendit que l'on le convoque, et entra, dans la pénombre, tout juste éclairé par quelques bougies. Il y avait les membres les plus influents. Le haut Adepte, les Hermétiques et les Initiés les plus importants.
Il continua à pas lent, puis il s'arrêta à distance respectueuse du bureau. Assis dans la pénombre, le Black Monk demanda d'une voix forte, pleine de charisme et de volonté:

_"Alors ? D'après les rapports, tu l’as ramené ?"
_"Je... Oui, monsieur. Nous avons trouvé sur lui, des donnés compromettantes qui inclus, un objet du 37, des données commerciales sur la vente d’ossement humain et l'entretient avec des pro-boss, ou il déclare vouloir trahir...
C'est tout Monsieur, le bloc est prêt, et je suis aussi prêt à le faire parler."

L'Haut Adepte prit la parole, son vox lui faisait une voix légèrement synthétique:
_"Très bien... Le commerce d'ossement est avéré ? Fort, fort bien. Donc en plus de commercer les restes des terraformeurs morts, il portait le 37 ? Il ne facilite pas les choses, peut-être ce masque que j’étudie qui est la cause de tout."

Le gardien observa, à la fois fasciné et horrifié les filtres chromatiques brillant d'un éclat qui n'avait rien à voir avec la réverbération de la lumière. Puis le magasinier lui tendit dans un chiffon gras deux choses qui parurent lourdes, lorsqu’ il lui donna, il lui murmura:

_"C'est fragile, tu va pouvoir peut être les essayer."
Lorsque il le déballa, ses yeux s'agrandirent, il avait devant lui une paire de gantelet masticator, il hoqueta:
_"Je... Je ne crois pas être en mesure ni mérité d'essayer cet équipement."
Le magasinier le regarda avec condescendanse. Il referma sa bouche, et le boss lui fit signe de disposer. Il fit le chemin arrière en pensant à toutes les choses qu'il allait pourvoir tester. Il arriva devant la salle. Prit une solide inspiration, et entra, il regarda le terraformeur accroché à la table, on lui avait ôté toutes ses affaires, il ne lui restait que son pantalon. Il s'approcha de quelque pas, avant de constater que le terraformeur était réveillé, et tout en ajustant les masticators il lui murmura:
_"Ca ne sert à rien de vouloir parler, j'ai injecté un anesthésiant aux cordes vocales, tu ne peux pas parler…

Ni hurler."











Undred était au bar du forage, son regard se portait sur les buveurs qui séjournait içi, mais quoique qu'il fasse, ses pensées ne saisait de revenir a l'élue de son coeur, ou du moins, se qu'il lui servait de coeur. Un moue se figea sur son visage, Vesta, une personne forte, une personne qui parasitait ses pensées. L'amour, pensée encore plus insidieuse que le plus insidieux des poison, rien qu'a son nom, son coeur battait la chamade. Il tenta a nouveau de se souvenir de la dose qu'il fallait de tranquillisant, pour un homme de 103 Kilos. Mais, rien a y faire. Il se leva pour sortir, Gros Robot regardait de ses étranges yeux les terraformeurs. Il passa a coté de plante de Figus, puis sortit.

Dehors, un vent tenue soufflait sur la rouge, Mars était jolie... Mais rien en comparaison de la beauté de Vesta, son visage en tête, il rejoignit son bunker, l'âme en peine.

Le sol de son bunker lui parut sale et mal entretenue, il n'avait jamais était doué pour le masage. Il marcha jusqu'a la Vox, sans même sans rendre compte, il passa sur son canal, alors qu'il allait envoyé son message, son doigt passa brutalement de la touche valider, a refuser. Il se maudit de sa lacheté, il avait beau se pretendre Gardien sans état d'âme et sans coeur. Les Grands Anciens venait de lui jouer un tour bien cruel. Puis Brutalement sa conscience vint lui parler:
_"Oh... Tu un lache, aucun doute la dessus... Tu n'a qu'a tenter, si elle te repond non, tu aura le coeur brisait... Mais au moins, tu sera fixer..."
Undred repoussa la voix au plus profond de son etre. Il chercha dans son frigo une bouteille, ses mains tremblait, le seule moyen de ne put penser a cette personne, était de boire. A la premiere gorgé, son oesophage lui brulait. Il reposa la bouteille. Il vint reposer sa tête dans ses mains, sa lacheté lui donnait la nausée... Une bile brulante vint lui brulait la gorge.









Undred regarda la vox posé a coté de lui, sa joie, dut a l'excessif consommation de coffe, s'était evanouie... Telle de la poussiere balayé par le vent martien. Il soupira a nouveau. Il avait hate de retourner a la crypte du Martellus. Un endroit froid, mais pour lui... Symbole d'un age révolue ou il ne pensait pas encore activement a Vesta. Sa raison lui avait dit de ne pas tenté de l'approché, ou il se ferait du mal. Il aurait du l'écouter. Maintenant, la question était : Parviendrait t'il a l'oublier ? Problablement que Non. Sans aucun doute qu'elle l'avait deja oublier. Il regarda dehors, le vent de mars balayé le dehors... Il enfila son scaphandre. Le bouclier noir soufflait.

Sous se vent, il se mit a reflechir sérieusement... Mais plus il pensait plus il déprimé. Puis, lui vint un dicton, il avait coutume de le dire :
_"Quand tu dois tourner la page... Tourne la vite..."
Plus facile a dire qu'a faire, son amour le rendait triste, dépressif, agressif... Désepéré... Il arreta son behemot. La tristesse était omispresente... A quoi bon aimer ? Si la personne te rejetai ? A quoi bon avoir des amis ? Au finale, la trahison et omnispresent... Qu'importe construire ? Si s'était pour détruire...
Le terraformeur regarda le soleil lointaint qui perçait a grand peine l'amosphere de mars. Il descendit de l'engin, ses pas le menere vers son bunker... Presque malgré lui, un sourire lui vint, une phrase, sortit des confins de sa mémoire :
-Les femmes seront toujourd plus sensible...
Quel bétise, sont coeur saignait...

Oui... Vraiment les grands anciens doive rire en voyant notre détresse... Oui... Rire...

La chaise grinça quand il asseya dessus... L'une des bonnes nouvelle du jours... Etait qu'il savait que penser a Vesta lui casser le coeur... La mauvaise... C'était qu'il ne pouvais rien faire pour s'empecher de penser. L'un de ses yeux s'embuere...


Undred jetait un coup en arriere... Le syndicat Thunderbird n'avait offert aucun reconfort a son esprit devenue dement, peut étre due a l'utilisation intensive du Narthex. La voie D'independant lui avait offert un peu de répit, pour comprendre, analyser sa situation, ses émotions... Mais maintenant, deux chose occupait son esprit... Une femme et un conseil que lui avait donné un amis, avant de partir de Cadencium :
-Cherche toujourd un objectif... Une raison d'étre. Si tu la trouve, Mars te semblera plus simple et de la. T'a vie.
Il n'avait, jusqu'a la, pas compris le sens de cette phrase mystérieuse. Mais maintenant, il la comprenait et son amis, il y a peu de temp, a propos de la jeune femme :
-Arrete de te traiter de lache, tu l'aime, va la voir...
Il l'avait fait, et presque sans sans rendre compte, avait commençé a sortir du gouffre sans retour dont il s'était plongé.
Etait t'il prés a trouver un objectif plus stable que sa petite personne ? Pensait a deux ? Voire a ses co-syndiqué ? D'arreter d'étre méchant comme une teigne ? D'arreter de boire ? Son regard se porta a nouveau devant lui... L'entre du Martellus, balayé par le vent de mars et en pleine nuit, offré un spectacle inquiétant et lugubre... Son pas devint hésitant a dix metre de l'entré reservé aux postulant et a ceux qui allait recevoir une reponse a la demande d'adhésion. Il se dit que se n'était pas la premiere qu'il venait dans se syndicats, il passa le sas.

L'obscurité l'assaili, sur une table, était posés sa lettre de motivation, avec, sur l'un des replies une mention en rouge, il se rapprocha et il lut la mention :
-Engagé... C'est plutôt bon ça...
Il repris la lettre, qu'il rangea dans son scaphandre... Il allait, demain, faire sa seconde entré au Martellus...










Undred regardait les terraformeurs présents pour la méta-béné. Son attitude, bien qu'elle paraissait décontracté, ne l'était pas, loin de la. Il regarda la jeune femme descendre se mettre a coté de l'autel, puis, Yagami lui donna un coup de coude dans les cotes, lui faisant signe, que s'était à son tour :
-"Bien le bonsoir à tous, je vais, comme m'a leadeuse, vous raconter pourquoi nous cryptes se son effronté. Il était 20h56, après une dure journée de creuse, je discutait de choses et d'autre avec Yagami et Vesta. Lorsque l'un des caissons émit un son puissant, nous nous sommes précipités dans les cryptes et l'un des caissons de survie, indiquai : Mettre l'encens des Black Monk, après un instant de réflexion, chacun d'entre nous est partie chercher de l'encens, moi dans le temples, où j'ai découverts qu'il était dur de trouver de l'encens, après quelque minute de fouille alors que je rageais de ne pas mettre la main sur l'objet de m'a convoitise. Après l'avoir trouvé, sur une étagère, au milieu des autres encens pour le temple, tout à fait à sa place.
-"Je courus rejoindre mes co-syndiqué, les vérins de mes jambières émettais des bruit bizarre, puis, alors que je suis arrivé, Yagami et Vesta était en train de prier, l'arrivée d'air de mon casque se boucha. Après l'avoir retiré, l'un de mes vérins rendit l'âme, mais je me depechea de verser l'encens dans le réceptacle. Le compteur Affiché 100 %... Puis il a commencé à craquer de toute part. Je senti l'éminence d'un évènement regrettable était sur le point d'arriver, puis... N'écoutant que mon courage, j'ai évacuer Vesta du syndical, alors que je cherchai un casque dans l'atelier, je me disai que j'avais oublié Yagami, je fit chemin arrière, je l'ai pris a bras le corps, il n'a réagi qu'à ce moment.

-"Nous remontions les marches quatre a quatre, quand le dernier Verin de mes jambières grilla. L'effet fut que cela me jeta par terre, doper par la peur et le stresse, je me suis relevé d'un bond. J'ai dû retourner chercher un casque... Lorsque je me suis réveillé, j'avais la tête salement amocher. J'ai trouvé un casque, je suis sortit... Et j'ai perdu connaissances. C'est tout ce que je rappelle. ."
Undred descendit de l'autel.




Undred regardait l'ensemble des gravats, avec un behemots, il n'aurait mis qu'une heure a dégagea le monticule, mais le lieu n'aurait pas supporter le bruit, et il était beaucoup trop gros pour cette endroits. Il se décida enfin a chercher le contremaitre, pour les verins et le moyen d'empecher le plafond de leur tomber sur la tête. Peu étre que si le Contremaitre trouvait quoi faire pour empecher l'éboulie, il pourrait utiliser la pelle a Verins. Une tape sur son casque le sortit de sa reverie. Le heaume d'un hermetique le fixait avec son habituel impassibilité. Undred repris sa pioche et recommença a creuser. Une odeur tenue d'encens s'inflitra dans son scaphandre, comme si le Bouclier Noir, soufflait sur lui. Ou que quelqu'un avait allumé une cierge. Un nuage de poussiere entoura son heaume. De maniere automatique, le filtres Chromatique de son scaphandre s'activa, tandis que le gardien alluma ses lampes frontales. La pioche allait et venais. Puis Undred pris les gravats et les amena au Kreator du Contremaitre... Qui n'était pas a sa place...

L'homme jete un coup d'oeil aux alentours, seule la tranquille Arcadia Planitia soufflait. Un soupir franchie ses levres. Puis se diriges vers son Behemot et remplie le Jodet. Puis fit plusieurd allé et retours... Avec la désaegrable impréssion d'effectuer le travail d'une fourmi.

Vesta avait quitté son champ de vision. Elle était partis quelque part. Alors qu'il se preparait, un Hurlement bestial s'echappa des cryptes. Undred s'arreta un bref instant, se demanda quelle bête pouvait poussé un hurlement. Le gardien se repris, ce n'était pas le hurlement d'une bête, mais celuil de la pierre, du moins il essaya de s'en convaincre. Il regarda attentivement l'éboulie. Un creux d'un Cinquantaine de centimetre avait était pratiqué. Ses yeux tombere sur le boitier de contrile de son rovers. Une idée germa... Un Rustyboys pourrait difficilement se glissé dans l'étroit boyaux. Alors qu'un Tombreaker, se glisserais sans difficulté. Le gardien avala sa salive. Le gout cuivrée du sang lui rappela qu'il devait se concentré. Ils se dirigea vers le Tabularium de Nehsy. Lorsque il arriva devant l'imposant centre carceral, il vit une silhouette, attablé sur les plans de quelque chose. Undred pressa l'allure. A peine eut t'il fait part de son plan au Contremaitre, que celui-çi lui dit que c'était deja prevue.

Undred partit du Tabularium. Une question le taraudait, quelle et la chose qui pouvait poussé un hurlement aussi bestial ?








Undred regardait le sol de mars. Ses pensent était tourné vers un spectacle dérisoire. Un jeune terraformeur, luttait contre La Turbine, un geste dérisoire. Puis brutalement le Gardien eut une révélation. D'un bon, le Gardien parti se vêtir de son scaphandre... Sa main chercha les clés.

Après avoir franchi le S.A.S Undred Se rapprocha silencieusement du Terraformeur. Rank Trois. Pelle a vérins 3. Toujours caché par une dune, son scaphandre était soumis à une permanente pression. Mais cela était passé au second plan.

Ses masticators était sorti, une victime de plus à son palmarès. La Folie exultait quand il sortit ces lames. Sa proie lui tournait le dos. Une bouffe de violence le pris, la vision se brouilla, le gout du sang envahie sa bouche. Il se rendit compte qu'il s'était mordue la langue. Le terra peinait beaucoup a trimballer son engin, a la réflexion. La pelle devait avoir son
deuxième niveau d'évolution. Undred se releva et courus, l'entrainement au Marsball l'aida énormément. A trois mètre, le terra se rendit compte de sa présence, alors qu'il bondissait à la figure du terra. Formeuse, c'était une femme. Elle se débattait avec toute la rage d'une personne acculé, mais, elle fut rapidement immobilisé et fatigué, elle sanglotait, pensant que le Gardien allait la violer et la tuer. Et peut-être pas dans cet ordre. Mais le terra avait d'autre projet. Des projets ou la personne deviendrait une gêne.

D'un geste... Le gardien ramassa une pierre et l'abattit sur le casque de la terraformeuse, au bout de quelques coups, la forme cessa de bouger, la voix en profita pour murmurer, tentatrice. Dérisoire :

- Achève là... Elle t'a vu...

-Imbécile, MMEMO et déjà au courant de mon acte...

D'un geste bref, inhumain, mais nécessaire, Undred arracha les tubes d'oxygène du Scaphandre de la terraformeuse. La femme allait mourir ici. Seule et oublier. Jusqu'à ce que l'élite de Soin vienne la chercher. Sans un mot, alors que l'agonie de la terraformeuse commençait, le gardien récupéra la pelle a vérins et se dépêcha de rentrer. Un sourire traversa le visage du gardien.

A Cadencium, il aurait été glacé d'effroi devant tant de brutalité, une glaciale indifférence. C'était tout ce qu'il ressentait. Puis, une fois qu'il atteint le S.A.S de communication. Undred retira son scaphandre et vérifia son bonne état. Les pièces avaient souffert. Mais il pouvait durer encore quelque temps. La pelle à Verins avait pris un coup.

Undred souris et marcha jusqu'à son Bétrayal, sa main cogna contre le réservoir, qui devait être a moitié vide. Satisfait, il remit son scaphandre et se prépara à aller voir le Contremaitre. Quelque modification de l'engin serait prête à être utilisé pour son projet. Il remit son scaphandre et grimpa aux commande de l'engin.

L'outil de terraformation à l'arrière. Et se dirigea vers l'atelier du contremaitre, a qui il confia la tâche de modifie le rendement de l'engin.

Une fois fait, Undred attendit.



Son véhicule le mena a alcôve syndicale. Elle était vide. Les autres occupants était, soit en creuse, soit en prière. Undred jeta un coup d'oeil à l'escalier ensevelie. Les moines patiemment que les Rovers modifiés arrive. S'il arrive un jour. Undred fit craquer ses épaules, l'entreprise qu'il préparait ressemblait plus à un pile ou face. Pile, il réussis a atteindre les cryptes. Face... Tout s'écroule sur sa tête. L'enterrant de manière. Il attendit. Pendant deux heures, pensant de manière systématique a Vesta. Enfin, la petite loupiote de son casque s'alluma, indiquant que la pelle a vérins étaient prête. Undred se lève à nouveau et va chercher la pelle chez le Contremaitre.

Qu'elle surprise il eut lorsqu'il vit débarquer le Contremaitre avec du matériel. Undred récupéras la pelle à vérins. Est partis creuser avec la pelle à vérins. Les ressorts et tout le matériel de terraformation travaillé moins vite. Mais sa risquez de moins faire effronté le toit. Undred, s'engagea et commença à creusé. Au bout de quelque heure. Son engins avalaient les roches. Il vida plusieurs fois son engin, il travaillait seule. L'engin faisait peu de bruit. Sa Folie s'assit sur un rocher et le comptemplait avec amusement :

-Tu sais... Pile... Tu n'a aucun accident. Face... Tu te prends une tonne et demie de rochers.... La tranche... L'endroit ou tu fore s'avère être une plaque qui mène dans les cryptes...

Undred se posa brièvement l'interrogation. Puis son sang se figea. Le rochers où il était, se brisa... Et le gardien Chuta dans la fissure. Sa tête heurta la roche, mais il portait son casque...

Le gardien glissa dans la faille.


Undred regarda Sulfuro le tirer de la faille, ça cheville l'élançait... Il se redressa en grommelant et repris le travail, le contremaitre avait fait en sorte que le plafind tienne. Il repris une pelle et continua la creuse, sa allait vite... Ils avait avançé de maniere reguliere. Si ils avait pus utiliser leurs Engins de creuse plus massif, il aurait rapidement finis. D'ici quelque jours... Environ 11 pour finir les escaliers, trois pour atteindres les caissons... Mais il fallait compter les Etais pour soutenir. Sa pelle creusé... Il tenait Vesta éloigner de ses pensées.... Au bout de quelque heure de creuse, Undred et les moines avait bien avancer... Mais le travail qui les attendait était de titan... Seul, sa representé des mois de travaux, en groupes, quelque jours... Du moins, si tout le monde si mets a fonds.




Il regardait la paladine creuser.... Le Rover modifié avait fait un boulot merveilleux... Ses pensées dérivere vers l'intérieur des Cryptes... Et, malgré lui, frissonna, mais se remit a creuser...

*Undred s'arreta en plein travail, son ombre lui parlais d'une voix térrifié : *

-S'il te plais... N'ouvre pas cette Crypte... Un Grand Mal se trouve a l'intérieur....

-Tu a peur... La crypte contiendrais t'elle un moyen de te combattre que tu redoute ?

-Non... C'est pas sa...

*Undred réactiva la pelle a verins... Quelque chose pouvait détruire La Folie... Et il allait se faire un plaisir de le trouver...





Réponse de : Undred
Undred forait, le rover indiquait quatre de roche... Puis après les cryptes... Alors qu'il continuait... Son corps se raidit soudain, il n'arrivait plus a bouger :
-Non.... Je vais pas te laisser ouvrir cette cryptes...

Il compris aussitôt que sa Folie le bloquait... Il se débattit... Les autres moines avait remarquer son manege... Brutalement, les poumons du Gardiens furent écraser par des doigts glacés :

-Je vais pas te laisser continuer... Quitte a te tuer.

La tête lui tournait... Brutalement, l'air lui revint... Il toussa et pour réconforter les moines inquiet face a son comportement :

-Mon scaphandre a eu un disfonctionnement... Il reste a cette endroit quatre mètre de rochers a percé.


Undred, assied sur l'une des chaises, se léve d'un bond... Le cris de sa Folie, lui arracha un sourire... Elle souffrait, tandis que la bénédiction des Grands Anciens le traversait... La question qu'il se posa : Mais qui pouvait déclencher une bénédiction ? L'adepte, Nehsy était la... Qui ? *

-Encore une question sans réponse.

*Retourne travaillé... Il ne lui restait qu'un mètre a franchir, a travers la pierre... Sa pelle a vérins fracassa le mètre de pierre...


*Undred s'arrêta en plein travail... Un froid mortelle environné son scaphandre... A telle point que le Talisman de Froid Intersidéral paraissait ridicule d'essayer de protéger son porteur d'une vague de froid aussi puissant... Puis le froid s'arrêta, remplacé par un froid impies qui brulait ses veines, tandis que la Folie soufflait a son oreille : *

-Tu es a moi... Le froid ne vient pas de la crypte... Mais il viens de tes compagnons faible et lache... Massacre les !

-Jamais !

*Undred lâcha la pelle a vérins... Et recula... Il se soucier peu de savoir si on avais entendues son cris... Mais il recula et chercha l'origine du froid... Ses yeux fouiller les membres... Et une pensées le glaça : *

Et si s'était lui qui provoquer se froid ?

*Undred, dans sa panique, avait cogné Vesta, qu'elle chance qu'il n'avait que ses coups de poings de métal : *

-Je suis désoler et...

*L'air refusa de franchir ses poumons... Quelque chose bloquait, son coeur battait la chamade... Il n'arrivait plus a respirer, son niveau d'oxygène indiquait encore trois heure d'autonomie... Mais il n'arrivait plus a respirer... La voix froide et glaça de sa Folie explosa sous son crane : *

-Imbécile, tu refuse de m'écouter... Autant prendre mesure de t'es actes... Je vais t'étouffer...

*La peur submergea son corps... Sa main chercha avec fébrilité le bouton pour enlever le heaume... Qu'il arracha avec difficulté... Le manque d'oxygène lui faisait voir des points blancs...*

* Il tomba a terre... Ses mains agripait son torse... Il virait au bleu... Le noir engloba son esprit... La dernière image qu'il vit avant de perdre connaissance, fut le visage de la Paladine... *


*Ouvre les yeux... Et se redresse avec la raideur d'un Zombie porte la main a sa bouche... Et tousse... Du sang dégouline de ses mains, Il redresse la tête et regarde Yag et sulfuro, puis malgré tout se lève... Sa bouche et taché de quelque goutte de sang : *

-Le Temple... L'encens... Solution...

*Enfile son casque et sors de l'alcove, une démarche raide... Se rends au temple... La paladine était la, Nehsy était a terre, Undred passa a coté... Sans s'arrêter, sans même montrer qu'il les a vus... Rentre dans le temple pour chercher l'encens Black Monk.... *

*S'est dingue comme c'es imbécile de moine ne remarquait même pas le danger... Undred sourit... En faite... Il y avait juste le corps du Gardien... Son esprit avait était immobilisé... Et la Folie maintenait l'emprise sur la carcasse de l'homme... *

*La paladine dit quelque chose a Sulfuro... Undred leurs tournait le dos... Profitant de cette petite avantage, Undred enfila ses Masticators....

Sulfuro serait facile a éliminer... Mais la paladine beaucoup moins... Son but était simple... Les Cryptes allait retourner sous terre... Les étaits allait être détruis... Mais pas avoir une petite touche d'odeur a ce vieux fou d'hermétique... Si les moines l'avait dévisagea sans son casque...

*Il n'aurait pas survécue bien longtemps... Sifflote, tandis qu'il mettais la mains sur de l'encens... L'encens qui avait provoqué l'explosion du caisson... Range l'encens dans sa trousse, sors sa lame de scie. Et attends que la Paladine s'éloigne... *



*Sent que quelque chose se rapproche... Le terra recule, la Terreur déformait ses traits, et il ne put s'empecher de hurler : *

-Toi ! Je te vois et je te sens...

*Se dirige vers l'ombre qui voulait ruiner ses plans... *





*La Folie qui tenait le terraformeur fut ébranler... Elle se prépara a dire quelque chose... Quand la conscience du Gardien repris le dessus... Des souvenirs... Heureux... Mal Heureux... Des espoirs... Des assauts de déprime... Quelqu'un... Une femme... La paladine... Tout sa fut le coup de marteaux qui Repoussa la Folie... *

*Undred repris le contrôle de ses gestes... La ferveur lui picotait le corps... La main qui tenait la scie s'ouvrit... La lame tomba sur le sol... Mais il n'était pas bête... Il avait gagné que quelque minute de contrôle... Quelque minute, se fut assez pour comprendre... *

*Ses Mains équiper de masticators... Il enleva aussi rapidement que possible... Il ne savait pas se qu'il faisait... Juste qu'il devait sans débarrasser... Il les lanças loin... Et hurla : *

-Essayer L'encens pour les Cryptes, si sa a fait tout casser... Sa pourrait réparer..

*Il lança le poignards sur le sol... Sa main fouilla la poche... Il avait perdues la photo... Un soupir franchie ses lèvres... La Folie avait reculés... Quelque temps... Il ne savait plus quoi faire...


*Undred fut tirées de son état comateux par la folie qui hurlé de Terreur pure : *

-Il et sortis...

*Un sourire éclairas la face du Gardien... Qui sortit la morphine de son sac... Et en remplie une seringue... Avant de se l'injecter dans le genoux : *

-Euh... Tu viens de t'injecter de quoi assommer un humain solide...

*Undred regarda la fiole, une somnolence lui vint... Un froid gela ses Os... Ses forces tombait : *

-Ah...

*Fouille dans ses poches... Il avait réussit a remettre son épaule démise... *

-Bon sang de métal... J'ai fait une erreur minime de dosage...

*La Folie le regardait avec des yeux Ronds... *

-Voila...

*Undred regarda encore la photo... La sommeil induit par une dose massive de Morphine le prenait.... *

-Reste éveillé... Si tu t'endors.... Tu ne te réveilleras que très difficilement...

*Undred lutta... Mais la lutte était inégale... Sa main, équiper d'un couteau, eut le temps de tracer dans le sable du temple... *

-Vesta... Je.......

*Undred réunit les quelque forces qui lui restait... Le couteau lui échappa... Sa main serra profondément la photo... Et le sommeil le pris. *








Il regardait le couloir. Sa main tenait un verre de d'alcool, alors que la bouteille pleine reposait a coté de sa jambe. Il vida son verre. Sa " Folie ", comme il l'appelé, lui susura :
_"Oh... Allons, pourrais je savoir pourquoi tu bois plus que de raison ? "
Undred grogna en remplissant la bouteille :
_"J'ai deux raison... La premiere : Vesta me manque deja. La seconde : Tu viens te meler a se qui ne te regarde pas. Fous moi la paix ! "
Le gardien vida d'une traite le verre.

Le rire froids de cette... Folie, forme de conscience sarcastique et cruelle, voire bestial, lui vint a travers la brûme :
_"Tu ne seras pas en train de te bercer d'illusion ? J'en ais bien l'impression. Et cela me fait rire... Alors que tu bois, dans t'a vaine tentative d'oublier ton étre aimé... Elle et sans doute en train de dormir. Confortablement installé dans sa stase... D'ailleur, je parierais une photo de Grave-Digger, voire le sertissage, qu'elle se fous litteralement de t'es efforts..."

Undred grogna, et porta son verre a ses levres. Et, en se rendant compte que son verre s'était vidée mysterieusement. Il chercha la bouteille, qui s'était vidée de la moitié. Malgré la brume éthylique qui pesait sur son crane, le terraformeur n'arrivait pas a s'oter Vesta de la tête.... Un amour peut rendre fous ? Sans doute.









Undred regardait la table de sa cuisine, ou reposait plusieurs chose.
-Un miroir. En faite une simple piece de métal polie.
-Une bouteille, vide, d'un tord-boyaux affreux.
-Un morceaux de lame. Aiguisé, pointue, un outil qu'il maniait.
-Une photo... Une simple photo, prise en douce, de sa bien aimé....

Le gardien pris la photo et carresa longuement le jolie visage de Vesta. Puis, avec un profond regret, Undred posa la photo. Et pris le miroir... Qui refletait son visage froid, son absence d'émotion... Il le posa a nouveau. Ses yeux regardait la lame et la pris... L'acier était froid... L'homme se demanda un instant si les Grands Anciens avait eu des sentiments ? Il rejeta cette pensait, la lame refletait son visage. Le gardien approcha la lame de sa gorge, le tranchant acéré entailla légerement la peau. Undred suspendit son geste...

Il se demandait quand il aurait la force de se tranchait la gorge... Quand ? La question était simple... Bientot... Il reposa la lame et pris la photo. Le gardien resta une bonne partie de la nuit a admiré la photo... Ou plutot... La paladine.




Undred regardait a nouveau la bouteille vide... Des profondeur de sa conscience torturé, des murmures angoissant naissait et le brulait... Toute amour et voué a la poussière, c'était se que hurlé les voix. L'alcool n'avait pas fait taire ses bruit assourdissant... Sa folie était assis juste en face de lui. La table de la cuisine était propre... Seule trois outil trainait et les restes d'un repas... La bouteille qu'il avait en main ne lui avait pas apporter le réconfort. Son cœur était froid, dur... Il avait trop saigné... Vesta ne lui manquait pas... Avrait dire, plus rien n'importait réellement. Sa main cherchait le couteau. Qu'il porta a sa gorge, se qu'il lui valus une remarque de la part de sa folie :
-Oh... Tu crois sincèrement que tu auras le courage de te tuer ? De toute façon... L'élite viendras réanimer ton corps... Mais tu manque de courage... Tu tiens trop a t'a vie...

Undred jeta un coup d'œil a l'ombre de cauchemars qui hantait sa conscience et articula tranquillement :
-Tu veux parié ? Que je me transperce la gorge ne feras pas changer l'altitude de Vesta a mon égard... Que tu me nargue, m'importe peu... Je l'aime, elle... Elle s'en fous littéralement de moi... Elle ne me dis pas non uniquement pour m'éviter de souffrir.

Le visage du cauchemars, indéfinissable, se barra d'un sourire huileux :
-Oh pauvre chou... Il serait temps que tu le remarque... Elle s'en fiche comme d'une guigne de t'a peau et... Tu fais quoi ?

Undred plaça la pointe du couteau sur sa gorge et adressa un sourire cruelle a la chose. D'une simple pression... La lame s'enfonça dans sa gorge. La douleur, le sang... La lame avait creusé un chemin mortelle... L'expression de sa folie devint de l'horreur absolue, elle hurla :
-Non... Pas ça !

Le sang sortait a gros bouillon de la plaie... Le gardien eut assez de force pour lever sa main... Le doigt bien haut, pour montrer se qu'il pensé. Sa main attrapa, la photo de la Paladine... Mais il manqua de force... Tandis que le noir enveloppait, il parvint a penser :

-En... Fin...

Undred ferma les yeux.



La respiration sifflante, l'oxygène avait du mal a passer dans sa gorge endommager, tandis que le sang circulé a nouveau... Le gardien n'arrivait pas a ouvrire les yeux. Il était allongé, nues, mal en point, mais hélas, bien vivant. Il n'arrivait pas non plus a bouger, le gout du sang dans la bouche, la haine et la rancœur toujours présente... Undred se débattait pour bouger, mais l'injection que les Élites avait dus lui faire avait dus détruire ses forces... Ou alors... C'était la perte de sang qui l'affaiblissait... Petit a petit, les sens lui revinre... Quelque chose était planté dans son bras. Le froid qui engourdissait son dos, lui prouva qu'il était bien allongé. Bien que cela ne l'arrangeais pas... Aucune chance qu'il ais franchi la grande barriere de Métal. Hélas, une vie de merde... Une sale vie... Et malgré lui, ses pensées se tournerez vers les morts :
-Cratémius.
-Sucrette.
...
Il y avait tellement de personne qui lui tenait a cœur qui avait disparue... Combien de temps, avant que se soit son tour ? Peu de temps... Il se consola... Entre une terraformeuse qui ne l'aimait pas et qui était tournée vers son lointain passé, aujourd'hui, impossible a atteindre. Aucun billet de retour... Entre de très bon amis, qui le réconfortait... Et-

-Oh... Mais tu et réveiller. Tu m'a filer une frousse affreuse... C'est pas le moment de mourir... La mort ne t'ai pas encore accordé...

La voix huileuse et conciliante de se faux frère, Undred parvint a articuler difficilement, sa voix râpeuse et dessécher lui rappela les dégâts :

-Dommage... Que tu ne soit pas mort... Je ne t'aurais pas regretter...

La voix de cette haïssable créature lui écorcha les oreilles quand il prit sa fausse surprise :

-Moi ! Je suis ton ami ! Et s'est comme sa que tu me traite ?

-Silence... Laisse moi en paix...

La voix se tue. Et le noir engloba a nouveaux l'esprit du Gardien.

Le bruit du caisson tira le Gardien de sa Torpeur... Ses yeux s'ouvrire... La bouteille reposait devant lui, le couteau était posé sur la table... Propre. Sa main se porta a sa gorge... Rien. Avait t'il donc rêver de se moment ? Il semblerait que oui... Dommage. Il se leva. L'affiche de l'heure indiquait... 23H30... L'étonnement et la stupeur lui serra le cœur. Sa main se porta sur la photo qui se trouvait sur la table... Comment avait t'il put rester une journée comme sa ? Amorphe ? Bon sang de métal. Vesta allait s'inquiète... Undred se reprit... Vesta se foutait comme d'une guigne de lui... Quelque minute de plus ou de moins... Quelque heure de plus sans lui... Voire quelque jour... Elle ne remarquerais même pas la différence. Il avait beau aimée tendrement la terraformeuse... C'est pas sa qui changerais mars. Rien ne changeras. Ses pieds le mènerez a sa salle de bain, ou il pris une bonne douche chaude... Ou peut être... Une pensées brutale vint au terraformeur.

Et si l'amour qu'il portait a la jeune femme ne pouvait pas être rendues a cause du passé de la jeune femme. S'était peut être ça. Son regard était rivée sur le sol en inox de sa douche, tandis que des gouttes d'eau dégoulinait de ses cheveux et de son nez. S'était sans doute ça... De tout son cœur, le gardien espérait que se soit sa. Il sortit de la douche, pour s'habiller, toute pensée de suicide, folie et mort n'était plus qu'un lointain souvenir. Ils allait envoyer un Message a Vesta... Son cœur battait la chamade.





Undred regardait le corps du Terraformeur, sa lame était proche de son tube a air... D'un geste... Il pouvait mettre fin à une vie... La Folie se tenait a quelques pas derrières lui... Un sourire barré ses traits, elle exultait d'une joie mauvaise à savoir qu'une personne de plus allé mourir... Le Gardien se prépara a tranché... Puis... Brutalement, une pensé lui vint :

Vesta l'avait reppoussé à cause de sa violence gratuite et aveugle... Et si... Son passé terrien jouait aussi dans la balance... Si'il ne pouvait se contrôler... A quoi bon vivre...

Sa lame réintégras son étuis. Le terra suffoqué... De peur. La Folie le regardait avec Stupeur :

-Tu... Tu l'as laissé en vie...

Sa bouche fut tordues par un rictus :

-Tu es un couard... Tu as peur de tuer ?

La Folie rit et Undred le regarda avec pitié :

-Tuer... C'est facile... Laisser vivre et dur... Mais tu et trop bête pour comprendre.

Elle Hoqueta :

-Toi ? Traiter une personne qui veut que ton bien ? Tu me vexe...

-Sors de ma vie...

Elle souris :

-Tu et nul... Si s'était aussi facile...

Undred tata l'une de ses poches... Un arté 7 du marsball lui tomba dans la main... Une étrange sensation... La folie s'approcha... Amusé... Détermine à savoir Ce que faisait ceux terra...

Le Gardien fit un geste de la main vers la Folie... Et s'est avec stupeur que La folie Glapit.. Undred ouvrit grands les yeux, il avait touché son adversaire. Celle çi recula :

-Tu pense pouvoir me faire du mal ? Ton artéfact ne me fait que quelques douleurs...

Undred se tourna, le corps du terraformeur et au sol... Sans perdre une seconde, il sortit Dix milles Témis qu'il posa dans la main du Noob et partit... Dans son Bunker.










Depuis deux jours, Undred avait trouvé un moyen de faire taire de manière temporaire son double... Mais cela ne lui suffisait plus... Il voulait le faire taire DEFINITIVEMENT ! A cela, il échafaudé deux possibilités :

-Soit il trouvait suffisant d'artées 7...-Soit il utilisait un objet plus puissant... Mais lequelle ?

Son esprit avait pour idée d'utiliser l'artéfact des Infiltrateurs pour Comprendre son double. C'était risqué... Si l'ésotérisme lui échappait... Undred stoppa sont aller retours dans son bunker... A quoi bon ne pas prendre de risque ? Laisser en vie son double était un risque en soit.

Il pris une décision rapide, sa main caressa la Vox, tandis qu'il envoyait un message à son Boss... Après quelque minute... Le message pris fin...

Quelque minute plus tard... La vox sonna, indiquant que son accréditation Gardien était retiré et que celle d'infiltrateurs était activé...

Se lève prudemment... Prends les diverses instruments qui trainait sur la table...
-Lame.
-Juicy carrot.
-Photo de Vesta...

C'est dingue comme il était incapable de se séparer de cette photo... Il range son couteau dans sa gaine... Un simple morceaux de cuir fixés à la hanche de son scaphandre... Le couteau était artisanale. Simple et rudimentaire... Mais nul besoin de tomber dans l'ostentatoire quand on s'en servait à des fins comme les siens...

Il caressa quelque seconde la photo... Puis la rangea et enfila son scaphandre...

Alors qu'il enclenchait le moteur du bétrayal... Il ne put s'empêcher de dire :

-Cette fois... Tu es finis.






Son esprit se reposait suite à une infiltration dans les locaux syndicaux... Un mal de crâne persistait légèrement... Pour un novice, l'épuisement Mentale était présent pour ce boulot... Mais il avait tenue a s'entrainer un minimum... Au cas ou son double tenait a lui tendre un piège... Un soupir et il replongea dans l'artefact d'infiltration...

Son esprit vagabondait... Un monde fait d'énergie, de vie s'offrait à sa vision, des petites traces de vitalité sur la Rouge... Mais son esprit eut brutalement l'impression... Il regarda du côté des Cryptes... Une lueur d'énergie se trouvait au fond... Trop loin pour son psyché, alors qu'il se préparait à rejoindre son corps... Une ombre se trouvait près de celle-ci... L'ombre qu'il reconnut sans peine... Undred Courrus... Dus moins, son esprit, arriver à portées de l'ombre, il lança :

-Ah... La petite raclure daigne montrer le bout de son nez ?

La folie le regarda... Se Yeux Verts luisait d'amusement, il lâcha du bout lèvres...

-Tu ne comprends pas ce que tu essaie de faire...

Undred se jeta sur lui... Bien décider à en finir... Sa main se lança vers mâchoire de la folie. Qui esquiva d'un mouvement souple de l'épaule. Et d'une brusque détente, il posa ses deux mains sur la tête du terra... Bloqua la tête du terra avant de lâcher :

-Tu et à moi !

Une gangue enveloppé l'esprit de L'infiltrateur, qui ne parvenait plus à bouger... Une blancheur éclatante enveloppa ses sens.















Un léger vent soufflait... Une odeur bizarre flottait... Quelque chose chatouillait le visage... Une luminosité crue à l'extrême le baignait... Tout doucement... Il ouvrit les yeux... Pour les refermer aussitôt... Avec précaution, il se tata... Il ne portait pas son scaphandre... Son couteau était sur sa hanche et quelque chose était rangé dans la poche du pantalon. Il se releva et ouvrit enfin les yeux. Après quelque minute d'accoutumance, il regarda autour de lui... Ce qu'il vit ne le rassura pas... Des Fleurs... Des arbres... Un ciel bleu... Mais il y avait la même gravité que sur Mars.

Que voulait dire Ceux-ci ? Son combat perdu contre sa folie lui revint... Souvenir amer. Son regard partis sur la droite. Une maison simple s'élevait au abord du Jardin. Un souvenir revint à sa mémoire... Horrible aussi... Ces pas le mener naturellement vers l'endroit. Puis des voix lui parvint... Deux personnes marchaient mains dans la main... Son coeur rata un battement, le couple ne l'avait pas vue... Tout deux âgées aux environ de Quinze ans... Il murmura à lui-même :

-Je me souviens... J'était jeune...

Il reconnaissait l'ado... C'était lui, quand il avait était plus jeune.... Et la jeune fille a coté... Sa premiere et sans doute, la derniere petite amie qu'il eut.
Il regarde son jeune double embrassé sa copine. Ils franchir le seuil de la maison... Avec Undred sur les talons... Pourquoi revivre tous ceux-ci ? Les questions se bousculaient dans sa tête La peur suinté... Les heures s'engrangé... Les parents étaient là... Sans visage, sans noms... Étrange... Il savait comment cela allait se baser... Ils allaient monté, les parents essayé de les mettre dans des chambres séparer... Mais sans succès... La première fois qu'il avait goûté au charme d'une personne... La dernière aussi... Il se dirigea vers la sortie... Il fallait qu'il regagne mars... Comment ? Il n'en savait rien... Alors qu'il traversait le portique qui menait à l'extérieur... Sa peau hérissa... Il tourna lentement, quelqu'un le regardait... Une personne vêtue de bleu... Un souvenir remonta... Un agent des force de l'ordre... Alors qu'il se préparait à dire quelque chose, il remarqua plusieurs autres choses...

Son visage... Ou plutôt son absence de visage, une face ovale, avec deux yeux d'un blanc laiteux... Sans Bouche ni nez... Et ses mains tenaient une arme a feu pointé sur lui...

Une centaine de mètre le séparait de son adversaire... Son coeur battait la chamade... Ses réflexes s'aiguiserait... La créature appuya sur la détente... Et le coup de feu partit.

Merci a Myosotis, Wassock, Sushi, Shaman1, Jeje, Brice2nice. Pour la facon de traiter une blessures...







Undred sauta sur le côté... Une flèche de feu traversa son coude gauche. De la main droite, il tira son couteau de la gaine et le lança... C'était stupide, l'arme n'était pas faite pour être lancé. Ce qui n'empêcha pas la lame de traversait le sternum, de continuer son chemin mortelle dans la cage thoracique de la créature.



Celle-ci grogna, le manche dépassait du torse, cents mètre de distance... Les Grands Anciens avait guidés sa main. Elle tira sur le manche... Une tâche blanche souillait son Torse. Et d'un geste plein de dédain. Lança le couteau par terre. Ses yeux blanchâtres chercha sa cible... Elle avait disparu... Une tâche rouge indiquait qu'elle devait être blessé. Tout doucement, elle marcha jusqu'au dernier lieu où elle l'avait vu.


Undred ramassa une pierre de bonne taille... La créature présenté son dos, a cinq mètres... Son coude gauche était endommagé... Du sang dégoulinait sur son coude... La douleur avait été rangé dans un coin de l'esprit. Il s'approcha doucement de l'adversaire... Son pied écrasa une branche morte qui craqua sous son pas...

La créature se retourna, arme au poing, insensible à la blessure mortelle.

Undred cogna, comme un bourrin. La pierre fracassa l'arcane sourcilière de l'adversaire... Qui lâcha son arme et d'un brusque mouvement, fit jaillir des lames de ses métacarpe. Mais avant de faire usage. La pierre s'abattit à nouveau... Le front libéra un flot de sang blanc laiteux... Elle s'écroula enfin, morte... Avant de décomposer en une flasque d'humeur à l'odeur suffocante.


Undred repris son souffle, sa tête lui tournait... Le sang sortait de son bras... Et pas qu'un peu... Il ramasse son couteau... Est sortis dans la rue... Devant, brillait l'enseigne d'une pharmacie... Peut être pourrait t'il trouvé de quoi soigner la blessure...
Revenir en haut Aller en bas
Absurd_Jedi
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 33
Localisation : Pouyouland
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mer 11 Aoû - 17:30

Undred. a écrit:
Le terraformeur regardait par sa vox, dans son bunker, son serviteur, il regardait sa fiche... Voyons... Seulement 10000 témis qu'il avait rapporté, il fit la moue. C'était mal, il était temps de s'amuser, tout le monde était occupé, sauf lui... Il approcha sa main du bouton du contrôle de narthex, son serviteur était en train de boire comme un trou, de la bière, tandis qu'il polissait une pièce d'équipement de Marsball.

Alors qu'il s'apprêtait à abattre son poing sur le bouton, un message lui vint de la part de son supérieur, le terraformeur [le] lut rapidement et fit la moue, puis il envoya un message à un autre membre de Martellus, qui possédait un betrayal. Il lui demandait si possible de venir dans quinze minutes. Quelques minutes plus tard, il eut une réponse affirmative. Il envoya un petit message à l'infirmier, qui lui demandait si il pouvait préparer, [virgule à supprimer] le matos pour une "opération". Puis il se prépara, son scaphandre arborait le signe du Martellus. Il prit le boitier de contrôle à distance du Narthex, enfila son scaphandre, et sortit. Au bout de quelques minutes, le betrayal arriva, tandis que le terraformeur qui le conduisait lui fit signe de monter, il y monta [Répétition] et déclara d'une voix d'ou perçait une joie malsaine : "C'est beau le covoiturage." Son compagnon ne releva même pas la blague, puis il écrasa l'accélérateur, en 20 petites minutes, il s'était rendu dans la zone d'exploitation du terraformeur Fautif. Il frissonna en apercevant le bunker de sa proie, il sortit délicatement le boîtier de contrôle.

, [virgule à supprimer] Il marcha jusqu'au bunker. Un bruit qu'il reconnut comme celui d'un béhémot creusant de manière fort poétique sur Mars... Il plaça sa main pour empêcher le soleil de l'aveugler, puis se mit à chercher le terra. Il le trouva à quelques centaines de mètres, il appuya sur le boitier d'activation, le terraformeur se tortilla lorsque l'éclair le frappa, il chuta de l'engin. Il fut à ses cotés en moins de dix secondes, lorsqu'il arriva à sa hauteur, il s'avérait qu'il était encore conscient, il le regarda avec ses filtres chromatiques, il put comprendre : _"Toi ? Sale Raclure..." Il ne sut jamais quelle mot suivait l'adjectif "Raclure", son poing heurta la nuque, [ce] qui le mit KO. Il grimpa dans l'engin avant de retirer les clés. Il redescendit. Il prit le terraformeur assommé par les épaules, et le mit sur son dos. Il lâcha une bordée de jurons, il était lourd le cochon ! Il tituba jusqu'au Betrayal, et le mit dans la soute, ils l'attachèrent avec un cordage d'amarrage, et partirent, voulant à tout prix prendre de vitesse le Big Quake breath, il réfléchit à tous les délices qu'il allait pouvoir expérimenter... Lorsqu’il arriva trente minutes après aux portes de Martellus il prit le terraformeur sur les épaules en grimaçant, car il sentait ses os craquer. Il marcha à travers les coursives, esquiva du mieux qu'il pouvait les autres terraformeurs. Lorsqu’il atteignit les cryptes, il posa le terra sur l'une des tables. Il poussa un soupir de soulagement, son dos l'enlaçant [Je suppose que c'est plutôt "l'élançait"]. Il remonta pour aller chercher l'infirmier. En chemin il croisa la Paladine, qui l'arrêta en le prenant par l'épaule et demanda, d'une voix où on devinait une force auxquels ["face à laquelle" ?] les kréators ne sont rien :

"Où vas-tu ?"
"Chercher l'infirmier pour -"
"Pour torturer ce terraformeur qui a trahi et sali Martellus, mais c'était autrefois un frère tout de même, pourras tu te regarder dans la glace après ce que tu vas faire ?"

Il rit... D'un rire froid et cynique d'où perçait la volonté de causer de la douleur :
"Oui... Ne t'inquiète pas... Je peux sans problème me regarder dans la glace, et je dors à merveille... Merci de t'inquiéter."

La Paladine lâcha d'un ton plein de dégout :
_"Tu... Me dégoutes, c'est une chose de combattre à la loyale... Mais ce que tu vas faire est immonde... Tout juste digne d'un humain."
Sur ses mots, elle le laissa à ses occupations. Il continua à avancer et marcha jusqu'au bureau du Boss, il attendit qu'on le convoque, et entra, dans la pénombre, tout juste éclairé par quelques bougies. Il y avait les membres les plus influents. Le haut Adepte, les Hermétiques et les Initiés les plus importants.
Il continua à pas lent, puis il s'arrêta à distance respectueuse du bureau. Assis dans la pénombre, le Black Monk demanda d'une voix forte, pleine de charisme et de volonté:

"Alors ? D'après les rapports, tu l’as ramené ?"
"Je... Oui, monsieur. Nous avons trouvé sur lui, des donnés compromettantes qui incluent, un objet du 37, des données commerciales sur la vente d’ossements humains et l'entretien avec des pro-boss, où il déclare vouloir trahir...
C'est tout Monsieur, le bloc est prêt, et je suis aussi prêt à le faire parler."

L'Haut Adepte prit la parole, son vox lui faisait une voix légèrement synthétique :
"Très bien... Le commerce d'ossement est avéré ? Fort, fort bien. Donc en plus de commercer les restes des terraformeurs morts, il portait le 37 ? Il ne facilite pas les choses, peut-être ce masque que j’étudie qui est la cause de tout."

Le gardien observa, à la fois fasciné et horrifié les filtres chromatiques brillant d'un éclat qui n'avait rien à voir avec la réverbération de la lumière. Puis le magasinier lui tendit dans un chiffon gras deux choses qui parurent lourdes, lorsqu’ il lui donna, il lui murmura:

"C'est fragile, tu vas pouvoir peut être les essayer."
Lorsqu'il les déballa, ses yeux s'agrandirent, il avait devant lui une paire de gantelets masticator, il hoqueta :
"Je... Je ne crois pas être en mesure ni mériter d'essayer cet équipement."
Le magasinier le regarda avec condescendanse. Il referma sa bouche, et le boss lui fit signe de disposer. Il fit le chemin arrière en pensant à toutes les choses qu'il allait pourvoir tester. Il arriva devant la salle. Prit une solide inspiration, et entra, il regarda le terraformeur accroché à la table, on lui avait ôté toutes ses affaires, il ne lui restait que son pantalon. Il s'approcha de quelque pas, avant de constater que le terraformeur était réveillé, et tout en ajustant les masticators il lui murmura:
"Ca ne sert à rien de vouloir parler, j'ai injecté un anesthésiant aux cordes vocales, tu ne peux pas parler…

Ni hurler."

Bon... Tout d'abord : texte beaucoup trop long, il va falloir le diviser pour la correction.

Ensuite, concernant le style : attention à l'usage des pronoms... "Il fit ceci, puis il monta dans le betrayal puis il dit à son conducteur. Il descendit du véhicule et il marcha vers sa cible. Il..." Il y a beaucoup de "il".

Non seulement ça rend le texte lourd à lire mais au bout d'un moment on ne sait plus trop vraiment qui "il" désigne, vu la fréquence de l'utilisation.

Pour continuer : je ne capte pas l'utilisation des underscores pendant les dialogues... C'est pas dans les conventions classiques du français, ça. L'usage des guillemets à outrance non plus: normalement c'est en début et fin de dialogue, pas à toutes les lignes.

Enfin, les virgules... Y'en a à toutes les sauces, pour tout et n'importe quoi... Y'a de l'ordre à remettre là dedans aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absurd_Jedi
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 33
Localisation : Pouyouland
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mer 11 Aoû - 22:14

Undred. a écrit:
Undred était au bar du forage, son regard se portait sur les buveurs qui séjournaient ici, mais quoi qu'il fasse, ses pensées ne faisaient que revenir à l'élue de son coeur, ou du moins, ce qui lui servait de coeur. Une moue se figea sur son visage, Vesta, une personne forte, une personne qui parasitait ses pensées. L'amour, pensée encore plus insidieuse que le plus insidieux des poisons, rien qu'à son nom, son coeur battait la chamade. Il tenta a nouveau de se souvenir de la dose qu'il fallait de tranquillisant, pour un homme de 103 kilogrammes. Mais, rien à y faire. Il se leva pour sortir, Gros Robot regardait de ses étranges yeux les terraformeurs. Il passa à coté de plants de Ficus, puis sortit.

Dehors, un vent tenue soufflait sur la rouge, Mars était jolie... Mais rien en comparaison de la beauté de Vesta, son visage en tête, il rejoignit son bunker, l'âme en peine.

Le sol de son bunker lui parut sale et mal entretenu, il n'avait jamais éte doué pour le ménage. Il marcha jusqu'à la Vox, sans même s'en rendre compte, il passa sur son canal, alors qu'il allait envoyer son message, son doigt passa brutalement de la touche valider, à refuser. Il se maudit de sa lâcheté, il avait beau se prétendre Gardien sans état d'âme et sans coeur. Les Grands Anciens venaient de lui jouer un tour bien cruel. Puis brutalement sa conscience vint lui parler :
"Oh... Tu [es] un lâche, aucun doute là dessus... Tu n'as qu'à tenter, si elle te répond non, tu auras le coeur brisé... Mais au moins, tu seras fixé..."
Undred repoussa la voix au plus profond de son être. Il chercha dans son frigo une bouteille, ses mains tremblaient, le seul moyen de ne plus penser à cette personne, était de boire. A la première gorgée, son oesophage le brulait. Il reposa la bouteille. Il vint reposer sa tête dans ses mains, sa lâcheté lui donnait la nausée... Une bile brulante vint lui brulait [Répétition] la gorge.









Undred regarda la vox posée à coté de lui, sa joie, due à l'excessive consommation de coffe, s'était évanouie... Telle de la poussière balayée par le vent martien. Il soupira à nouveau. Il avait hate de retourner à la crypte du Martellus. Un endroit froid, mais pour lui... Symbole d'un age révolu où il ne pensait pas encore activement à Vesta. Sa raison lui avait dit de ne pas tenter de l'approcher, ou il se ferait du mal. Il aurait du l'écouter. Maintenant, la question était : Parviendrait-t-il à l'oublier ? Probablement que non. Sans aucun doute qu'elle l'avait déjà oublié. Il regarda dehors, le vent de Mars balayait le dehors... Il enfila son scaphandre. Le bouclier noir soufflait.

Sous ce vent, il se mit à réfléchir sérieusement... Mais plus il pensait plus il déprimait. Puis, lui vint un dicton, il avait coutume de le dire :
"Quand tu dois tourner la page... Tourne la vite..."
Plus facile à dire qu'à faire, son amour le rendait triste, dépressif, agressif... Désespéré... Il arrêta son Behemoth. La tristesse était omniprésente... A quoi bon aimer ? Si la personne te rejetait ? A quoi bon avoir des amis ? Au final, la trahison est omniprésente... Qu'importe construire ? Si c'était pour détruire...
Le terraformeur regarda le soleil lointain qui perçait à grand peine l'atmosphère de Mars. Il descendit de l'engin, ses pas le menèrent vers son bunker... Presque malgré lui, un sourire lui vint, une phrase, sortie des confins de sa mémoire :
-Les femmes seront toujours plus sensibles...
Quel bêtise, sont coeur saignait...

Oui... Vraiment les grands anciens doivent rire en voyant notre détresse... Oui... Rire...

La chaise grinça quand il assit dessus... L'une des bonnes nouvelle du jour... Etait qu'il savait que penser à Vesta lui casser le coeur... La mauvaise... C'était qu'il ne pouvait rien faire pour s'empêcher de penser. L'un de ses yeux s'embua...


Undred jetait un coup en arrière... Le syndicat Thunderbird n'avait offert aucun réconfort à son esprit devenu dément, peuttre suite à l'utilisation intensive du Narthex. La voie d'independant lui avait offert un peu de répit, pour comprendre, analyser sa situation, ses émotions... Mais maintenant, deux choses occupaient son esprit... Une femme et un conseil que lui avait donné un ami, avant de partir de Cadencium :
-Cherche toujours un objectif... Une raison d'être. Si tu la trouves, Mars te sembleras plus simple et de là... Ta vie.
Il n'avait, jusque là, pas compris le sens de cette phrase mystérieuse. Mais maintenant, il la comprenait et son ami, il y a peu de temps, a propos de la jeune femme :
-Arrête de te traiter de lâche, tu l'aimes, va la voir...
Il l'avait fait, et presque sans s'en rendre compte, avait commencé à sortir du gouffre sans retour dans lequel il s'était plongé.
Etait-t-il prêt à trouver un objectif plus stable que sa petite personne ? Pensait a deux ? [Rien capté là] Voire à ses co-syndiqués ? D'arrêter d'être méchant comme une teigne ? D'arrêter de boire ? Son regard se porta à nouveau devant lui... L'entrée du Martellus, balayé par le vent de Mars et en pleine nuit, offrait un spectacle inquiétant et lugubre... Son pas devint hésitant à dix mètres de l'entrée réservée aux postulants et à ceux qui allaient recevoir une réponse à la demande d'adhésion. Il se dit que ce n'était pas la première [fois] qu'il venait dans ce syndicat, il passa le sas.

L'obscurité l'assaillit, sur une table, étaient posés sa lettre de motivation, avec, sur l'un des replis une mention en rouge, il se rapprocha et il lut la mention :
-Engagé... C'est plutôt bon ça...
Il reprit la lettre, qu'il rangea dans son scaphandre... Il allait, demain, faire sa seconde entrée au Martellus...

Avant d'aller plus loin : merci de reprendre ton texte et de le reposter ici, en le morcelant de manière à faciliter la correction, ainsi que de passer le tout dans un correcteur automatique d'orthographe. Il y a des fôtes qu'on ne devrait pas voir, normalement et que n'importe quel correcteur automatique repérerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Undred
Invité



MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Jeu 12 Aoû - 23:29

Se sont de vieille archive RP.

Le premier message date de septembre.
Cela permet de voir les divers changement d'écriture.
Je ne pense pas avoir le temps pour le retaper.
Revenir en haut Aller en bas
Absurd_Jedi
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 33
Localisation : Pouyouland
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Ven 13 Aoû - 1:15

Dans ce cas, si t'as pas le temps de retaper tes vieilles, archives, est-ce que tu pourrais nous faire le tri et nous indiquer ce qu'il est vraiment pertinent de corriger, s'il te plait ?

Et d'utiliser un correcteur automatique avant de poster les textes en question : si toi tu estimes ne pas avoir le temps de "retaper" (c'est à dire apporter quelques modifications à l'aide d'un logiciel) à un texte, tu peux être sûr que nous, nous n'aurons pas le temps de passer le relire et le corriger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Undred
Invité



MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Ven 13 Aoû - 1:21

J'ai passer au correcteur orthographique.
Le retaper pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
undred

avatar

Nombre de messages : 182
Localisation : En ZDV 1
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Ven 13 Aoû - 19:39

Je ne garantis pas que les corrections et maj' des archives soit a votre gout, j'ai fait comme je pouvais.


Le terraformeur regardait par sa vox, dans son bunker, son serviteur, il regardait sa fiche...
Voyons... Seulement 10000 témis qu'il avait rapporté, il fit la moue. C'était mal, il était temps de s'amuser, tout le monde était occupé, sauf lui... Il approcha sa main du bouton du contrôle de narthex, son serviteur était entrain de boire comme un trou, de la bière, tandis qu'il polissait une pièce d'équipement de Marsball.

Alors qu'il s'apprêtait à abattre son poing sur le bouton, un message lui vint de la part de son supérieur, le terraformeur lit rapidement et fit la moue, puis il envoya un message à un autre membre de Martellus, qui possédait un bétrayal.
Il lui demandait si possible de venir dans 15 minutes.
Quelques minutes plus tard, il eut une réponse affirmative. Il envoya un petit message à l'infirmier, qui lui demandait si il pouvait préparer, le matos pour une "opération . Puis il se prépara, son scaphandre arborait le signe du Martellus. Il prit le boitier de contrôle à distance du Narthex, enfila son scaphandre, et sortit.
Au bout de quelques minutes, le bétrayal arriva, tandis que le terraformeur qui le conduisait lui fit signe de monter, il y monta et déclara d'une voix d'où perçait une joie malsaine:
-C'est beau le covoiturage.
Son compagnon ne releva même pas la blague, puis il écrasa l'accélérateur, en 20 petites minutes, il s'était rendu dans la zone d'exploitation du terraformeur Fautif. Il frissonna en apercevant le bunker de sa proie, il sorti délicatement le boîtier de contrôle, il marcha jusqu'au bunker. Un bruit qu'il reconnut comme celui d'un béhémoth creusant de manière fort poétique sur mars... Il plaça sa main pour empêcher le soleil de l'aveugler, puis se mit à chercher le terra. Il le trouva à quelques centaines de mètres, il appuya sur le boitier d'activation, le terraformeur se tortilla lorsque l'éclair le frappa, il chuta de l'engin. Il fut à ses coté en moins de dix secondes, lorsque il arriva à sa hauteur, il s'avérait qu'il était encore conscient, il le regarda avec ses filtres chromatiques, il put comprendre:
-Toi? Sale Raclure...
Il ne sut jamais quelle mot suivait l'adjectif "Raclure", son poing heurta la nuque, qui le mit KO. Il grimpa dans l'engin avant de retirer les clés. Undred redescendit, prit le terraformeur assommé par les épaules, et le mit sur son dos. Il lâcha une bordé de jurons, lourd le cochon ! Il tituba jusqu'au bétrayal, et le mit dans la soute, les deux comparses l'attachèrent avec un cordage d'amarrage, et partirent, voulant à tout prix prendre de vitesse le Big Quake breath, il réfléchit à tout les délices qu'il allait pouvoir expérimenter...

Lorsqu’il arriva trente minutes après aux portes de Martellus, Undred prit le terraformeur sur les épaules en grimaçant, car il sentait ses os craquer. Il marcha à travers les coursives, esquiva du mieux qu'il pouvait les autres terraformeurs.
Lorsqu’il atteignit les cryptes, Undred posa le terra sur l'une des tables. Le gardien poussa un soupir de soulagement, son dos l'élançait . Il remonta pour aller chercher l'infirmier. En chemin, il croisa la Paladine, qui l'arrêta en le prenant par l'épaule et demanda, d'une voix ou on devinait une force auxquels les Kréators ne sont rien:
-Ou vas-tu ?
-Chercher l'infirmier pour-.
-Pour torturer ce terraformeur qui a trahi et Sali Martellus, mais c'était autrefois un frère tout de même, pourras tu te regarder dans la glace après ce que tu vas faire ?

Il rit... D'un rire froid et cynique d'où perçait la volonté de causer de la douleur:
-Oui... Ne t'inquiète pas... Je peux sans problème me regarder dans la glace, et je dors à merveille... Merci de t'inquiéter.

La Paladine lâcha d'un ton plein de dégout:
-Tu... Me dégoutes, c'est une chose de combattre à la loyale... Mais ce que tu va faire est immonde... Tout juste digne d'un humain.
Sur ses mots, elle le laissa à ses occupations. La gardien continua à avancer et marcha jusqu'au bureau du Boss, il attendit que l'on le convoque, et entra, dans la pénombre, tout juste éclairé par quelques bougies. Il y avait les membres les plus influents. Le haut Adepte, les Hermétiques et les Initiés les plus importants.
Il continua à pas lent, puis il s'arrêta à distance respectueuse du bureau. Assis dans la pénombre, le Black Monks demanda d'une voix forte, pleine de charisme et de volonté:

-Alors ? D'après les rapports, tu l’as ramené ?"
-Je... Oui, monsieur. Nous avons trouvé sur lui, des donnés compromettantes qui inclus, un objet du 37, des données commerciales sur la vente d’ossement humain et l'entretient avec des pro-boss, ou il déclare vouloir trahir...
C'est tout Monsieur, le bloc est prêt, et je suis aussi prêt à le faire parler."

Le haut Adepte prit la parole, son vox lui faisait une voix légèrement synthétique:
-Très bien... Le commerce d'ossement est avéré ? Fort, fort bien. Donc en plus de commercer les restes des terraformeurs morts, il portait le 37 ? Il ne facilite pas les choses, peut-être ce masque que j’étudie qui est la cause de tout.

Le gardien observa, à la fois fasciné et horrifié les filtres chromatiques brillant d'un éclat qui n'avait rien à voir avec la réverbération de la lumière. Puis le magasinier lui tendit dans un chiffon gras deux choses qui parurent lourdes, lorsqu’il lui donna, il lui murmura:

-C'est fragile, tu va pouvoir peut être les essayer.
Lorsque il le déballa, ses yeux s'agrandirent, il avait devant lui une paire de gantelet Masticator, il hoqueta:
-Je... Je ne crois pas être en mesure ni mérité d'essayer cet équipement.
Le magasinier le regarda avec condescendance. Il referma sa bouche, et le boss lui fit signe de disposer. Il fit le chemin arrière en pensant à toutes les choses qu'il allait pourvoir tester. Il arriva devant la salle. Prit une solide inspiration, et entra, il regarda le terraformeur accroché à la table, on lui avait ôté toutes ses affaires, il ne lui restait que son pantalon. Il s'approcha de quelque pas, avant de constater que le terraformeur était réveillé, et tout en ajustant les Masticator il lui murmura:
-Sa ne sert à rien de vouloir parler, j'ai injecté un anesthésiant aux cordes vocales, tu ne peux pas parler… Ni hurler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absurd_Jedi
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 33
Localisation : Pouyouland
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Ven 13 Aoû - 19:45

Correction de ce passage déjà effectuée, cf quelques posts plus haut.

Merci de prendre en compte les remarques (en couleur) dans ledit post avant de reposter ton texte. Ce post ne sera donc pas corrigé en l'état.

Merci également, si tu divises ton texte, de créer un topic par partie à corriger, c'est plus facile pour les différentes relectures. Ou alors, si tu tiens à garder un seul topic, il faudra attendre entre chaque post que la relecture de celui en cours soit finalisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
undred

avatar

Nombre de messages : 182
Localisation : En ZDV 1
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Ven 13 Aoû - 20:28

Second pavé infâme, encore plus que le brouet de Gros Robot :



Undred était au bar du forage, son regard se portait sur les buveurs qui séjournait ici, mais quoique qu'il fasse, ses pensées ne cesser de revenir a l'élue de son cœur, ou du moins, se qu'il lui servait de cœur. Un moue se figea sur son visage, Vesta, une personne forte, une personne qui parasitait ses pensées. L'amour, pensée encore plus insidieuse que le plus insidieux des poison, rien qu'a son nom, son cœur battait la chamade. Il tenta a nouveau de se souvenir de la dose qu'il fallait de tranquillisant, pour un homme de 103 Kilos. Mais, rien a y faire. Il se leva pour sortir, Gros Robot regardait de ses étranges yeux les terraformeurs. Il passa a coté de plante de Ficus, puis sortit.

Dehors, un vent tenue soufflait sur la rouge, Mars était jolie... Mais rien en comparaison de la beauté de Vesta, son visage en tête, il rejoignit son bunker, l'âme en peine.

Le sol de son bunker lui parut sale et mal entretenue, il n'avait jamais était doué pour le ménage. Il marcha jusqu'à la Vox, sans même sans rendre compte, il passa sur son canal, alors qu'il allait envoyé son message, son doigt passa brutalement de la touche valider, a refuser. Il se maudit de sa lâcheté, il avait beau se prétendre Gardien sans état d'âme et sans cœur. Les Grands Anciens venait de lui jouer un tour bien cruel. Puis Brutalement sa conscience vint lui parler:
-Oh... Tu un lâche, aucun doute la dessus... Tu n'a qu'a tenter, si elle te répond non, tu aura le cœur brisait... Mais au moins, tu sera fixer...

Undred repoussa la voix au plus profond de son être. Il chercha dans son frigo une bouteille, ses mains tremblait, le seule moyen de ne put penser a cette personne, était de boire. A la première gorgé, son œsophage lui brulait. Il reposa la bouteille. Il vint reposer sa tête dans ses mains, sa lâcheté lui donnait la nausée... Une bile brulante vint lui brulait la gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
undred

avatar

Nombre de messages : 182
Localisation : En ZDV 1
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mer 18 Aoû - 0:50

Les Rps seront posté dans se topic... On va pas dispatché les multiples RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absurd_Jedi
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 33
Localisation : Pouyouland
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mer 18 Aoû - 11:25

Commence donc par prendre en compte les premières corrections effectuées.

Pour le moment, les deux derniers bouts de RP que tu as posté ont déjà été relus une première fois, on ne va pas les re-corriger à partir de zéro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
undred

avatar

Nombre de messages : 182
Localisation : En ZDV 1
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mar 21 Sep - 19:27

Deux RP plus récents :


*Undred était dans son APU. Il vérifia que ses PGA s'était remis de la bataille et surtout. Qu'il avait manger. Il avait était lui même surpris de voir marqué dans son résumer d'exploitation : Viande Kipinienne... non sans surprise qu'il savait de quoi était constituer la viande. Il se contenta d'hausser les épaules. C'est la vie, les plus faibles meurt, les plus forts survivent... *

*Son regard se porta sur le mort mécanisées qui était en fabrication. Il avait déterrer un de ses cadavres, un de ceux qui avait constitué l'éternel massacre de son existence. Il avait raccommoder les chairs endommager, les os brisés avait était ressoudé. Puis il avait fait en sorte que l'APU le prenne pour un cadavre du Kipini 1. Il repensa au nombre de mort qu'il avait commis. Trop pour le dénombrer. Il passa le reste de la soirée a regarder la machine préparait le corps pour le faire fonctionner. Le bruit mécanique était une berceuse que ses oreilles savait apprécier... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elien

avatar

Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mer 22 Sep - 3:37

undred a écrit:
Deux RP plus récents :


*Undred était dans son APU. Il vérifia que ses PGA s'étaient remis de la bataille, et surtout qu'il avait mangé. Il avait été lui-même surpris de voir marqué dans son résumé d'exploitation : Viande Kipinienne... non sans surprise qu'il savait de quoi était constitué la viande.[voir plus bas] Il se contenta de hausser les épaules. C'est la vie, les plus faibles meurent, les plus forts survivent... *

*Son regard se porta sur le mort mécanisée qui était en fabrication. Il avait déterré un de ses cadavres, un de ceux qui avaient constitués l'éternel massacre de son existence. Il avait raccommodé les chairs endommagées, les os brisés avait était ressoudé. Puis il avait fait en sorte que l'APU le prenne pour un cadavre du Kipini 1. Il repensa au nombre de morts qu'il avait commises. Trop pour les dénombrer. Il passa le reste de la soirée à regarder la machine préparer le corps pour le faire fonctionner. Le bruit mécanique était une berceuse que ses oreilles savaient apprécier... *
* Les petits morceaux de rp comme celui-là sont beaucoup plus agréables à corriger (pour faire simple, ça motive plus qu'un immense pavé ! ^^). Si tu as beaucoup de textes, pourquoi ne pas demander l'ouverture d'un salon rp qui te sera réservé ?
* Beaucoup de problèmes au niveau de la conjugaison. A ce niveau là, ce n'est sans doute plus de la négligence, mais des règles qui ne sont pas acquises. Je te conseille l'achat d'un Bescherelle et le potassage de tout cela si tu as le temps (et d'en trouver si tu ne l'as pas).
En attendant, on est là !
* La phrase en italiques est vraiment incompréhensible.
Moi je la corrigerai ainsi, à première vue :
"Il avait était lui même surpris de voir marqué dans son résumer d'exploitation : Viande Kipinienne... Non sans surprise car il savait de quoi était constituée la viande."
Problème : il est surpris (de quoi ? d'avoir un résumer ou de la nature de la viande ?) mais n'est pas surpris.
Un remaniement de cette phrase me semble nécessaire. Si tu n'y arrives pas, explique ce que tu veux dire.

Merci d'être passé !


Dernière édition par Elien le Mer 22 Sep - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
undred

avatar

Nombre de messages : 182
Localisation : En ZDV 1
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mer 22 Sep - 16:24

De voir surtout que les PGA mangent. Chose qui semblent impossible au vue que ces bestioles sont mortes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elien

avatar

Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mer 22 Sep - 17:10

C'est les PGA qui ont mangés ? X_x
Dans ce cas, la phrase est à revoir du point de vu de la conjugaison ! SI tu mets "il avait mangé", c'est du singulier, on ne peut pas savoir que tu parles de tes PGA ! On pense que tu parles de toi (tout en se demandant pourquoi tu as besoin de regarder ton historique pour savoir si tu as mangé... Suspect )

[quote="Elien"]
undred a écrit:
Deux RP plus récents :


*Undred était dans son APU. Il vérifia que ses PGA s'étaient remis de la bataille, et surtout qu'ils avaient mangé. Il avait été lui-même surpris de voir marqué dans son résumé d'exploitation : Viande Kipinienne... non sans surprise qu'il savait de quoi était constitué la viande.[voir plus bas] Il se contenta de hausser les épaules. C'est la vie, les plus faibles meurent, les plus forts survivent... *

*Son regard se porta sur le mort mécanisée qui était en fabrication. Il avait déterré un de ses cadavres, un de ceux qui avaient constitués l'éternel massacre de son existence. Il avait raccommodé les chairs endommagées, les os brisés avait était ressoudé. Puis il avait fait en sorte que l'APU le prenne pour un cadavre du Kipini 1. Il repensa au nombre de morts qu'il avait commises. Trop pour les dénombrer. Il passa le reste de la soirée à regarder la machine préparer le corps pour le faire fonctionner. Le bruit mécanique était une berceuse que ses oreilles savaient apprécier... *


Dernière édition par Elien le Mer 22 Sep - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elien

avatar

Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mer 22 Sep - 17:13

[quote="Elien"]C'est les PGA qui ont mangés ? X_x
Dans ce cas, la phrase est à revoir du point de vu de la conjugaison ! SI tu mets "il avait mangé", c'est du singulier, on ne peut pas savoir que tu parles de tes PGA ! On pense que tu parles de toi (tout en se demandant pourquoi tu as besoin de regarder ton historique pour savoir si tu as mangé... Suspect )

Elien a écrit:
undred a écrit:
Deux RP plus récents :


*Undred était dans son APU. Il vérifia que ses PGA s'étaient remis de la bataille, et surtout qu'ils avaient mangé. Il avait d'ailleurs été surpris de voir marqué dans son résumé d'exploitation : Viande Kipinienne... non sans surprise puisqu'il savait de quoi était constituée la viande.[voir plus bas] Il se contenta de hausser les épaules. C'est la vie, les plus faibles meurent, les plus forts survivent... *

*Son regard se porta sur le mort mécanisée qui était en fabrication. Il avait déterré un de ses cadavres, un de ceux qui avaient constitués l'éternel massacre de son existence. Il avait raccommodé les chairs endommagées, les os brisés avait était ressoudé. Puis il avait fait en sorte que l'APU le prenne pour un cadavre du Kipini 1. Il repensa au nombre de morts qu'il avait commises. Trop pour les dénombrer. Il passa le reste de la soirée à regarder la machine préparer le corps pour le faire fonctionner. Le bruit mécanique était une berceuse que ses oreilles savaient apprécier... *
La partie en italique ne me satisfait toujours pas : répétition de surpris et la phrase ne me parait pas compréhensible. Je ne vois pas ce que tu veux dire sur cette partie là.


Dernière édition par Elien le Mer 22 Sep - 17:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
undred

avatar

Nombre de messages : 182
Localisation : En ZDV 1
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mer 22 Sep - 17:17

J'ai pas encore penser a rendre mon personnage cannibale.

L'attaque à échouée, vos entités sont faibles.
Le centre carcéral pourvoi votre troupe guerrière en viande Kipinienne et énergie.


Oui, se sont mes PGA qui ont mangé.


A propos du salon privé, je dois avoir 200 Ko de RP non corriger qui traine dans un disque dur.

Donc, oui, sa serais une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elien

avatar

Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mer 22 Sep - 17:22

undred a écrit:
J'ai pas encore penser a rendre mon personnage cannibale.
J'peux pas l'savoir ! ^^ Y'a tellement de gens bizarres sur Mars...

Citation :
L'attaque à échouée, vos entités sont faibles.
Le centre carcéral pourvoi votre troupe guerrière en viande Kipinienne et énergie.

Oui, se sont mes PGA qui ont mangé.
Ben les TP, ça mange pas. Je n'étais pas au courant de cela pour les PGA...


Citation :
A propos du salon privé, je dois avoir 200 Ko de RP non corriger qui traine dans un disque dur.
Donc, oui, sa serais une bonne idée.
Ouaip, mais par petites tranches, alors, sinon, nous on va mourir... X_x

Citation :
non sans surprise puisqu'il savait de quoi était constituée la viande.
"non sans surprise" =>tu es donc surpris. De quoi ? => "puisqu'il savait de quoi était constituée la viande."
Tu sais, mais tu es surpris ? Je ne comprends pas cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
undred

avatar

Nombre de messages : 182
Localisation : En ZDV 1
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mer 22 Sep - 17:26

Quand tu apprends que t'es PGA mange de la viande. Sa surprends.
Mais la provenance de cette viandes ne laissent pas d'ombre à la composition.


( Et les PGA ne sont pas cannibales. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elien

avatar

Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mer 22 Sep - 17:34

Tant qu'à faire...
undred a écrit:
Quand tu apprends que tes PGA mangent de la viande, ça surprend.
Mais la provenance de cette viande ne laisse pas d'ombre à la supposition.

Sinon, ça m'avance pas beaucoup : cette phrase n'est pas compréhensible telle quelle.

Citation :
Il avait d'ailleurs été surpris de voir marqué dans son résumé d'exploitation : Viande Kipinienne... non sans surprise puisqu'il savait de quoi était constituée la viande.
"Il avait d'ailleurs été surpris de voir marqué dans son résumé d'exploitation : Viande Kipinienne... surprise atténuée car il savait de quoi était faite la viande."

C'est ça ?


Dernière édition par Elien le Mer 22 Sep - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
undred

avatar

Nombre de messages : 182
Localisation : En ZDV 1
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mer 22 Sep - 17:43

Le jour ou Opera se et ce, ect, ect.
Je ferais un bon phénoménale dans la langue de Molière. Laughing

Quand tu apprends que tes PGA mangent de la chair humain. Sa fait une surprise, même si tu sais que sous l'appellation : viande Kipinienne, se cache un ou deux morceaux de terraformeurs.

( Supposition de ma part, je suis pas aller fouiller la viande de mes bestioles ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elien

avatar

Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mer 22 Sep - 17:55

Ok, donc la phrase 2 posts plus haut est bonne, je pense.

"CE" et "SE" :
"CE" sert à désigner quelque chose ("ce chien", "ce verre de rhum"...). Il ne sera jamais devant un verbe.
"SE" est un pronom réfléchis il va de paire avec un verbe : "il se lavait"
Dans le doute, un truc simple : tu mets au pluriels :
Ce chien => ces chiens (s'accorde au pluriel et ça s'entend à l'oreille, pas de doute, c'est "CE")
Il se lavait => ils se lavaient (invariable, tu n'entends ni ne vois de différence ? C'est "SE")


Dernière édition par Elien le Jeu 23 Sep - 6:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
undred

avatar

Nombre de messages : 182
Localisation : En ZDV 1
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Mer 22 Sep - 19:16

J'ai plus ou moins compris...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
undred

avatar

Nombre de messages : 182
Localisation : En ZDV 1
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Jeu 23 Sep - 19:48

Considérant que la correction a était effectué.

Je remercie le F.O.U et Elien...

Mais maintenant... Voila la pire des tortures qui arrive :

Virus 2
Razz

*Loin du QG, Undred trouva une arène qui sentait la sueur, la testostérone mais surtout.... L'odeur si particulière du Casque des Grands Anciens... Undred franchit les SAS pressurisés et partit chercher son joueur, qui était en compagnie d’une toute jeune terraformeuse et qui manifesta un manque d'enthousiasme à être ainsi dérangé. *

*Undred savourait le gout du sang ; s’il avait pu le faire, il aurait bu le sang de ses ennemis, leur aurait broyé les os et arraché les chairs... Il envoya son poing dans la figure d'un joueur d'en face, et il eut le plaisir de voir le joueur basculer. *

*Il fit quelques passes, quand, soudain, la zone de marquage était la. D'un bond, Undred posa le ballon sur la zone et tandis que les camdrones enregistraient son action, il fit un signe du dude et jeta un regard méchant au joueur à qui il avait fracassé la mâchoire. Soudain, le Speaker de l'arène déclara d'une voix creuse : *
-Mesdames et messieurs, le Casque des Grands Anciens vient d'être placé au centre de l'arène… que tous les combattants retournent dans leur zone...

*Son coéquipier l'interpella : *
-Mais merde, chef, ils ont faillit gagner… le but n’est pas de les envoyer au Kipini, mais de marquer.

*Undred lui jeta un coup d'œil méprisant : *
-Fais en sorte que je chope le casque... C'est tout...

*Son sbire haussa les épaules et tout en prenant l'artéfact deux qui se trouvait à coté de son capitaine, râla d’une voix forte :
-Tu m’as entendu, capitaine ?
-non, tu ne l’as pas fait, comme d’hab…

-A TOUS LES CONCURRENTS ! Le Match commence dans 10 secondes.

*Undred lui fit signe de se positionner... Soudain, le coup d'envoi. Le sbire fonça vers l'arbitre et utilisa l'artéfact, tandis qu'Undred se rapprochait du casque.... Il regarda le capitaine adverse, et d'un mouvement peu glorieux, il envoya sa botte blindée dans l'entrejambe de son adversaire, qui se plia en deux. Il attrapa le casque... Et l'enfila... *

*Les émotions qu'il ressentait étaient trop intenses à décrire. Il avait le goût du sang dans la bouche, tandis que le programme Mother enregistrait une arythmie... Undred chopa le joueur qui était en face de lui, et qui accessoirement ne tenait pas le ballon ; d'un mouvement rapide et cruel, il lui arracha les conduits d'air. *

*Son regard rouge sang se tourna vers le joueur qui se dirigeait vers SES buts. Avec cinq foulées inhumaines, Undred rattrapa le joueur, lui prit la nuque, et d'un mouvement souple, l'envoya valser en arrière. Une pluie d'hémoglobine sur son casque lui arracha un hurlement de haine, de plaisir et de puissance : *
-La puissance des Dieux Martiens coule dans les veines DU PORTEUR

*Sa voix avait pris une tonalité grave, inhumaine, qui naissait dans ses tripes. Il reprit le ballon et parcourut le terrain, en réussissant à éviter les rares adversaires encore debout, qui essayaient de l'arrêter, en lui sautant tous dessus. Le match basculait dans le chaos dans lequel Undred rayonnait, en broyant les heaumes grâce aux puissantes modifications physiologiques et physiques, apportées par le Casque.
* Finalement, au bout de 20 minutes, le match s'arrêta, faute de personnes valides puisque tous les ennemis étaient à terre, lentement, Undred retira le casque en tremblant d'épuisement : *
-La puissance, enfin...

*Sa peau le picotait, ses muscles se durcissaient, ses organes semblaient se transformer... Aucune douleur …c’est même agréable. Pensa Undred en revenant dans son bunker, d’une démarche fière et arrogante, bien que lasse. *


( Il semblerait que d'après la Firme que je torture les correcteurs du F.O.U... A vous de voir. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absurd_Jedi
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 33
Localisation : Pouyouland
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   Jeu 23 Sep - 20:04

undred a écrit:
*Loin du QG, Undred trouva une arène qui sentait la sueur, la testostérone mais surtout.... L'odeur si particulière du Casque des Grands Anciens... Undred franchit les SAS pressurisés et partit chercher son joueur, qui était en compagnie d’une toute jeune terraformeuse et qui manifesta un manque d'enthousiasme à être ainsi dérangé. *

*Undred savourait le gout du sang ; s’il avait pu le faire, il aurait bu le sang de ses ennemis, leur aurait broyé les os et arraché les chairs... Il envoya son poing dans la figure d'un joueur d'en face, et il eut le plaisir de voir le joueur basculer. *

*Il fit quelques passes, quand, soudain, la zone de marquage fut là. D'un bond, Undred posa le ballon sur la zone et tandis que les camdrones enregistraient son action, il fit un signe du dude et jeta un regard méchant au joueur à qui il avait fracassé la mâchoire. Soudain, le Speaker de l'arène déclara d'une voix creuse : *
-Mesdames et messieurs, le Casque des Grands Anciens vient d'être placé au centre de l'arène… que tous les combattants retournent dans leur zone...

*Son coéquipier l'interpela : *
-Mais merde, chef, ils ont failli gagner… le but n’est pas de les envoyer au Kipini, mais de marquer.

*Undred lui jeta un coup d'œil méprisant : *
-Fais en sorte que je chope le casque... C'est tout...

*Son sbire haussa les épaules et tout en prenant l'artéfact deux qui se trouvait à coté de son capitaine, râla d’une voix forte :
-Tu m’as entendu, capitaine ?
-Non, tu ne l’as pas fait, comme d’hab…

-A TOUS LES CONCURRENTS ! Le Match commence dans 10 secondes.

*Undred lui fit signe de se positionner... Soudain, le coup d'envoi. Le sbire fonça vers l'arbitre et utilisa l'artéfact, tandis qu'Undred se rapprochait du casque... Il regarda le capitaine adverse, et d'un mouvement peu glorieux, il envoya sa botte blindée dans l'entrejambe de son adversaire, qui se plia en deux. Il attrapa le casque... Et l'enfila... *

*Les émotions qu'il ressentait étaient trop intenses à décrire. Il avait le goût du sang dans la bouche, tandis que le programme Mother enregistrait une arythmie... Undred chopa le joueur qui était en face de lui, et qui accessoirement ne tenait pas le ballon ; d'un mouvement rapide et cruel, il lui arracha les conduits d'air. *

*Son regard rouge sang se tourna vers le joueur qui se dirigeait vers SES buts. Avec cinq foulées inhumaines, Undred rattrapa le joueur, lui prit la nuque, et d'un mouvement souple, l'envoya valser en arrière. Une pluie d'hémoglobine sur son casque lui arracha un hurlement de haine, de plaisir et de puissance : *
-La puissance des Dieux Martiens coule dans les veines DU PORTEUR

*Sa voix avait pris une tonalité grave, inhumaine, qui naissait dans ses tripes. Il reprit le ballon et parcourut le terrain, en réussissant à éviter les rares adversaires encore debout, qui essayaient de l'arrêter, en lui sautant tous dessus. Le match basculait dans le chaos dans lequel Undred rayonnait, en broyant les heaumes grâce aux puissantes modifications physiologiques et physiques, apportées par le Casque.
* Finalement, au bout de 20 minutes, le match s'arrêta, faute de personnes valides puisque tous les ennemis étaient à terre, lentement, Undred retira le casque en tremblant d'épuisement : *
-La puissance, enfin...

*Sa peau le picotait, ses muscles se durcissaient, ses organes semblaient se transformer... Aucune douleur... C’est même agréable. Pensa Undred en revenant dans son bunker, d’une démarche fière et arrogante, bien que lasse. *

Hé, on sent une nette amélioration de l'écriture... Tu fais plus attention à ce que tu écris non ? En tous cas, c'est quand même sacrément meilleur que les textes précédents.

Maintenant on peut s'occuper des détails. Voir notamment à homogénéiser les sauts de ligne avant / après les différentes séquences : entre les dialogues et le récit par exemple (parfois y'a des sauts de ligne avant, parfois seulement après, parfois avant et après : mettre tout ça d'équerre améliorera la présentation du texte en permettant au lecteur de reconnaître plus facilement les différents passages). Les espaces avant et après les astérisques, les tirets pour les dialogues, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RP Undred, gros pavay dans la mare.   

Revenir en haut Aller en bas
 
RP Undred, gros pavay dans la mare.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Modifications templates comptabilité W3C : gros soucis dans le tutoriel pour phbb2
» Problème de lag dans les menus.
» [résolu] Configuration Pidgin
» Faire tomber de la neige
» gros espace avant mon tableau >

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Correctifs :: Corrections-
Sauter vers: