Partagez | 
 

 Rpay...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
panda2



Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Rpay...   Ven 13 Mar - 12:33

Elle arrête pas de me botter les fesses a cause de mes fautes... Donc Roxelay me voici. Je ne le posterais en salon Rp qu'après correction. N'ayant pas de logiciel de traitement de Texte la relecture n'est pas forcément efficace en terme de corrections.


Citation :
*Journal de bord; 397-14:

Enfin une pluie de météorite!

Les baroudeurs et les rouleurs du dimanche sont partis à l'assaut du désert de Mars. La "fièvre de la rué vers les items" c'est emparé des colons... comme à chaque pluie. Il va sans doute y avoir des appels de détresse: panne de carburant, de pneus, voir d'O² si le baroudeur d'opérette tombe sur un filon et qu'il ne possède qu'un petit scaphandre. Je vais encore ronchonner en écoutant ces appels.

La météo est bonne, "le porteur d'espoir" m'accompagnera pour commencer cette journée de baroudage. Ce type de coïncidence me rassure, j'y vois la marque des Grands Anciens; de bons auspices . Deviendrais je superstitieux? Possible. Le Baroudage est dangereux la moindre inattention peut ce payer cash. Côtoyer cela tous les jours vous rend humble. Vous apprenez a trouver la sérénité pour continuer à rouler et là les Grands Anciens sont une aide, un recours qui vous donnent la force, le courage.

Avec un peu de chance je recroiserais le Bétrayal Légendaire. Je pourrais affiner mes projets de modifications du bétrayal. L'incendie du garage syndical semble avoir ramené Tiamat et Kerrigane sur Mars. Ils semblent avoir compris que rien ne pressait, nous avons le temps pour réaliser ses modifications. Prendre le temps nous évitera des erreurs d'inattention qui pourraient nous couter cher. Je n'ose à peine imaginer les conséquences si nous n'avions pas réussi à maitriser l'incendie.

Je les encourage tous les deux explorer l'idée de récupérer l'eau crée par l'enflamment de l'hydrogène. Albakore devrait me mettre au "propre" les croquis et schéma que nos "incendiaires" de garage on fait. Au moins, nous archiverons nos expériences et enrichirons notre savoir.

Tiamat ayant repris ses habitudes, nous avons repris les ravitaillement d'hydrogène. Je peux de nouveau exercer mon art, ma passion: Barouder pour les miens. Tel est mon devoir; tel est mon rôle. Je suis un Baroudeur Syndical.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wisecow



Nombre de messages : 145
Age : 33
Localisation : ZDV1 + ou - partout
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Rpay...   Ven 13 Mar - 12:52

Citation :
*Journal de bord; 397-14:

Enfin une pluie de météorites !

Les baroudeurs et les rouleurs du dimanche sont partis à l'assaut du désert de Mars. La "fièvre de la rué vers les items" s'est emparée des colons... comme à chaque pluie. Il va sans doute y avoir des appels de détresse : panne de carburant, de pneus, voir d'oxygène si le baroudeur d'opérette tombe sur un filon et qu'il ne possède qu'un petit scaphandre. Je vais encore ronchonner en écoutant ces appels.

La météo est bonne, "le porteur d'espoir" m'accompagnera pour commencer cette journée de baroudage. Ce type de coïncidence me rassure, j'y vois la marque des Grands Anciens ; de bons auspices. Deviendrais-je superstitieux ? Possible. Le Baroudage est dangereux la moindre inattention peut se payer cash. Côtoyer cela tous les jours vous rend humble. Vous apprenez à trouver la sérénité pour continuer à rouler et là les Grands Anciens sont une aide, un recours qui vous donnent la force, le courage.

Avec un peu de chance je recroiserais le Betrayal Légendaire. Je pourrais affiner mes projets de modifications du Betrayal. L'incendie du garage syndical semble avoir ramené Tiamat et Kerrigane sur Mars. Ils semblent avoir compris que rien ne pressait, nous avons le temps pour réaliser ses (ces ?) modifications. Prendre le temps nous évitera des erreurs d'inattention qui pourraient nous coûter cher. Je n'ose à peine imaginer les conséquences si nous n'avions pas réussi à maitriser l'incendie.

Je les encourage tous les deux à explorer l'idée de récupérer l'eau créée par l'enflamment (ça me gène mais je ne saurai dire pourquoi) de l'hydrogène. Albakore devrait me mettre au "propre" les croquis et schéma que nos "incendiaires" de garage ont fait. Au moins, nous archiverons nos expériences et enrichirons notre savoir.

Tiamat ayant repris ses habitudes, nous avons repris les ravitaillements d'hydrogène. Je peux de nouveau exercer mon art, ma passion : barouder pour les miens. Tel est mon devoir ; tel est mon rôle. Je suis un Baroudeur Syndical.

Première lecture study

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeepBlue



Nombre de messages : 557
Age : 50
Localisation : BE
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Rpay...   Ven 13 Mar - 14:48

Wisecow a écrit:
Citation :
*Journal de bord; 397-14:

Enfin une pluie de météorites !

Les baroudeurs et les rouleurs du dimanche sont partis à l'assaut du désert de Mars. La "fièvre de la ruée vers les items" s'est emparée des colons... comme à chaque pluie. Il va sans doute y avoir des appels de détresse : panne de carburant, de pneus, voir d'oxygène si le baroudeur d'opérette tombe sur un filon et qu'il ne possède qu'un petit scaphandre. Je vais encore ronchonner en écoutant ces appels.

La météo est bonne, "le Porteur d'Espoir" m'accompagnera pour commencer cette journée de baroudage. Ce type de coïncidence me rassure, j'y vois la marque des Grands Anciens ; de bons auspices. Deviendrais-je superstitieux ? Possible. Le baroudage est dangereux, la moindre inattention peut se payer cash. Côtoyer cela tous les jours vous rend humble. Vous apprenez à trouver la sérénité pour continuer à rouler et là les Grands Anciens sont une aide, un recours qui vous donnent la force, le courage.

Avec un peu de chance je recroiserai le Betrayal Légendaire. Je pourrai affiner mes projets de modifications du Betrayal. L'incendie du garage syndical semble avoir ramené Tiamat et Kerrigane sur Mars. Ils semblent avoir compris que rien ne pressait, nous avons le temps pour réaliser ses (ces ?) modifications. Prendre le temps nous évitera des erreurs d'inattention qui pourraient nous coûter cher. Je n'ose à peine imaginer les conséquences si nous n'avions pas réussi à maîtriser l'incendie.

Je les encourage tous les deux à explorer l'idée de récupérer l'eau créée par l'enflamment (ça me gène mais je ne saurai dire pourquoi) (Ben peut-être parce que ce mot n'existe pas et qu'on dit 'l'inflammation' Laughing ) de l'hydrogène. Albakore devrait me mettre au "propre" les croquis et schémas que nos "incendiaires" de garage ont fait. Au moins, nous archiverons nos expériences et enrichirons notre savoir.

Tiamat ayant repris ses habitudes, nous avons repris les ravitaillements d'hydrogène. (en hydrogène ?) Je peux de nouveau exercer mon art, ma passion : barouder pour les miens. Tel est mon devoir ; tel est mon rôle. Je suis un Baroudeur Syndical.

Première lecture study
study Seconde lecture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roxelay



Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Rpay...   Ven 13 Mar - 15:33

Wisecow a écrit:
Citation :
*Journal de bord ; 397-14:

Enfin une pluie de météorites !

Les baroudeurs et les rouleurs du dimanche sont partis à l'assaut du désert de Mars. La "fièvre de la rué [j'ai "ruée" dans mes dico moi] vers les items" s'est emparée des colons... comme à chaque pluie. Il va sans doute y avoir des appels de détresse : panne de carburant, de pneus, voir d'oxygène si le baroudeur d'opérette tombe sur un filon et qu'il ne possède qu'un petit scaphandre. Je vais encore ronchonner en écoutant ces appels.

La météo est bonne, "le porteur d'espoir" m'accompagnera pour commencer cette journée de baroudage. Ce type de coïncidence me rassure, j'y vois la marque des Grands Anciens ; [le point virgule me paraît bizarre ici, non ? ] de bons auspices. Deviendrais-je [Deviens-je ? Serais-je devenu ?] superstitieux ? Possible. Le baroudage [faut être cohérent tout le long du texte avec la majuscule ou non à "baroudage"] est dangereux la moindre inattention peut se payer cash. Côtoyer cela tous les jours vous rend humble. [je mettrai deux points ou un mot de liaison entre ces deux phrases simple exemple : "ainsi, de ce fait..."] Vous apprenez à trouver la sérénité pour continuer à rouler, et là les Grands Anciens sont une aide, un recours qui vous donne la force, le courage.

Avec un peu de chance je recroiserais le Betrayal Légendaire. Je pourrais affiner mes projets de modifications du Betrayal [préciser qu'il s'agit du bien... "de mon Betrayal" sinon on suppose que tu vas modifier le Betrayal légendaire...]. L'incendie du garage syndical semble avoir ramené Tiamat et Kerrigane sur Mars. Ils semblent avoir compris que rien ne pressait, nous avons le temps pour réaliser ses (ces ?) [ces !] modifications. Prendre le temps nous évitera des erreurs d'inattention qui pourraient nous coûter cher. Je n'ose à peine imaginer les conséquences si nous n'avions pas réussi à maitriser l'incendie.

Je les encourage tous les deux à explorer l'idée de récupérer l'eau créée par l'enflamment (ça me gène mais je ne saurai dire pourquoi) [c'est vrai que ça fait bizarre mais ça ne me semble pas si faux... mais de la part de Panda oui Content ; je préconise inflammation car "enflammation" ça fait vieillot aussi] de l'hydrogène. Albakore devrait me mettre au "propre" les croquis et schéma que nos "incendiaires" de garage ont fait. Au moins, nous archiverons nos expériences et enrichirons notre savoir.

Tiamat ayant repris ses habitudes, nous avons repris les ravitaillements d'hydrogène. Je peux de nouveau exercer mon art, ma passion : barouder pour les miens. Tel est mon devoir ; tel est mon rôle. Je suis un Baroudeur Syndical.

Première lecture study
study

ps : ça va y'a moins de fautes que quand tu ne postes pas ton RP ici lol!

_________________
- Mes corrections sont en couleur rose - -= La vraie faute est celle que l'on ne corrige pas. =-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
panda2



Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Rpay...   Ven 13 Mar - 17:05

Merci à tous les trois... Roxelay je ne releverais même pas tes insinuations!

Citation :
*Journal de bord ; 397-14:

Enfin une pluie de météorites !

Les baroudeurs et les rouleurs du dimanche sont partis à l'assaut du désert de Mars. La "fièvre de la ruée vers les items" s'est emparée des colons... comme à chaque pluie. Il va sans doute y avoir des appels de détresse : panne de carburant, de pneus, voir d'oxygène si le baroudeur d'opérette tombe sur un filon et qu'il ne possède qu'un petit scaphandre. Je vais encore ronchonner en écoutant ces appels.

La météo est bonne, "le Porteur d'Espoir" m'accompagnera pour commencer cette journée de baroudage. Ce type de coïncidence me rassure, j'y vois la marque des Grands Anciens ; de bons auspices. Serais-je devenu superstitieux ? Possible. Le baroudage est dangereux, la moindre inattention peut se payer cash. Côtoyer cela tous les jours vous rend humble. Vous apprenez à trouver la sérénité pour continuer à rouler, et là les Grands Anciens sont une aide, un recours qui vous donne la force, le courage.

Avec un peu de chance je recroiserai le Betrayal Légendaire. Je pourrais affiner mes projets de modifications de mon Betrayal. L'incendie du garage syndical semble avoir ramené Tiamat et Kerrigane sur Mars. Ils semblent avoir compris que rien ne pressait, nous avons le temps pour réaliser ces modifications. Prendre le temps nous évitera des erreurs d'inattention qui pourraient nous coûter cher. Je n'ose à peine imaginer les conséquences si nous n'avions pas réussi à maitriser l'incendie.

Je les encourage tous les deux à explorer l'idée de récupérer l'eau créée par l'inflammation de l'hydrogène. Albakore devrait me mettre au "propre" les croquis et schéma que nos "incendiaires" de garage ont fait. Au moins, nous archiverons nos expériences et enrichirons notre savoir.

Tiamat ayant repris ses habitudes, nous avons repris les ravitaillements d'hydrogène. Je peux de nouveau exercer mon art, ma passion : barouder pour les miens. Tel est mon devoir ; tel est mon rôle. Je suis un Baroudeur Syndical.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeepBlue



Nombre de messages : 557
Age : 50
Localisation : BE
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Rpay...   Ven 13 Mar - 19:24

panda2 a écrit:
Merci à tous les trois... Roxelay je ne releverais même pas tes insinuations!

Citation :
*Journal de bord ; 397-14:

Enfin une pluie de météorites !

Les baroudeurs et les rouleurs du dimanche sont partis à l'assaut du désert de Mars. La "fièvre de la ruée vers les items" s'est emparée des colons... comme à chaque pluie. Il va sans doute y avoir des appels de détresse : panne de carburant, de pneus, voir d'oxygène si le baroudeur d'opérette tombe sur un filon et qu'il ne possède qu'un petit scaphandre. Je vais encore ronchonner en écoutant ces appels.

La météo est bonne, "le Porteur d'Espoir" m'accompagnera pour commencer cette journée de baroudage. Ce type de coïncidence me rassure, j'y vois la marque des Grands Anciens ; de bons auspices. Serais-je devenu superstitieux ? Possible. Le baroudage est dangereux, la moindre inattention peut se payer cash. Côtoyer cela tous les jours vous rend humble. Vous apprenez à trouver la sérénité pour continuer à rouler, et là les Grands Anciens sont une aide, un recours qui vous donne la force, le courage.

Avec un peu de chance je recroiserai le Betrayal Légendaire. Je pourrai affiner mes projets de modifications de mon Betrayal. L'incendie du garage syndical semble avoir ramené Tiamat et Kerrigane sur Mars. Ils semblent avoir compris que rien ne pressait, nous avons le temps pour réaliser ces modifications. Prendre le temps nous évitera des erreurs d'inattention qui pourraient nous coûter cher. Je n'ose à peine imaginer les conséquences si nous n'avions pas réussi à maîtriser l'incendie.

Je les encourage tous les deux à explorer l'idée de récupérer l'eau créée par l'inflammation de l'hydrogène. Albakore devrait me mettre au "propre" les croquis et schémas que nos "incendiaires" de garage ont fait. Au moins, nous archiverons nos expériences et enrichirons notre savoir.

Tiamat ayant repris ses habitudes, nous avons repris les ravitaillements d'hydrogène. (en hydrogène) Je peux de nouveau exercer mon art, ma passion : barouder pour les miens. Tel est mon devoir ; tel est mon rôle. Je suis un Baroudeur Syndical.

study study study T'as zappé quelques fautes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
panda2



Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Rpay...   Sam 14 Mar - 0:20

gnia gnia gnia! ^^

Merci


I'll be back! :blackban:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absurd_Jedi
Admin
Admin


Nombre de messages : 1340
Age : 32
Localisation : Pouyouland
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Rpay...   Mar 17 Mar - 22:10

panda2 a écrit:
N'ayant pas de logiciel de traitement de Texte la relecture n'est pas forcément efficace en terme de corrections.

Et Openoffice, c'est pour les pandas chiens, aussi !?!

Pas d'excuse : y'a des versions pour Mac, PC, Windows, Linux... Et en plus c'est gratos, libre... Et y'a un correcteur d'orthographe aussi, toussa...

Donc, si t'as pas de logiciel de traitement de texte, Panda, tu cours là bas télécharger Openoffice ! Wink

Nanmého !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
panda2



Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Rpay...   Mar 24 Mar - 12:49

je pédale déjà pour que mon pc fonctionne... je rajoute plus rien dessus sinon il va péter un câble.



Citation :
*Journal de bord; 408-15:

Plus d'une semaine que je n'avais pas eu le temps d'annoter ce journal.

L'ouverture de l'arène a modifié nos habitudes et nécessite de revoir notre manière de procéder, de nous organiser. Nous devons nous adapter face aux changements et la Firm sait très bien changer les règles du jeu en cours de route.

Je ne suis pas particulièrement pro ou anti Firm. Je refuse la facilité; suivre les uns ou les autres, adhérer ou non aux discours, propagandes qui pullulent au bar. Je préfère me forger ma propre opinion au regard de mes expériences personnelles. Le moins que je puisse dire c'est que les actes de la Firm commencent sérieusement à m'énerver. Je passe sur les hausses de tarifications des cuves de stockages, sur l'augmentation de l'hydrogène pour ma Bête Royale et maintenant l'ouverture de l'arène.

Au début, je ne trouvais que c'était plutôt une bonne idée mais j'ai très vite déchanté. A chaque fois que la Firm modifie quelques uns des éléments de notre vie sur Mars elle ne l'améliore pas, elle le détériore. Nous sommes sensé être là pour terraformer la rouge pourtant la Firm semble prendre un malin plaisir à empêcher les colons d'atteindre cet objectif. Ce qui était du sport à la base, le Marsball, est appelé à devenir une foire d'empoigne où les farmeurs de Mars dépensent leurs témis.

Les premiers jours ont parus identiques à un début de jours de soldes sur la bleu. Des colons surentrainés mais sans aucune expérience de matchs ont déboulés dans l'arène. Cela aurait pus être comique si leurs entrainements ne leur avaient pas conférés différents talents. Ils devaient plus forts, plus adroits avec de meilleurs constitution. Passer à coté de ses entrainements devenais problématiques. Comment continuer à faire jeu égale avec les autres colons, à vivre... ou plutôt survivre sur la rouge sans s'entrainer?

Le probleme c'est que tous cela a un prix et la majeur parti de mes finances est investi dans ma Bête Royale qui elle ne me rapporte aucun talents particuliers reconnu par la Firm. Abandonner mes sorties est impensable pour moi. Je fis le tour des options qui s'offraient à moi pour m'adapter à ce changement. Je n'avais pas trente six mille options, il me fallait vendre une partie de mon inventaire. Mais avant je devais avoir le feu vert de mon Boss et des membres du réseau. Je suis un Baroudeurs syndicale. Je baroude grâce et pour eux. Mon inventaire je le leur dois, il est au service de mon syndicat. Avoir leurs avis était incontournable.

Il y a donc une semaine j'ai posé en alcôve mon probleme et la seul solution que je lui entrevoyais. Alors que j'exposais mes arguments je vis le regard de Tiamat virer au pourpre. J'ai à peine eu le temps d'esquiver sa barre à mine qu'il venait de me lancer à la figure. Albakore s'interposa et Arclite pris ma défense. Mais dans son état d'énervement il ne voulait rien entendre considérant que ma démarche était un trahison vis-à-vis de notre entente.

La nuit porte conseil dit-on. Ce n'est que le lendemain, en tête à tête, que j'ai pus dissiper toutes ambigüités. Il n'y avait nul trahison de ma part. J'exposais un probleme et je souhaitais lui trouver une solution que tous approuveraient. Je sentais bien qu'ouvrir mon inventaire était difficile a entendre pour mon Boss. Mais cela était tout aussi difficile pour moi. Parmi les objets mit au enchères certains devaient me servir pour les modifications du bétrayal. M'en séparer était un déchirement.

Patiemment avec Albakore, j'ai établis une liste d'objets à mettre aux enchères, le prix minimum auquel je voulais bien les laisser partir. Puis j'ai présenté cette liste à Tiamat qu'il a validé. En regardant les montants affiché je réalisais que mon inventaire valait une petite fortune. Je ne m'étais jamais soucié de sa valeur, préférant de loin pratiquer l'échange. L'argent est un mauvais maitre, mais un bon serviteur. Beaucoup trop de colons oublient cela et sont esclaves des témis.

Durant toute la semaine je suis passé régulièrement affiché la liste des enchères à Trocland. J'espère trouver des acquéreurs mais rien n'est sur. Aujourd'hui l'artisanat a perdu son attrait pour les colons. Seul compte les entrainements de Marsball et le perfectionnement des talents qu'ils offrent. Au fond... je crois que ça m'arrange. Je n'aurais pas à me séparer de mes chers objets patiemment récolté à la surface de Mars si les offres ne sont pas à leurs juste valeur.

Le temps passe, mon devoir m'appelle. Je dois alimenter mon inventaire si je veux de la matière première pour modifier mon bétrayal. Je suis au service des miens, ils ont aussi besoin de ces objets. C'est mon rôle de le leur fournir car je suis un Baroudeur syndical.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeepBlue



Nombre de messages : 557
Age : 50
Localisation : BE
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Rpay...   Mer 25 Mar - 19:17

panda2 a écrit:

*Journal de bord; 408-15:

Plus d'une semaine que je n'avais pas eu le temps d'annoter ce journal.

L'ouverture de l'arène a modifié nos habitudes et nécessite de revoir notre manière de procéder, de nous organiser. Nous devons nous adapter face aux changements et La Firme sait très bien changer les règles du jeu en cours de route.

Je ne suis pas particulièrement pro ou anti Firme. Je refuse la facilité ; suivre les uns ou les autres, adhérer ou non aux discours et propagandes qui pullulent au (dans le) bar. Je préfère me forger ma propre opinion au regard de mes expériences personnelles. Le moins que je puisse dire, c'est que les actes de La Firme commencent sérieusement à m'énerver. Je passe sur les hausses de tarification des cuves de stockages, sur l'augmentation de l'hydrogène pour ma Bête Royale et maintenant l'ouverture de l'arène.

Au début, je ne trouvais que c'était plutôt une bonne idée mais j'ai très vite déchanté. A chaque fois que la Firme modifie quelques uns des éléments de notre vie sur Mars, elle ne l'améliore pas, elle le détériore. Nous sommes sensés être là pour terraformer la rouge, pourtant La Firme semble prendre un malin plaisir à empêcher les colons d'atteindre cet objectif. Ce qui était du sport à la base, le Marsball, est appelé à devenir une foire d'empoigne où les farmeurs de Mars dépensent leurs témis.

Les premiers jours ont paru identiques à un début de jours de soldes sur la bleue. Des colons surentraînés mais sans aucune expérience de matchs ont déboulé dans l'arène. Cela aurait pu être comique si leurs entrainements ne leur avaient pas conféré différents talents. Ils devenaient plus forts, plus adroits avec de meilleures constitutions. Passer à coté de ces entraînements devenait problématique. Comment continuer à faire jeu égal avec les autres colons, à vivre... ou plutôt survivre sur la rouge sans s'entraîner?

Le problème c'est que tout cela a un prix et la majeure partie de mes finances est investie dans ma Bête Royale qui elle ne me rapporte aucun talent particulier reconnu par La Firme. Abandonner mes sorties est impensable pour moi. Je fis le tour des options qui s'offraient à moi pour m'adapter à ce changement. Je n'avais pas trente six mille options, il me fallait vendre une partie de mon inventaire. Mais avant je devais avoir le feu vert de mon Boss et des membres du réseau. Je suis un Baroudeur syndical. Je baroude grâce à et pour eux. Mon inventaire je le leur dois, il est au service de mon syndicat. Avoir leurs avis était incontournable.

Il y a donc une semaine, j'ai exposé en (dans l') alcôve mon problème et la seule solution que je lui j'entrevoyais. Alors que j'exposais mes arguments, je vis le regard de Tiamat virer au pourpre. J'ai à peine eu le temps d'esquiver sa barre à mine qu'il venait de me lancer à la figure. Albakore s'interposa et Arclite pris ma défense. Mais dans son état d'énervement il ne voulait rien entendre considérant que ma démarche était un trahison vis-à-vis de notre entente.

La nuit porte conseil dit-on. Ce n'est que le lendemain, en tête à tête, que j'ai pu dissiper toute ambiguïté. Il n'y avait nulle trahison de ma part. J'exposais un problème et je souhaitais lui trouver une solution que tous approuveraient. Je sentais bien qu'ouvrir mon inventaire était difficileà entendre pour mon Boss. Mais cela était tout aussi difficile pour moi. Parmi les objets mis aux enchères, certains devaient me servir pour les modifications du Betrayal. M'en séparer était un déchirement.

Patiemment avec Albakore, j'ai établi une liste d'objets à mettre aux enchères, le prix minimum auquel je voulais bien les laisser partir. Puis j'ai présenté cette liste à Tiamat qu'il a validé. En regardant les montants affichés je réalisai que mon inventaire valait une petite fortune. Je ne m'étais jamais soucié de sa valeur, préférant de loin pratiquer l'échange. L'argent est un mauvais maître, mais un bon serviteur. Beaucoup trop de colons oublient cela et sont esclaves des témis.

Durant toute la semaine je suis passé régulièrement afficher la liste des enchères à Trocland. J'espère trouver des acquéreurs mais rien n'est sûr. Aujourd'hui l'artisanat a perdu son attrait pour les colons. Seuls comptent les entraînements de Marsball et le perfectionnement des talents qu'ils offrent. Au fond... je crois que ça m'arrange. Je n'aurai pas à me séparer de mes chers objets patiemment récoltés à la surface de Mars si les offres ne sont pas à leur juste valeur.

Le temps passe, mon devoir m'appelle. Je dois alimenter mon inventaire si je veux de la matière première pour modifier mon Betrayal. Je suis au service des miens, ils ont aussi besoin de ces objets. C'est mon rôle de le leur fournir car je suis un Baroudeur syndical.
study Première lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fureur



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Rpay...   Sam 9 Mai - 23:52

Absurd_Jedi a écrit:


Nanmého !


Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roxelay



Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Rpay...   Dim 10 Mai - 15:23

DeepBlue a écrit:
panda2 a écrit:

*Journal de bord; 408-15:

Plus d'une semaine que je n'avais pas eu le temps d'annoter ce journal.

L'ouverture de l'arène a modifié nos habitudes et nécessite de revoir notre manière de procéder, de nous organiser. Nous devons nous adapter face aux changements et La Firme sait très bien changer les règles du jeu en cours de route.

Je ne suis pas particulièrement pro ou anti Firme [pro- ou anti-Firme ?]. Je refuse la facilité ; suivre les uns ou les autres, adhérer ou non aux discours et propagandes qui pullulent au (dans le) bar. Je préfère me forger ma propre opinion au regard de mes expériences personnelles. Le moins que je puisse dire, c'est que les actes de La Firme commencent sérieusement à m'énerver. Je passe sur les hausses de tarification des cuves de stockages, sur l'augmentation de l'hydrogène pour ma Bête Royale et maintenant l'ouverture de l'arène.

Au début, je ne trouvais que c'était plutôt une bonne idée mais j'ai très vite déchanté. A chaque fois que La Firme modifie quelques uns des éléments de notre vie sur Mars, elle ne l'améliore pas, elle la détériore. Nous sommes sensés être là pour terraformer la rouge, [à vérifier mais j'ai lu plusieurs fois déjà "la Rouge" puisqu'ici la couleur "rouge" remplace le nom propre "Mars" d'où la majuscule]pourtant La Firme semble prendre un malin plaisir à empêcher les colons d'atteindre cet objectif. Ce qui était du sport à la base, le Marsball, est appelé à devenir une foire d'empoigne où les farmeurs de Mars dépensent leurs témis.

Les premiers jours ont paru identiques à un début de jours de soldes sur la bleue [idem "la Bleue" ?]. Des colons surentraînés mais sans aucune expérience de matchs ont déboulé dans l'arène. Cela aurait pu être comique si leurs entraînements ne leur avaient pas conféré différents talents. Ils devenaient plus forts, plus adroits avec de meilleures constitutions. Passer à coté de ces entraînements devenait problématique. Comment continuer à faire jeu égal avec les autres colons, à vivre... ou plutôt survivre sur la rouge [idem "la Rouge"] sans s'entraîner?

Le problème c'est que tout cela a un prix et la majeure partie de mes finances est investie dans ma Bête Royale qui elle ne me rapporte aucun talent particulier reconnu par La Firme. Abandonner mes sorties est impensable pour moi. Je fis le tour des options qui s'offraient à moi pour m'adapter à ce changement. Je n'avais pas trente six mille options, il me fallait vendre une partie de mon inventaire. Mais avant je devais avoir le feu vert de mon Boss et des membres du réseau. Je suis un Baroudeur syndical. Je baroude grâce à et pour eux. Mon inventaire je le leur dois, il est au service de mon syndicat. Avoir leurs avis était incontournable.

Il y a donc une semaine, j'ai exposé en (dans l') alcôve mon problème et la seule solution que je lui j'entrevoyais. Alors que j'exposais mes arguments, je vis le regard de Tiamat virer au pourpre. J'ai à peine eu le temps d'esquiver sa barre à mine qu'il venait de me lancer à la figure. Albakore s'interposa et Arclite prit ma défense. Mais dans son état d'énervement il ne voulait rien entendre considérant que ma démarche était une trahison vis-à-vis de notre entente.

La nuit porte conseil dit-on. Ce n'est que le lendemain, en tête-à-tête, que j'ai pu dissiper toute ambiguïté. Il n'y avait nulle trahison de ma part. J'exposais un problème et je souhaitais lui trouver une solution que tous approuveraient. Je sentais bien qu'ouvrir mon inventaire était difficile à entendre pour mon Boss. Mais cela était tout aussi difficile pour moi. Parmi les objets mis aux enchères, certains devaient me servir pour les modifications du Betrayal. M'en séparer était un déchirement.

Patiemment avec Albakore, j'ai établi une liste d'objets à mettre aux enchères, le prix minimum auquel je voulais bien les laisser partir. Puis j'ai présenté cette liste à Tiamat qu'il a validé. En regardant les montants affichés je réalisai que mon inventaire valait une petite fortune. Je ne m'étais jamais soucié de sa valeur, préférant de loin pratiquer l'échange. L'argent est un mauvais maître, mais un bon serviteur. Beaucoup trop de colons oublient cela et sont esclaves des témis.

Durant toute la semaine je suis passé régulièrement afficher la liste des enchères à Trocland. J'espère trouver des acquéreurs mais rien n'est sûr. Aujourd'hui l'artisanat a perdu son attrait pour les colons. Seuls comptent les entraînements de Marsball et le perfectionnement des talents qu'ils offrent. Au fond... je crois que ça m'arrange. Je n'aurai pas à me séparer de mes chers objets patiemment récoltés à la surface de Mars si les offres ne sont pas à leur juste valeur.

Le temps passe, mon devoir m'appelle. Je dois alimenter mon inventaire si je veux de la matière première pour modifier mon Betrayal. Je suis au service des miens, ils ont aussi besoin de ces objets. C'est mon rôle de le leur fournir car je suis un Baroudeur syndical.
study Première lecture.
study

Sinon ce qui me chagrine dans ton texte, (pour une fois je vais parler du fond) c'est qu'on dirait qu'il y a mélange du RP et du HRP, de ce qui se passe hors du jeu (hausse des prix, développement du MB, etc.) que tu essayes de rattacher à des éléments ingame... notamment le passage du "faire du Betrayal ne m'apporte aucune compétence reconnue par La Firme" (ou un truc comme ça :p) ça fait vraiment le joueur (et non le personnage) qui râle sur les Studios... au pire ça fait "juste" du mélange RP/HRP... du coup c'est dommage ça gâche ce texte que j'ai pas mal apprécié :calin:.

(ex : comme si le Betrayal ne t'apporte aucun avantage... rhalala c'est l'artisanat et la découverte de la Rouge Content2 ; le MB ça sert à... rien à part être reconnu et gagner du charisme... à quel prix ??? Vu les millions à investir, alors que le Betrayal c'est pas si cher quand on se débrouille à la revente, bon ok ça empêche de creuser, je crois que c'est surtout ça le soucis !)

_________________
- Mes corrections sont en couleur rose - -= La vraie faute est celle que l'on ne corrige pas. =-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rpay...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rpay...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Correctifs :: Corrections-
Sauter vers: