Partagez | 
 

 La Chasse aux Fôtes : Première session

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Absurd_Jedi
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 33
Localisation : Pouyouland
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: La Chasse aux Fôtes : Première session   Dim 11 Jan - 23:03

Et hop ! Lancement de la première session de la Chasse aux Fôtes ! Content

Je vous rappelle que vous disposez de 72h, à partir de l'heure de ce post, pour y répondre en signalant, en couleur, les fôtes présentes dans le texte. Seules les réponses postées à la suite de ce sujet seront prises en compte.

Bonne chance et bon courage à tous. Wink

Voici le texte à corriger :

Citation :
Cela fait six mois que je suis arrivé sur mars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la beauté des paysages rocailleux, des étoiles comme ont en avait jamais vu depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amours inattendus et bien d’autres choses encore.
Il était quelque points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quand au travail et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pus décrocher à mon arrivée, est un emploi de terraformeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur terre, pas de quoi se pavaner donc.
Des horaires impossible, des conditions de travail dignes de l'antiquité et tout cela pour un salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un 13ème mois ou une prime de risque, ce genre de petit avantage étant totalement inconnu de l’administration martienne.
En dehors du travail il n’y a pas grand-chose pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilée.
Il y a bien le Bar du Forage ou chaque soir se retrouve quelques dizaines de terraformeurs en manque de bagarres et d’alcool et parmi eux, bien entendu quelques tire-aux-flancs préférant se saoûler au son du juke-box plus tôt que de faire quelque chose d’utile. Je m’y rend de temps a autre afin d’y glaner les derniers potins et me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au Bar du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permets de mettre un peu de beurre dans mes épinard et c’est légal : je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publics et je les apporte en Betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Versoliter

avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Dim 11 Jan - 23:15

Cela fait six mois que je suis arrivé sur mars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la beauté des paysages rocailleux, des étoiles comme ont en avait jamais vu depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amours inattendus et bien d’autres choses encore.
Il était quelques points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quant au travail et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pus décrocher à mon arrivée, est un emploi de terraformeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur Terre, pas de quoi se pavaner donc.
Des horaires impossibles, des conditions de travail dignes de l'Antiquité et tout cela pour un salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un 13ème mois ou une prime de risques, ce genre de petit avantage étant totalement inconnu de l’administration martienne.
En dehors du travail il n’y a pas grand (pas de tiret) chose pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilée.
Il y a bien le Bar du Forage où chaque soir se retrouve quelques dizaines de terraformeurs en manque de bagarres et d’alcool et parmi eux, bien entendu quelques tire-aux-flancs préférant se saoûler au son du juke-box plutôt que de faire quelque chose d’utile. Je m’y rends de temps à autres afin d’y glaner les derniers potins et me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au Bar du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permets de mettre un peu de beurre dans mes épinards et c’est légal : je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publics et je les apporte en Betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trevorba
Invité



MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Dim 11 Jan - 23:26

Cela fait six mois que je suis arrivé sur Mars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la des paysages rocailleux, des étoiles comme ont en avait jamais vu depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amours inattendues et bien d’autres choses encore.
Il était quelques points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quant au et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pus décrocher à mon arrivée, est un emploi de terraformeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur terre, pas de quoi se pavaner donc.
Des horaires impossibles, des conditions de travail dignes de l\'antiquité et tout cela pour un [color:36be=darkred]salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un 13ème mois ou une prime de risque, ce genre de petit avantage étant totalement inconnu de l’administration martienne.
En dehors du travail il n’y a pas grand-chose pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilées.
Il y a bien le bar du Forage où chaque soir se retrouvent quelques dizaines de terraformeurs en manque de bagarres et d’alcool et parmi eux, bien entendu quelques tire-aux-flancs préférant se saoûler au son du juke-box plutôt que de faire quelque chose d’utile. Je m’y rends de temps à autre afin d’y glaner les derniers potins et me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permet[strike]s[/strike] de mettre un peu de beurre dans mes épinard et c’est légal : je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publiques et je les apporte en Betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.
Revenir en haut Aller en bas
Trevorba
Invité



MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Dim 11 Jan - 23:29

C'est quoi ce délire balistique !!!!

Trop déçu No

Trevor

Edit par le Jedi FOU : j'ai édité ton message, Trevorback. Wink

Comme ça au moins c'est un peu plus clair. Content
Revenir en haut Aller en bas
Grestym



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Dim 11 Jan - 23:30

Cela fait six mois que je suis arrivé sur mars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la beauté des paysages rocailleux, des étoiles comme ont en avait jamais vu depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amours inattendus et bien d’autres choses encore.
Il était quelques points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quant au travail et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pus décrocher à mon arrivée, est un emploi de terraformeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur terre, pas de quoi se pavaner donc.
Des horaires impossibles, des conditions de travail dignes de l'antiquité et tout cela pour un salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un 13ème mois ou une prime de risque, ce genre de petit avantage étant totalement inconnu de l’administration martienne.
En dehors du travail il n’y a pas grand - chose pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilée.
Il y a bien le Bar du Forage où chaque soir se retrouve quelques dizaines de terraformeurs en manque de bagarres et d’alcool et parmi eux, bien entendu quelques tire-aux-flancs préférant se saouler au son du juke-box plutôt que de faire quelque chose d’utile. Je m’y rends de temps à autre afin d’y glaner les derniers potins et me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au Bar du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permets de mettre un peu de beurre dans mes épinards et c’est légal : je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publics et je les apporte en Betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
96697396
Invité



MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Dim 11 Jan - 23:35

Cela fait six mois que je suis arrivé sur mars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la beauté des paysages rocailleux, des étoiles comme ont (pas de t) en avait jamais vu depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amours inattendus et bien d’autres choses encore.
Il était quelque(s) points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quand au travail et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pus (pas de s à pu) décrocher à mon arrivée, est un emploi de terraformeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur terre(Terre), pas de quoi se pavaner donc.
Des horaires impossible(s), des conditions de travail dignes de l'antiquité et tout cela pour un salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un 13ème mois ou une prime de risque, ce genre de petit avantage étant totalement inconnu de l’administration martienne.
En dehors du travail il n’y a pas grand-chose(pas de trait d'union: grand chose) pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilée(parce que c'est douze, il y a un s à affilée).
Il y a bien le Bar du Forage ou(où) chaque soir se retrouve(ent) quelques dizaines de terraformeurs en manque de bagarres (pas de s à bagarre si pas de s à alcool. ou préciser plusieurs bagarres) et d’alcool et parmi eux, bien entendu quelques tire-aux-flancs préférant se saoûler(français courant pas de circonflexe "saouler" est possible) au son du juke-box plus tôt(en un mot: plutôt) que de faire quelque chose d’utile. Je m’y rend(s) de temps a(de temps à autre) autre afin d’y glaner les derniers potins et me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au Bar du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permets de mettre un peu de beurre dans mes épinard(s) et c’est légal : je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publics et je les apporte en Betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.
Revenir en haut Aller en bas
philipos
Invité



MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Dim 11 Jan - 23:36

Cela fait six mois que je suis arrivé sur mars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la beauté des paysages rocailleux, des étoiles comme ont en avait jamais vu(es) depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amour(e)s inattendu(e)s et bien d’autres choses encore.
Il était quelque(s) points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quand au travail et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pus décrocher à mon arrivée, est un emploi de terraformeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur terre, pas de quoi se pavaner donc.
Des horaires impossible(s), des conditions de travail dignes de l'antiquité et tout cela pour un salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un 13ème mois ou une prime de risque, ce genre de petit avantage étant totalement inconnu de l’administration martienne.
En dehors du travail il n’y a pas grand-chose pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilée.
Il y a bien le Bar du Forage ou chaque soir se retrouve(nt) quelques dizaines de terraformeurs en manque de bagarres et d’alcool et parmi eux, bien entendu quelques tire-aux-flancs préférant se saoûler au son du juke-box plus tôt que de faire quelque chose d’utile. Je m’y rend(s) de temps a autre afin d’y glaner les derniers potins et me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au Bar du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permets de mettre un peu de beurre dans mes épinard(s) et c’est légal : je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publics et je les apporte en Betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.
Revenir en haut Aller en bas
Angel



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Dim 11 Jan - 23:47

Cela fait six mois que je suis arrivé sur Mars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la beauté des paysages rocailleux, des étoiles comme on(t) en avait jamais vu depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amours inattendus et bien d’autres choses encore.
Il était quelques points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quant au travail et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pu(s) décrocher à mon arrivée, est un emploi de terraformeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur terre, pas de quoi se pavaner donc.
Des horaires impossibles, des conditions de travail dignes de l'antiquité et tout cela pour un salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un 13ème mois ou une prime de risque, ce genre de petit avantage étant totalement inconnu de l’administration martienne.
En dehors du travail, il n’y a pas grand-chose pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilée.
Il y a bien le Bar du Forage où, chaque soir, se retrouvent quelques dizaines de terraformeurs en manque de bagarres et d’alcool et parmi eux, bien entendu, quelques tire-aux-flancs préférant se s(a)oûler au son du juke-box plutôt que de faire quelque chose d’utile. Je m’y rends de temps à autre afin d’y glaner les derniers potins et me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors, chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au Bar du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permet(s) de mettre un peu de beurre dans mes épinards et c’est légal : je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publics et je les apporte en Betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Dim 11 Jan - 23:50

Cela fait six mois que je suis arrivé sur Mars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la beauté des paysages rocailleux, des étoiles comme on n’en avait jamais vues depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amours inattendues et bien d’autres choses encore.
Il était quelques points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quand au travail et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pu décrocher à mon arrivée, est un emploi de terraformeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur Terre, pas de quoi se pavaner donc.
Des horaires impossibles, des conditions de travail dignes de l'antiquité et tout cela pour un salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un 13ème mois ou une prime de risque, ce genre de petit avantage étant totalement inconnu de l’administration martienne.
En dehors du travail il n’y a pas grand-chose pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilée.
Il y a bien le Bar du Forage où chaque soir se retrouvent quelques dizaines de terraformeurs en manque de bagarres et d’alcool et parmi eux, bien entendu quelques tire-aux-flancs préférant se saouler au son du juke-box plutôt que de faire quelque chose d’utile. Je m’y rends de temps à autre afin d’y glaner les derniers potins et me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au Bar du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permet de mettre un peu de beurre dans mes épinards et c’est légal : je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publics et je les apporte en Betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Dim 11 Jan - 23:51

Vous avez réussi à me filer mal au crâne, comme mon ancienne prof de français , et je suis sûre d'avoir zappé pas mal de fÔtes study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grestym



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Dim 11 Jan - 23:57

Moi aussi ... surtout des accords :/ Genre le 'ent' quoi :/ Bref, nous verrons Content2 La grammaire ... Content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waxwork
Invité



MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Lun 12 Jan - 0:06

Bah allez, je me lance, le ridicule ne tue pas Content2


Cela fait six mois que je suis arrivé sur m(M)ars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la beauté des paysages rocailleux, des étoiles comme ont en avait jamais vu depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amours inattendues et bien d’autres choses encore.
Il était quelques points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quandt au travail et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pus décrocher à mon arrivée, est un emploi de terraformeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur terre, pas de quoi se pavaner donc.
Des horaires impossibles, des conditions de travail dignes de l'a(A)ntiquité et tout cela pour un salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un 13ème(e) mois ou une prime de risque, ce genre de petits avantages étant totalement inconnus de l’administration martienne.
En dehors du travail, il n’y a pas grand-chose pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilée.
Il y a bien le Bar du Forage ouù chaque soir se retrouvent quelques dizaines de terraformeurs en manque de bagarres et d’alcool et parmi eux, bien entendu quelques tire-aux-flancs préférant se saoûler au son du juke-box plutôt que de faire quelque chose d’utile. Je m’y rends de temps a(à) autre afin d’y glaner les derniers potins et me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors, chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au Bar du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permets de mettre un peu de beurre dans mes épinards et c’est légal : je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publics et je les apporte en Betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.
Revenir en haut Aller en bas
sedrik

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Lun 12 Jan - 0:07

Cela fait six mois que je suis arrivé sur Mars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la beauté des paysages rocailleux, des étoiles comme ont en avait jamais vu depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amours inattendus et bien d’autres choses encore.
Il était quelques points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quand au travail et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pu décrocher à mon arrivée, est un emploi de terra formeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur terre, pas de quoi ce pavaner donc.
Des horaires impossibles, des conditions de travail dignes de l'antiquité et tout cela pour un salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un treizeime mois ou une prime de risque, ce genre de petits avantages étant totalement inconnu de l’administration martienne.
En dehors du travail il n’y a pas grand chose pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilées.
Il y a bien le Bar du Forage chaque soir se retrouve quelques dizaines de terra formeurs en manque de bagarres , d’alcools et parmi eux, bien entendu quelques tire-aux-flancs préférant se saouler au son du jukebox plutôt que de faire quelquechose d’utile. Je m’y rends de temps à autre afin d’y glaner les derniers potins et me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au Bar du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permets de mettre un peu de beurre dans mes épinards et c’est légal : je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publics et je les apporte en Betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golvet

avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 09/07/2008

MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Lun 12 Jan - 0:32

Les fôtes d'orthographe :

Citation :
Cela fait six mois que je suis arrivé sur Mars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la beauté des paysages rocailleux, des étoiles comme ont n'en avait jamais vues depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amours inattendus et bien d’autres choses encore.
Il était quelques points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quant au travail et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pus décrocher à mon arrivée, est un emploi de Terraformeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur Terre, pas de quoi se pavaner donc.
Des horaires impossibles, des conditions de travail dignes de l'Antiquité et tout cela pour un salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un treizième mois ou une prime de risques, ce genre de petits avantages étant totalement inconnus de l’administration martienne.
En dehors du travail il n’y a pas grand-chose pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilées.
Il y a bien le Bar du Forage où chaque soir se retrouvent quelques dizaines de Terraformeurs en manque de bagarres et d’alcool et parmi eux, bien entendu quelques tire-aux-flancs préférant se saouler au son du juke-box plutôt que de faire quelque chose d’utile. Je m’y rends de temps à autre afin d’y glaner les derniers potins et me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors, chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au Bar du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permets de mettre un peu de beurre dans mes épinards et c’est légal : je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publics et je les apporte en Betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.

Pour ce qui est de la syntaxe elle est moche. Mais je n'ai pas le temps de la corriger. :passoire:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamahl
Invité



MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Lun 12 Jan - 0:36

Cela fait six mois que je suis arrivé sur Mars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la beauté des paysages rocailleux, des étoiles comme on n'en avait jamais vues depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amours inattendues et bien d’autres choses encore.
Il était quelques points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quant au travail et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pu décrocher à mon arrivée, est un emploi de terraformeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur terre, pas de quoi se pavaner donc.
Des horaires impossibles, des conditions de travail dignes de l'antiquité et tout cela pour un salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un 13ème mois ou une prime de risque, ce genre de petit avantage étant totalement inconnu de l’administration martienne.
En dehors du travail il n’y a pas grand chose pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilé.
Il y a bien le Bar du Forage oú chaque soir se retrouvent quelques dizaines de terraformeurs en manque de bagarres et d’alcool et parmi eux, bien entendu quelques tire-aux-flancs préférant se saoûler au son du juke-box plutôt que de faire quelque chose d’utile. Je m’y rend de temps à autres afin d’y glaner les derniers potins et me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au Bar du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permet de mettre un peu de beurre dans mes épinards et c’est légal : je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publics et je les apporte en Betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.
Revenir en haut Aller en bas
sedrik

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Lun 12 Jan - 0:41

le seul point que je trouve dommage c'est que les autres peuvent être aider des messages ecrit auparavant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absurd_Jedi
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 33
Localisation : Pouyouland
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Lun 12 Jan - 0:45

Sedrik : faut pas t'inquiéter pour ça...

Reprendre ce qu'ont fait d'autres, c'est pas forcément un cadeau : je rappelle qu'en cas de fôte faussement signalée, c'est des points retirés...

Et le but du jeu, c'est de lier précision dans la correction et rapidité : il faut être le premier à poster la correction parfaite... Poster trop tôt, ça revient souvent à aider ceux qui passent après, poster trop tard, c'est se faire griller par quelqu'un...

C'est un aspect tactique à prendre en compte, c'est tout ! Content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sedrik

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Lun 12 Jan - 1:09

parfait alors c est toi qui dirige moi je pensait pas de ce point vue la et tu a pas tord merci pour la lecons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absurd_Jedi
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 33
Localisation : Pouyouland
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Lun 12 Jan - 1:13

Hé, c'est un jeu, Sedrik... Content

Et comme tous les jeux, y'a des règles... Et comme tous les cadres de règles dans un jeu, il faut... jouer avec, pour être performant...

Disons que ça fait partie du jeu, tout simplement. Content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sedrik

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Lun 12 Jan - 1:16

j ai pas de trouble avec cela Absurd_Jedi c est ainsi que j ai jouer aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crochat
Invité



MessageSujet: Pouyou   Lun 12 Jan - 1:38

Cela fait six mois que je suis arrivé sur Mars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la beauté des paysages rocailleux, des étoiles comme on en avait jamais vu depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amours inattendus et bien d’autres choses encore.
Il était quelques points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quand au travail et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pu décrocher à mon arrivée, est un emploi de terraformeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur Terre, pas de quoi se pavaner donc.
Des horaires impossibles, des conditions de travail dignes de l'Antiquité et tout cela pour un salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un 13ème mois ou une prime de risque, ce genre de petit avantage étant totalement inconnu de l’administration martienne.
En dehors du travail il n’y a pas grand-chose pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilée.
Il y a bien le Bar du Forage chaque soir se retrouvent quelques dizaines de terraformeurs en manque de bagarre et d’alcool et parmi eux, bien entendu, quelques tire-au-flanc préférant se saoûler au son du juke-box plutôt que de faire quelque chose d’utile. Je m’y rends de temps à autre afin d’y glaner les derniers potins et me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors, chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au Bar du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permet de mettre un peu de beurre dans mes épinards et c’est légal : je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publics et je les apporte en Betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.
Revenir en haut Aller en bas
Satchele



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Lun 12 Jan - 2:26

Bon, allez, je tente... Pas évident !

Citation :
Cela fait six mois que je suis arrivé sur Mars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la beauté des paysages rocailleux, des étoiles comme ont n'en avait jamais vu depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amours inattendues et bien d’autres choses encore.
Il y avait ( la tournure de phrase me plaisait pas... et tant pis si c'est pas une faute... :aga: ) quelques points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quant au travail et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pus décrocher à mon arrivée, ( en trop pour moi... ) est un emploi de terraformeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur terre, pas de quoi se pavaner donc.
Des horaires impossibles, des conditions de travail dignes de l'antiquité et tout cela pour un salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un 13ème mois ou une prime de risque, ce genre de petit avantage étant totalement inconnu de l’administration martienne.
En dehors du travail, il n’y a pas grand-chose pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilée.
Il y a bien le Bar du Forage où chaque soir se retrouvent quelques dizaines de terraformeurs en manque de bagarres et d’alcool ( je laisse qomme ça, même si je ne sais pas si alcool représente "de l'alcool" ou "un alcool"... Je prends la première proposition, et donc l'indénombrable... Pour bagarre, je le mets au pluriel, car les terras en recherchent plusieurs, en général... )et parmi eux, bien entendu, quelques tire-aux-flancs préférant se saouler au son du juke-box plutôt que de faire quelque chose d’utile. Je m’y rends de temps à autre afin d’y glaner les derniers potins et de me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au Bar du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permets de mettre un peu de beurre dans mes épinards et c’est légal : je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publics et je les apporte en Betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.

Juste une petite remarque : je me suis permis d'ajouter et de retirer de la ponctuation à certains endroits, car je pense que le texte respire mieux comme ça... Mais dans ce domaine, c'est vraiment personnel... De mon point de vue, c'était des fautes... Ce qui n'est pas le cas pour tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frère Go
Invité



MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Lun 12 Jan - 12:14

Cela fait six mois que je suis arrivé sur Mars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la beauté des paysages rocailleux, des étoiles comme ont en avait jamais vu depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amours inattendus et bien d’autres choses encore.
Il était quelques points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quant au travail et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pus décrocher à mon arrivée, est un emploi de terraformeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur terre, pas de quoi se pavaner donc.
Des horaires impossibles, des conditions de travail dignes de l'antiquité et tout cela pour un salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un 13ème mois ou une prime de risques, ce genre de petit avantage étant totalement inconnu de l’administration martienne.
En dehors du travail il n’y a pas grand-chose pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilée.
Il y a bien le Bar du Forage ou chaque soir se retrouve quelques dizaines de terraformeurs en manque de bagarres et d’alcool et parmi eux, bien entendu, quelques tire-aux-flancs préférant se saouler au son du juke-box plutôt que de faire quelque chose d’utile. Je m’y rend de temps à autre afin d’y glaner les derniers potins et me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au Bar du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permets de mettre un peu de beurre dans mes épinards et c’est légal : Je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publics et je les apporte en betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.
Revenir en haut Aller en bas
Raph
Invité



MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Lun 12 Jan - 13:31

Cela fait six mois que je suis arrivé sur Mars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la beauté des paysages rocailleux, des étoiles comme ont n'en avait jamais vues depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amours inattendus et bien d’autres choses encore.
Il était quelques points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quand au travail et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pus décrocher à mon arrivée, est un emploi de terraformeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur terre, pas de quoi se pavaner donc.
Des horaires impossibles, des conditions de travail dignes de l'Antiquité et tout cela pour un salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un 13ème treizième mois ou une prime de risque, ce genre de petits avantages étant totalement inconnus de l’administration martienne.
En dehors du travail il n’y a pas grand-chose pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilée.
Il y a bien le Bar du Forage où chaque soir se retrouvent quelques dizaines de terraformeurs en manque de bagarres et d’alcool et parmi eux, bien entendu quelques tire-aux-flancs préférant se saoûler au son du juke-box plustôt que de faire quelque chose d’utile. Je m’y rends de temps à autre afin d’y glaner les derniers potins et me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au Bar du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permets de mettre un peu de beurre dans mes épinards et c’est légal : je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publics et je les apporte en betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.

Légende :
en vert : problème majuscule-minuscule
en bleu : « lettre(s)/signe(s) » manquant(e)(s) et donc ajouté(e)(s) dans la correction
en rouge : « lettre(s)/signe(s) » en trop et donc supprimé(e)(s) dans la correction
Revenir en haut Aller en bas
Elien
Invité



MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   Lun 12 Jan - 13:46

Cela fait six mois que je suis arrivé sur Mars, on m’en avait dit tellement de bien, on m’avait parlé de la beauté des paysages rocailleux, des étoiles comme on en avait jamais vues depuis la Terre, du silence presque palpable qui régnait dans le désert martien, de la vie d’aventurier, des histoires trépidantes, des rencontres humaines, des amours inattendus et bien d’autres choses encore.
Il était quelques points sur lesquels j’étais d’accord, particulièrement en ce qui concernait le paysage, quant au travail et à la vie trépidante, excusez-moi du peu, mais ce n’est pas trop ce à quoi je m’attendais.
Le seul emploi que j’ai pu décrocher à mon arrivée, est un emploi de terraformeur qui est en fait approximativement la même chose qu’un mineur sur Terre, pas de quoi se pavaner donc.
Des horaires impossibles, des conditions de travail dignes de l'antiquité et tout cela pour un salaire de misère. Il est bien entendu hors de question de demander un 13ème mois ou une prime de risques, ce genre de petits avantages étant totalement inconnu de l’administration martienne.
En dehors du travail il n’y a pas grand-chose pour passer le temps, particulièrement lorsque la météo, peu clémente, ne permet aucune sortie durant douze heures d’affilée.
Il y a bien le Bar du Forage où chaque soir se retrouvent quelques dizaines de terraformeurs en manque de bagarres et d’alcool et parmi eux, bien entendu quelques tire-aux-flancs préférant se saouler (ou soûler) au son du juke-box plutôt que de faire quelque chose d’utile. Je m’y rends de temps à autre afin d’y glaner les derniers potins et me changer un peu les idées en regardant la télévision.
Malheureusement, ce travail ne rapporte pas suffisamment et il est difficile de survivre sans un petit complément financier. Alors chacun se débrouille un peu comme il le peut, pour certains c’est le marché noir, pour d’autres des petits braquages. De mon côté, j’ai trouvé un second emploi dans une annonce affichée au Bar du Forage. Cela ne rapporte pas des masses, mais ça me permet de mettre un peu de beurre dans mes épinards et c’est légal : je récolte les annonces affichées dans les divers lieux publics et je les apporte en Betrayal postal à l’unité de correction. Je suis le facteur du F.O.U.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Chasse aux Fôtes : Première session   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Chasse aux Fôtes : Première session
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» faux crakeur de session msn qui marche pas ^^
» J'ai Pas Internet Sur Toutes Les Session
» Première construction diapo
» Chasse aux oeufs ( Place Longueuil ) au profit d'Opération Enfant Soleil
» Photos de l'avant-première des bagnoles 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Amphithéâtre :: L'Arène-
Sauter vers: