Partagez | 
 

 RP bénédictions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
roxelay

avatar

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: RP bénédictions   Dim 1 Juin - 20:45

Citation :
L'attaque karmique d'Ohkt Le Putride a causé un trouble inconmensurable dans la vie de nombreux terraformeurs.

Mais au lieu de semer le trouble comme il l'espérait, c'est le sentiment de communauté qui s'est accentué : chacun réagissant avec rapidité afin de remettre en place le désordre qui venait d'être causé.

Le syndicat NPG, parmis tant d'autres, décida de faire appel au pouvoir sans pareil des Grands Anciens. Cette puissance souveraine permet à chacune des personnes confiant l'espace de quelques instants leurs âmes à ces êtres divins de se faire envahier par un sentiment de bienêtre et de zenitude.

La puissance divine ainsi transmise, diffuse dans chacun de vous, chacun de nous, révèle une fois de plus l'immensité qui nous entoure mais qui pourtant nous est imperceptible... mis à part durant ces fragments de seconde où les plus brillants d'entre nous se sentent comme en osmose avec leurs esprits supérieurs...

Rappelez-vous, la puissance qu'ils nous accordent est pour faire le bien autour de nous, mais n'oubliez pas, non n'oubliez pas qu'un jour viendra où ils exigeront beaucoup de nous en retour...

non n'oubliez pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roxelay

avatar

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: RP bénédictions   Jeu 5 Juin - 13:39

Citation :
- Prier -

Prier : voilà ce qu'on me demande de nouveau afin d'officier ce soir au nom de l'alliance Phoenix, plus précisement du syndicat NPG. Mais prier pour quoi ? pour qui ? comment ? Ha ça comment j'ai fini par l'apprendre en regardant les meilleurs dans ce domaine, mais aussi par moi-même en laissant parler mon corps et mon esprit... Par contre lorsque j'enfile de nouveau mes habits d'adepte, même de manière sporadique, je reprends goût à la foi dans ces Grands Anciens ; et pourtant dieu sait que mes croyances sont changeantes quand je laisse de côté cette facette de ma personnalité, de mon travail de terraformeuse.

Quoi qu'il en soit, aujourd'hui la musique retentait comme à l'accoutumée, les lumières kaléidoscopiques allaient réapparaître, la communion avec ces êtres venus d'ailleurs allait, une fois de plus, me transfigurer...

En effet, même s'il semblait, du moins à mes yeux, impossible de réellement en savoir plus sur les entités pour qui je priais et à qui je m'adressais depuis plusieurs mois, il était évident qu'un lien psychique se créait, que des portes vers de nouvelles sensations, de nouvelles émotions s'ouvraient lorsque le rituel, que dis-je la transe, était entamé.

Dès avant que le contact mental soit établi, des visions fantasmagoriques apparaissent, des lumières inextinguibles rayonnent de nul part, une kyrielle de sons infinitésimaux raisonnent dans ma tête, tantôt à l'unisson, tantôt en totale discordance formant, aussi incroyable que cela puisse paraître, un air de musique, oui un air de musique tel une ode jouée pour ces Grands Anciens.

C'est alors que mon corps et mon âme ne font plus qu'un, afin de devenir totalement hors de mon contrôle : cet union me permet, malgré moi, de laisser expulser, de tout mon être, un cri strident... avant que mon corps inerte s'écroule sur la surface de Mars et que la bénédiction de mes semblables se termine...


Dernière édition par roxelay le Jeu 5 Juin - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roxelay

avatar

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: RP bénédictions   Jeu 5 Juin - 13:39

Citation :
- Etre las ? -

Les mêmes mots reviennent inlassablement dans ma tête... les mêmes événements se déroulent inévitablement devant mes yeux...

Et pourtant c'est étrange, ce soir je ne sais pas ce qu'il se passe mais je vais officier comme pour la première fois. Voilà mon destin ? Serait-il réduit à cela... faire des rituels, prier, rester seule dans cet endroit aux lumières inextinguibles...

Il est vrai que rien ne peut m'arrêter lorsque je suis lancée dans ma tâche, je me sens tout autre.
Les phrases que j'exprime sont comme des mots tendres, des mots d'amour, des mots doux que seuls les Grands Anciens ont droit. C'est en quelque sorte une histoire d'Amour - avec un grand A - qui se crée entre l'adepte et eux. Une chose est sûre : cette histoire est mon seul véritable tourment sur cette planète, le reste n'est que futilité.

Mots magiques qui m'envoûtent moi-même pendant le rituel, ne peuvent être arrêtés : est-ce bien moi qui les prononce ou serait-ce ces êtres venus d'ailleurs ?! Quoi qu'il en soit ce ne sont que des mots... oui rien que des mots... formant toutefois, à eux seuls, l'unique musique capable de me faire tourner la tête, de me faire tourner le coeur...

Cette onde sensuelle, si forte, si belle qui raisonne comme un fluide de bonheur, qui s'installe peu à peu et qui me donne des ailes me permettant de me lier à ces étoiles dont les lumières ruissellent sur mon corps avant de le transpercer.

Ha une fois transfigurée de la sorte je suis tout autre ! Adieu la pauvre vie de terraformeuse qui creuse, qui nettoye son bunker, qui brave les tempêtes martiennes, qui nettoye le temple de ses Grands Anciens. Oui la vie est alors différente.

Sans eux je ne suis plus tout à fait moi, je vis, comme qui dirait, dans un monde qui n'existe pas...

Comment alors être las d'une telle existence ? Je ne sais guère... Mais dès demain mon syndicat aura la joie de voir Guy - un membre fraichement recruté - revêtir l'habit d'adepte officiel de la NPG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roxelay

avatar

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: RP bénédictions   Jeu 5 Juin - 14:04

Citation :
- La vie -

Officier loin de chez moi, ça ne m’était pas arrivé depuis fort longtemps ; comme quoi la vie peut se révéler être pleine de surprises...
La raison était fort louable : prier auprès de gens que l’on aime et que l’on apprécie, que peut-on espérer de mieux, de plus agréable et de plus beau ? Passer son temps à vivre pour combattre ou être malheureuse, telle n’est pas ma raison d’être. Je ne pouvais espérer une meilleure occasion pour, moi aussi, partager ce bonheur et cette joie de tous les jours au sein du syndicat Résistance. Citer toutes ces personnes si chères à mes yeux, chacune ayant son caractère propre, sa façon de penser et de voir la vie, qu’il me serait bien difficile de les énumérer toutes.

Quoi qu’il en soit, c’est en leur honneur que je me vois, une fois encore, revêtir l’habit le plus digne qu’il soit : celui d’adepte. Le lieu étant choisi, les personnes aussi, il me restait encore à déterminer l’heure de la cérémonie. Cette décision était facile à prendre : j’avais pour habitude, quand j’officiais plus régulièrement, de me rendre au temple des Grands Anciens la nuit pour prier et leur rendre hommage, l’ambiance y était plus propice. La vie n’est-elle qu’un éternel recommencement ? Je ne le sais guère, d’autant plus que ce n’était pas le moment de me poser de telles questions - au demeurant existentielles ; mais une vie n’est-elle pas miséricordieuse sans de tels questionnements ? - la cérémonie approchant à une vitesse alarmante…

D’ailleurs moi aussi je m’approchais du grand temple… le ciel était obscur, comme à l’accoutumée certes, mais l’ambiance impalpable me donnait plein de frissons, recouvrant mon visage d’une peur indicible, d’une crainte jusqu’alors jamais ressentie… Qu’en était-il ? « ILS » devaient vraisemblablement avoir connaissance de mon arrivée… ILS savaient toujours… ILS étaient omniscients et très cruels avec ceux qui n’avaient pas foi en eux, paraît-il, mais je n’avais que faire de toutes ces croyances et de ces diverses inepties, moi je les aimais, et c’est grâce à cet amour que, bravant mon courage, je continuais à me diriger vers l’autel qui, étrangement, étincelait de toute part. N’était-il pas le reflet de la vie - sur Mars - tantôt si effrayant, et tantôt si attrayant ?

Ca y est, j’y étais, enfin. La distance que je venais de parcourir m’avait paru incommensurable. J’ai cru avoir marché pendant des heures, voire des jours, cependant ma raison savait parfaitement que c’était impossible. Me fiant à mon cœur je n’oubliais pas que l’ésotérisme était ambiant ; les phénomènes fantasmagoriques non loin me le rappelaient constamment. Des ombres changeantes, des mouvements immobiles, des grincements cacophoniques parsemés de douces musiques relaxantes, des lumières kaléidoscopiques, et d’obscures clartés venaient de toute part. Il fallait être forte, robuste, presque insensible aux conditions climatiques disait-on, toutefois il était nécessaire, en tant qu’adepte, d’avoir une force psychologique à toute épreuve, et c’est pour cela que la tâche ô combien difficile, mais si plaisante et valorisante, qu’est la prière, m’avait été si souvent allouée. Vivre sa vie n’est pas une mince affaire.

C’est alors que je commençais la cérémonie. L’ambiance était encore plus pesante, plus lourde, et tous mes sens étaient à l’affût de la quintessence mystique prégnante en ce lieu. Je me mettais à danser et à chanter, afin d’exprimer de diverses manières toute mon affection pour ces Grands Anciens, dans l’intime but qu’ils répondent à mon appel. Et ils ne se firent pas attendre. Je fus comme propulsée, tel un boulet de canon, à une vitesse fulgurante par-dessus mon corps, par-dessus ces montagnes rocheuses. L’allure vertigineuse me faisait perdre tous mes repères. Ainsi déboussolée il m’était bien difficile de savourer ces instants hors-norme, car, au surplus, je m’éloignais de plus en plus de Mars, vers une planète à la couleur azure, qui me semble-t-il, devait être la Terre… Comble de tristesse, je ne l’avais jamais vue de si près, et pourtant je me trouvais si loin d’elle… C’est en vain que j’essayais de m’en approcher encore plus, je n’avais absolument aucun contrôle sur mes mouvements : tel un pantin entre les mains d’une entité invisible, j’allais là où on voulait bien m’emmener... Il est, en effet, bien difficile de contrôler la façon dont on mène sa vie.

C’est sur cette dernière impression que ma surréaliste escapade vînt à son terme. D’un seul coup d’un seul, je me retrouvais de nouveau sur ma planète pourpre, allongée au sol dans le Temple, pleine de sueur, le scaphandre en mauvais état… Mes capteurs me signalaient que mon niveau d’oxygène était critique, que tout mon corps était en bien piteux état : ce voyage n’était pas le fruit de mon imagination ? Je n’avais pas le temps d’essayer de répondre à toutes ces innombrables questions qui parcouraient mon esprit : il était venu le moment pour moi de rejoindre au plus vite mon bunker de survie.

La vie ne nous fait pas de cadeau quand il s’agit de survivre pour son existence...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roxelay

avatar

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: RP bénédictions   Jeu 5 Juin - 14:07

Citation :
- Des mots douloureux -


Des mots de douleur, une sensation inexplicable… La douleur des mots, une évocation inconnue…
Et pourtant, telle était l’impression de la petite adepte que j’étais… Décimée de partout, mon corps entier ne pouvait plus supporter cette série de phrases me foudroyant de part en part ; paroles qui résonnaient dans ma tête, telles des impacts du tonnerre sur un petit brin d’herbe. Allongée, là, sur le sol Du Temple des Grands Anciens, le seul endroit où pourtant je me croyais en sécurité, je n’avais plus la force de me tenir debout… Et pourtant… et pourtant tout avait plutôt bien commencé lors de La prière.

Quelle fameuse incantation au demeurant. Les mots prononcés, tels de doux rayons de lumière reposant en enfer… Le rituel me procurait une tendre chaleur tactile telle une plume glissant au plus profond des abysses ténébreux… Quelle sensation exquise que de psalmodier ici et là comme noyée sous une pluie chaude et délicieuse emportant tous les maux de la vie martienne pouvait procurer à la frêle Adepte que j’étais… A chaque fois que je voyais apparaître cette douce et lumineuse texture au loin, je me hâtais d’approcher de cette petite - mais ô combien agréable - zone de paradis. Une petite lueur apparaissait alors dans mes yeux, et j’accourais telle une petite fille courant après des papillons dans la nature pour la toute première fois. Les papillons n’étaient pas réels, ils n’étaient pas de simples créatures mais ils se trouvaient au plus profond de mon être…

Ces papillons-là procuraient une onde transcendante de bonheur, comme à leur habitude, désinhibant l’entièreté de mon entendement, je pouvais dès lors me laisser aller… Cette « opération » des Grand Anciens était généreuse et génératrice à la fois, ainsi je ne pouvais m’en priver très longtemps. Rituel sacré en apparence, mais pour autant, il était charnel dans ses profondeurs : cela seuls les Adeptes les plus téméraires le savaient.

Et pourtant… et pourtant cette fois-là, l’extase fut de courte durée, touchant son terme bien plus précipitamment que prévu. Cette rupture engendra un choc dans le corps chétif de l’Adepte que j’étais dont la joie était en train de s’exhaler sur les pourtours du Temple. En effet, alors que j’exultais grâce à « l’honneur » que les Grands Anciens me transféraient, ce fut une vision d’horreur qui me remplit la tête : des immondices à tout va, associés à ces mots prononcés avec férocité provoquant une répugnance telle que je ne pouvais autrement qu’extraire, malgré moi, différents liquides des entrailles de mon corps.

J’interprétai de forte mauvaise manière cet affront, ce blâme, que dis-je cette ignominie… C’était comme si mes paroles avaient demeurées stériles de bout en bout… Mon écœurement était tel que j’en eu des haut-le-cœur d’une puissance inouïe, par à-coups comme si ces obscénités, entrées par mon esprit, essayaient de sortir de mon enveloppe physique. Ces quelques minutes sonnaient en moi comme une éternité vécue dans l’opprobre… Le flot d’abominations était continu, je n’avais d’autre choix que de ramper au sol, avec comme principale difficulté les propres convulsions de mon être… J’étais prosternée, malgré moi, face à mes méphistophéliques maîtres…

Puis la fin de mon calvaire arriva enfin. Mon corps était flétri, j’étais lasse de toute cette mascarade et je ne pouvais en supporter davantage. C’est alors que je me retirai loin de cette salle « maudite »... cette « salle aux maux insupportables »… Avec promptitude je me retirai, telle une martyre, de la Géhenne incarnée, ce soir, par la « salle des mots de douleur »…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RP bénédictions   

Revenir en haut Aller en bas
 
RP bénédictions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LNH - Séries 2015 - Prédictions
» PRÉDICTIONS SÉRIES ÉLIMINATOIRES 2016
» Repêchage NHL 2011 : Vos prédictions
» PRÉDICTIONS SAISON 2016-2017 LHSAM DIVISION SUD
» PRÉDICTIONS SAISON 2016-2017 LHSAM DIVISION NORD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Salons publics : RP :: Roxelay-
Sauter vers: