Partagez | 
 

 demande de correction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
panda2



Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: demande de correction   Dim 1 Juin - 18:52

Bonjours,

j'aurais eu besoin d'une relecture avec correction pour un RP qui devrait être posté ce soir.

Par avance merci.



Citation :
Tout est allé si vite.

Je m'en souviens comme si c'était hier...

Pourquoi je les comprends, leurs parle, que me veulent-ils?

Fuir..Il était loin le temps doux de la Bambouseraie avant que les hommes en blanc viennent me prendre pour me torturer. Que me voulaient-ils? Pourquoi me nommait-ils sujet 3-X de modification génétique de pré-insémination? La douleur de leur expérience sur moi a occultée mes souvenirs de cette période. Je ne me souviens plus que de la peur qui me tenaillait caché dans une ruelles sombre de Néo-Singapour. Les tremblements qui s'emparaient de moi à l'idée qu'ils me retrouvent et me ramène avec eux. C'est là pour la première fois que j'ai entendu parler de Mars.

La promesse du deuxième chance... il me fallait juste contacter un certain Francis. Je n'avais pas le choix; je ne voulais pas qu'on me torture encore. Là bas au moins je pourrais vivre et éviter les mêmes erreurs qu'ici.

La Firm me convoya sur Mars et me fournit le matériel de base. Les premiers jours furent difficile avais-je quitté un enfer pour un autre?

Francis m'accueilla et me guida jusqu'à un groupe de "Clandestins". Cela faisait longtemps que je n'avais pas connu la chaleur d'un foyer. Ma bonne humeur et mes facéties, parfois turbulentes, laissèrent quelques marques... notamment sur la fesse de la Boss du lieu. Par la suite, je fus admis au sein de "Résistance" où je continuais de me perfectionner. Ces deux groupes sont mon berceau Martien, le lieu, le point de départ de tous.

Au bout de quelques temps, je deviens plus habile ma creuse s'améliorait mais j'ignorais toujours tout de Mars et de ceux qui peuplaient cette planète. Un soir je décidais de me rendre au Bar afin de lier connaissance. Là fut ma deuxième chance que m'offrait Mars. Des Dudes aux grands cœurs me firent des cadeaux pour mon arrivé et ils me dirent pourquoi. L'entraide, la solidarité, la formation des jeunes terra participaient de l'Azur.

C'est ce soir là que je la rencontrais pour la première fois, Elle me fit aussi un présent. Sur le moment je ne sus pas quoi lui dire, hypnotisé par son aura et son pendentif, ce soleil qui brillait de mille feux. Je crois que je fus sous le Charme dès cette rencontre. J'aimais son allure, sa gentillesse et l'aplomb de l'expérience qu'Elle affichait. Mais par dessus tout son Aura Azur m'apaisait, me lavait de toutes mes souffrances passées. Je sus, à ce moment, que mon destin sur Mars serait lié a l'Azur.

Le temps passe vite sur Mars entre les quotas de creuse demandé par la Firm, les connaissances que j'accumulais sur ma nouvelle planète et son d'environnement, 100 jours se sont écoulé sans que je m'en rende compte. Je devenais familier de la rouge tout allais bien... trop bien.

La nouvelle tomba un matin... Elle avait joué et perdu, son soleil c'était éteint et son aura avait viré au Poupre le plus noir. Non pas Elle! Ce n'est pas possible. Je me précipitais pour m'enquérir de son état.

Elle que j'avais rencontré resplendissante et plein d'aplomb était prostré, abattu et perdu. Je tentais en vain de la raisonner, de l'encourager a reprendre le chemin de l'Azur, a reconquérir son soleil. Mais sa tristesse et sa haine de la Firm qui lui avait retiré son soleil la rendait sourde a mes appels. Je reparti à mon tour abattu.

De retour à mon Bunker je tournais en rond cherchant une solution pour qu'Elle retrouve son Soleil, son Azur. Je ne trouvais rien. Fou de douleur je fini par me précipiter au marché noir pour m'emparer impulsivement d'un artéfact dangereux: Le Briseur de Vassalité.

J'avais appris que ce Briseur pouvait mener mon propre Karma, mon Aura, vers l'Azur... mais qu'il était puissant si je l'utilisait mal je risquais au mieux de grave dommage au pire de mourir dans le dessert Martien. Je n'avais pas le choix. Seul cette quête de l'Azur me permettrais peut être d'avoir ne serais ce qu'un embryon d'idée que je puisse, avec mes modeste moyen, mettre en œuvre.

Plusieurs fois, je me suis emparé du briseur, plusieurs fois j'ai failli périr. Epuisé, affalé au sein de mon bunker... je n'avais toujours pas d'idées. Celles que j'avais étaient hors de mes moyens compte tenu de mon faible développement. Puis, mon regard ce posa sur un objet, un cadeau d'un Dude lors de mon arrivé. Doucement une idée se mit a germer... Bien sur, depuis le début j'avais la solution sous mes yeux. J'allais pouvoir agir pour qu'Elle retrouve le chemin de l'Azur.

Une dernière fois je me rendis au prés d'Elle tentant vainement de la ramener a la raison, de chasser ses idées noire et de lui donner le courage nécessaire a sa tache. Elle refusa tous en bloc.

Froid et pour la première fois avec un aplomb que je ne me connaissais pas le lui fixais un ultimatum.

"Si demain a 12H tu ne reprends pas le chemin de l'Azur, je t'y forcerais quitte a shooter ton engin de travail!"

Ce serait la fin pour Elle sur Mars me dit-elle. Le Pourpre s'emparait d'elle, le chantage affectif en était sa marque. Je ne cédais sur rien et sans un mot je partis rejoindre mon bunker.

Avant de m'endormir je contactais ses amis, du plus humble au plus ancien, les sommant d'agir. La situation ne pouvait plus durer. De plus des Forces Pourpres venaient de se lever sur Mars. L'azur allait avoir besoin d'Elle, de son expérience, de son soleil et de son aura Azur.

En me rendant au Bar le lendemain Elle était déjà là. Elle vit entrer et me toisa du regard. Prenant les terra présent a témoin elle me rappela notre rendez-vous, l'heure de l'ultimatum. Les regards se tournèrent vers moi, le jeune terra, un panda qui parle en plus... Avec le même aplomb et la même conviction je lui répondis devant tous que je mettrais a exécution mon ultimatum si Elle n'exécutait pas ma demande. Les dés étaient jeté mais tous semblait ce dérouler comme je l'avais prévu.

De retour chez moi, les messages et mises en gardes affluaient.

" Ne la touche pas! Laisse lui le temps!"

Mais du temps nous n'en avions plus. Il fallait agir et c'est ce que je faisais. Croyaient-ils vraiment tous que pour la ramener sur le chemin de l'Azur j'allais employer les moyens du Pourpre?

Le temps défile lentement lorsque l'on attend un rendez-vous important. Avant de partir de mon bunker, je programmais l'envoie de l'objet pour qu'Elle le reçoivent et qu'il fasse son office, puis je pris la directions du Bar.

Les terras habituels étaient là et les conversations fusaient de partout. A l'heure dite, je me suis levé et je les interpellé pour que tous m'entende.

" Tu sais ce que j'attends de toi Turquoise!

Il est l'heure et comme je m'y suis engagé je suis l'auteur du première acte.

Lorsqu'on s'en couvre il crée des étoiles dans les yeux des enfants, il réchauffe le coeur des adultes et illumine celui qui le porte!"

Sans un mot de plus je me suis remis à ma table... et j'attendis. Apres la stupeur, plusieurs Terras cherchèrent la réponse a l'égnime que je venais de lancer. Alors que j'écoutais les réponses les plus folles je songeais qu'elle recevrait chez elle mon cadeau. Un bonnet de Noël du Dude Ranger et de l'humour. Je n'avais trouvé que cela pour lui donner le courage de reprendre le chemin de l'Azur et repartir à la reconquête de son soleil.

Le paris étaient risqué. J'avais agi sans en informé mes supérieurs de Résistance et je n'ignorais pas qu'elle avait la gâchette Nucléaire facile.

Les dés étaient jeté. L'azur valaient bien ce choix, ce risque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roxelay

avatar

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: demande de correction   Dim 1 Juin - 19:35

panda2 a écrit:
Tout est allé si vite.

Je m'en souviens comme si c'était hier...

Pourquoi je les comprends ["Pourquoi est-ce que je les comprends", en formule plus ancienne : "Pourquoi les comprené-je" comme c'est un usage discutable, je te conseille la 1ere formulation, sinon "Pourquoi les comprends-je" mais ça ne fait pas joli... et c'est limite faux je crois Content], leurs parle, que me veulent-ils?

Fuir... Il
était loin le temps doux de la Bambouseraie avant que les hommes en
blanc viennent me prendre pour me torturer. Que me voulaient-ils ?
Pourquoi me nommaient-ils "sujet 3-X de modification génétique de
pré-insémination" ? La douleur de leur expérience sur moi a occul mes
souvenirs de cette période. Je ne me souviens plus que de la peur qui
me tenaillait, caché dans une ruelles sombre de Néo-Singapour. Les
tremblements qui s'emparaient de moi à l'idée qu'ils me retrouvent et me
ramènent avec eux. C'est là pour la première fois que j'ai entendu parler
de Mars.

La promesse d'une deuxième chance... Il me fallait juste
contacter un certain Francis. Je n'avais pas le choix ; je ne voulais
pas qu'on me torture encore. Là bas, au moins, je pourrais [au futur non ? sans "s"] vivre et
éviter [de faire ?] les mêmes erreurs qu'ici.

La Firme me convoya [impropre ?] sur Mars et
me fournit le matériel de base. Les premiers jours furent difficiles,
avais-je quitté un enfer pour un autre ?

Francis m'accueilla et
me guida jusqu'à un groupe de "Clandestins". Cela faisait longtemps que
je n'avais pas connu la chaleur d'un foyer. Ma bonne humeur et mes
facéties, parfois turbulentes, laissèrent quelques marques... notamment
sur la fesse de la Boss du lieu. Par la suite, je fus admis au sein de
"Résistance" où je continuais de me perfectionner. Ces deux groupes
sont mon berceau Martien, le lieu, le point de départ de tout.

Au
bout de quelques temps, je deviens [devins ?] plus habile, ma creuse s'améliorait
mais j'ignorais toujours tout de Mars et de ceux qui peuplaient cette
planète. Un soir je décidais de me rendre au Bar afin de lier
connaissance. Là fut ma deuxième chance [mal dit ?] que m'offrait Mars. Des Dudes
aux grands cœurs me firent des cadeaux pour mon arrivée et ils me dirent
pourquoi [fin brutale]. L'entraide, la solidarité, la formation des jeunes terra
participaient de l'Azur [verbe impropre ou mal dit, manque un mot ?].

C'est ce soir là que je la rencontrais
pour la première fois. Elle me fit aussi un présent. Sur le moment je
ne sus pas quoi lui dire, hypnotisé par son aura et son pendentif, ce
soleil qui brillait de mille feux. Je crois que je fus sous le Charme
dès cette rencontre. J'aimais son allure, sa gentillesse et l'aplomb de
l'expérience qu'Elle [normal la majuscule ? j'ai corrigé pour après aura azure] affichait. Mais par-dessus tout son aura azure
m'apaisait, me lavait de toutes mes [répétition de la possession, en enlever un des deux] souffrances passées. Je sus, à ce
moment, que mon destin sur Mars serait lié a l'Azur.

Le temps
passe ["passait" ?] vite sur Mars entre les quotas de creuse demandé par La Firme, les
connaissances que j'accumulais sur ma nouvelle planète et son environnement ; 100 jours se sont écoulés sans que je ne m'en rende
compte. Je devenais familier de la Rouge tout allait bien... trop bien.

La
nouvelle tomba un matin... [soit tu ne mets pas de juscule après les "..." soit tu en mets toujours :aga:] elle avait joué et perdu, son soleil s'était
éteint et son aura avait viré au poupre le plus noir. Non pas Elle ! Ce
n'est pas possible. Je me précipitais pour m'enquérir de son état.

Elle,
que j'avais rencontré resplendissante et pleine d'aplomb, était prostrée,
abattue et perdue. Je tentais en vain de la raisonner, de l'encourager à
reprendre le chemin de l'Azur, à reconquérir son soleil. Mais sa
tristesse et sa haine de La Firme qui lui avait retiré son soleil, la
rendait sourde à mes appels. Je repartis à mon tour abattu.

De
retour à mon Bunker je tournais en rond cherchant une solution pour
qu'elle retrouve son Soleil, son Azur. Je ne trouvais rien. Fou de
douleur je finis par me précipiter au marché noir pour m'emparer
impulsivement d'un artefact dangereux : Le Briseur de Vassalité.

J'avais
appris que ce Briseur pouvait mener mon propre Karma, mon Aura, vers
l'Azur... mais qu'il était puissant si je l'utilisais mal, je risquais
au mieux de graves dommages, au pire de mourir dans le désert [dessert relis la prochaine fois Wink] Martien. Je
n'avais pas le choix. Seule cette quête de l'Azur me permettrait peut-être d'avoir ne serait-ce qu'un embryon d'idée que je puisse, avec mes
modestes moyens, mettre en œuvre.

Plusieurs fois, je me suis
emparé du Briseur, plusieurs fois j'ai failli périr. Epuisé, affalé au
sein de mon Bunker... je n'avais toujours pas d'idées. Celles que
j'avais étaient hors de mes moyens compte tenu de mon faible
développement. Puis, mon regard se posa sur un objet, un cadeau d'un
Dude lors de mon arrivée. Doucement une idée [répétition] se mit à germer... Bien
sûr, depuis le début j'avais la solution sous les yeux. J'allais
pouvoir agir pour qu'elle retrouve le chemin de l'Azur.

Une
dernière fois je me rendis au prés d'elle tentant vainement de la
ramener à la raison, de chasser ses idées noires et de lui donner le
courage nécessaire à sa tache. Elle refusa tout en bloc.

Froid et pour la première fois avec un aplomb que je ne me connaissais pas, je lui fixais un ultimatum.

"Si demain à 12H tu ne reprends pas le chemin de l'Azur, je t'y forcerais quitte à shooter ton engin de travail !"

Ce
serait la fin pour elle sur Mars me dit-elle. Le Pourpre s'emparait
d'elle, le chantage affectif en était sa marque. Je ne cédais sur rien
et sans un mot je partis rejoindre mon Bunker.

Avant de
m'endormir je contactais ses amis, du plus humble au plus ancien, les
sommant d'agir. La situation ne pouvait plus durer. De plus des Forces pourpres venaient de se lever sur Mars. L'Azur allait avoir besoin
d'elle, de son expérience, de son soleil et de son aura azure.

En
me rendant au Bar le lendemain, elle était déjà là. Elle me vit entrer
et me toisa du regard. Prenant les terra présents à témoin, elle me
rappela notre rendez-vous, l'heure de l'ultimatum. Les regards se
tournèrent vers moi, le jeune terra, un panda qui parle en plus... Avec
le même aplomb et la même conviction que la veille, je lui répondis
devant tous que je mettrais à exécution mon ultimatum si elle
n'exécutait pas ma demande. Les dés étaient jetés mais tout semblait se
dérouler comme je l'avais prévu.

De retour chez moi, les messages et mise en garde affluaient.

" Ne la touche pas ! Laisse lui le temps !"

Mais
du temps nous n'en avions plus. Il fallait agir et c'est ce que je
faisais. Croyaient-ils vraiment tous que pour la ramener sur le chemin
de l'Azur j'allais employer les moyens du Pourpre?

Le temps
défile lentement lorsque l'on attend un rendez-vous important. Avant de
partir de mon Bunker, je programmais l'envoi de l'objet pour qu'elle le
reçoive et qu'il fasse son office, puis je pris la direction du Bar.

Les
terras habituels étaient là et les conversations fusaient de partout. A
l'heure dite, je me suis levé et je les interpellais pour que tous
m'entendent.

" Tu sais ce que j'attends de toi Turquoise !

Il est l'heure et comme je m'y suis engagé, je suis l'auteur du première acte.

Lorsqu'on
s'en couvre il crée des étoiles dans les yeux des enfants, il réchauffe
le coeur des adultes et illumine celui qui le porte !"

Sans un
mot de plus je me suis remis à ma table... et j'attendis. Après la
stupeur, plusieurs Terras cherchèrent la réponse a l'énigme que je
venais de lancer. Alors que j'écoutais les réponses les plus folles, je
songeais qu'elle recevrait chez elle mon cadeau. Un bonnet de Noël du
Dude Ranger et de l'humour. Je n'avais trouvé que cela pour lui donner
le courage de reprendre le chemin de l'Azur et repartir à la reconquête [re... re = répétition]
de son soleil.

Le pari était risqué. J'avais agi sans en
informer mes supérieurs de Résistance et je n'ignorais pas qu'elle avait
la gâchette Nucléaire facile.

Les dés étaient jetés. L'Azur valait bien ce choix, ce risque.

Dur dur la correction... tu ne serais pas panda que j'aurai arrêté vers le début. Y'a beaucoup trop de fautes, passe ton texte dans un correcteur orthographique, au minimum. Relis-le aussi, pense à utiliser un logiciel pour les conjugaisons si besoin est.

Problème sur aplond=> aplomb, les majuscules... aléatoires, du coup j'ai viré les "E" de "Elle" ne sachant pas si c'était volontaire, tellement c'était noyé dans les fautes. Vers 1/3 du texte ou la moitié je sais plus, j'ai corrigé plus vite, moins d'explications et moins de rigueur sur la tournure des phrases car ce n'est pas le problème majeur du texte.

Bonne continuation en tout cas :calin:, il faut persévérer et être rigoureux petit Panda Content2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
panda2



Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: demande de correction   Dim 1 Juin - 20:04

* ... arrive avec un sac sur la tête et repart avec sa copie...*

J'entends ça depuis le CP rox... et c'est pas faute d'essayer... merci pour la correction...


Et tout mes voeux de bonheurs avec tiamat! :calin:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roxelay

avatar

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: demande de correction   Dim 1 Juin - 20:44

panda2 a écrit:
* ... arrive avec un sac sur la tête et repart avec sa copie...*

J'entends ça depuis le CP rox... et c'est pas faute d'essayer... merci pour la correction...


Et tout mes voeux de bonheurs avec tiamat! :calin:

Hum même avec un correcteur word tu as essayé ? ça enlèverait pas mal de fautes, surtout ça allègerait mon (notre) travail, ainsi on peut passer plus de temps pour t'expliquer quelques petits points :calin: tout simplement ! Parce que là c'était dur, d'habitude je ne corrige pas les textes avec trop de fautes "classiques" ça me prend trop d'énergie (d'autres ont ce courage Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
panda2



Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: demande de correction   Dim 1 Juin - 20:52

Je l'ai tapé directement sur le forum de Résistance....et tu as eu la première monture sans relecture. D'ailleurs tu as oublié quelques fautes à la fin... Content

Merci pour la correction roxelay ( sans majuscule ! ^^)

*... repart avec son sac sur la tête....*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roxelay

avatar

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: demande de correction   Lun 2 Juin - 3:31

panda2 a écrit:
Je l'ai tapé directement sur le forum de Résistance....et tu as eu la première monture sans relecture. D'ailleurs tu as oublié quelques fautes à la fin... Content

Merci pour la correction roxelay ( sans majuscule ! ^^)

*... repart avec son sac sur la tête....*

Oui je me doute pour la fin... je t'ai dit moi j'arrive pas à tenir quand y'en a de trop, là c'est un miracle que j'en ai corrigé autant Wink ; en fait je préfère perfectionner un texte, que le mettre à niveau tout simplement :calin:.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: demande de correction   

Revenir en haut Aller en bas
 
demande de correction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de Correction pour un texte de Discussions et Récits
» Demande de correction pour mylène
» [Annulée] Demande de page d'aceuil
» [Annulée] Demande de description des catégories.
» [résolu] demande d'aide à l'optimisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Correctifs :: Corrections-
Sauter vers: