Partagez | 
 

 Bon, allez, à mon tour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natwail

avatar

Nombre de messages : 127
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Bon, allez, à mon tour.   Mar 31 Juil - 14:18

Cela faisait déjà dix bonnes minutes qu'elle contemplait la porte sans oser entrer. Le vent déposait se la poussière sur le côté droit de son scaphandre, sans qu'elle y prête attention. Plusieurs avis s'affrontaient sous son casque sans qu'elle parvienne à déterminer de quoi elle avait réellement envie. Si ça devait durer plus longtemps, elle n'aurait plus qu'à rentrer au bunker. Elle aurait presque voulu jouer à pile ou face, mais rien à proximité ne semblait pouvoir servir. Et puis, elle voulait suivre son envie, pas le hasard. Alors, elle cherchait.

Le vent siffla à ses oreilles, ressemblant à s'y méprendre au bruit d'une vieille bouilloire. Un bon thé. Oh, il ne vaudrait jamais le thé à la menthe de Madame Tarifa, mais enfin, ça changerait de cette boisson énergétique aromatisée au café. Elle sourit à cette évocation du bon vieux temps. La Belle Epoque, comme elle l'appelait. Le parfum sembla envahir son scaphandre, et elle sut ce qu'elle voulait.

... Encore faudrait-il qu'ils en aient. Et ça, il n'y avait qu'une façon de le savoir. Elle prit résolument la direction du sas.

_____



La différence de luminosité lui demanda un temps d'adaptation. Elle ne distinga d'abord quel quelques points lumineux, qui éclairèrent bientôt une masse informe et mouvante. La pièce devait être immence, à en juger par le volume sonore du brouhaha qui s'en dégageait. Elle ôta son casque, et le décor se fit plus net.

Les regards aussi. A peine avait-elle libéré sa longue chevelure rousse que les occupants des tables les plus proches se retournèrent vers la nouvelle arrivante. Parmi eux, une large majorité d'hommes. Enfin, peut-être, de toutes façons, elle ne vit qu'eux. Et, inévitablement, apparut dans leurs yeux une lueur qu'elle ne connaissait que trop bien.

Désir.

Un long frisson lui parcourut l'échine, et elle pensa un instant à faire demi-tour. Mais... qu'allaient penser les gens ? Son esprit s'emplit en un instant de commentaires : "Elle sait pas c'qu'elle veut, celle-là", "Regarde, c'est une nouvelle qui s'est gourée", "Hé, tu crois qu'elle veut qu'on la suive ?", le tout ponctué d'éclats de rire. Bien gras.

Alors, bien que son cœur semble vouloir fuir sa poitrine, elle se retint, parvenant à conserver un masque glacial, impassible. Elle avisa une table libre, un peut à l'écart, et la rejoignit par le chemin le plus court, en cherchant à garder une démarche la plus neutre possible. Ce qui n'empêcha pas que quelques têtes se retournent.

Elle s'installa dos au mur. Sécurité. S'aperçut qu'elle ne respirait pas, sans savoir depuis combien de temps. Se força à aspirer une bonne goulée d'air. Elle se mit à tapotter nerveusement le bord de la table, avant de s'en rendre compte et de glisser ses mains en-dessous, hors de vue. Où elle les frotta l'une contre l'autre, convulsivement.

Cherchant un endroit où poser son regard, elle vit approcher une femme, un PDA à la main, vraisemblablement pour prendre sa commande. Il n'était plus question de thé, à présent.
"Vodka", souffla-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absurd_Jedi
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 33
Localisation : Pouyouland
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Bon, allez, à mon tour.   Mar 31 Juil - 14:55

Correction

Cela faisait déjà dix bonnes minutes qu'elle contemplait la porte sans oser entrer. Le vent déposait de la poussière sur le côté droit de son scaphandre, sans qu'elle y prête attention. Plusieurs avis s'affrontaient sous son casque sans qu'elle parvienne à déterminer de quoi elle avait réellement envie. Si ça devait durer plus longtemps, elle n'aurait plus qu'à rentrer au bunker. Elle aurait presque voulu jouer à pile ou face, mais rien à proximité ne semblait pouvoir servir. Et puis, elle voulait suivre son envie, pas le hasard. Alors, elle cherchait.

Le vent siffla à ses oreilles, ressemblant à s'y méprendre au bruit d'une vieille bouilloire. Un bon thé. Oh, il ne vaudrait jamais le thé à la menthe de Madame Tarifa, mais enfin, ça changerait de cette boisson énergétique aromatisée au café. Elle sourit à cette évocation du bon vieux temps. La Belle Epoque, comme elle l'appelait. Le parfum sembla envahir son scaphandre, et elle sut ce qu'elle voulait.

... Encore faudrait-il qu'ils en aient. Et ça, il n'y avait qu'une façon de le savoir. Elle prit résolument la direction du sas.

_____



La différence de luminosité lui demanda un temps d'adaptation. Elle ne distingua d'abord quel quelques points lumineux, qui éclairèrent bientôt une masse informe et mouvante. La pièce devait être immense, à en juger par le volume sonore du brouhaha qui s'en dégageait. Elle ôta son casque, et le décor se fit plus net.

Les regards aussi. A peine avait-elle libéré sa longue chevelure rousse que les occupants des tables les plus proches se retournèrent vers la nouvelle arrivante. Parmi eux, une large majorité d'hommes. Enfin, peut-être, de toutes façons, elle ne vit qu'eux. Et, inévitablement, apparut dans leurs yeux une lueur qu'elle ne connaissait que trop bien.

Désir.

Un long frisson lui parcourut l'échine, et elle pensa un instant à faire demi-tour. Mais... qu'allaient penser les gens ? Son esprit s'emplit en un instant de commentaires : "Elle sait pas c'qu'elle veut, celle-là", "Regarde, c'est une nouvelle qui s'est gourée", "Hé, tu crois qu'elle veut qu'on la suive ?", le tout ponctué d'éclats de rire. Bien gras.

Alors, bien que son cœur semble vouloir fuir sa poitrine, elle se retint, parvenant à conserver un masque glacial, impassible. Elle avisa une table libre, un peut à l'écart, et la rejoignit par le chemin le plus court, en cherchant à garder une démarche la plus neutre possible. Ce qui n'empêcha pas que quelques têtes se retournent.

Elle s'installa dos au mur. Sécurité. S'aperçut qu'elle ne respirait pas, sans savoir depuis combien de temps. Se força à aspirer une bonne goulée d'air. Elle se mit à tapotter nerveusement le bord de la table, avant de s'en rendre compte et de glisser ses mains en-dessous, hors de vue. Où elle les frotta l'une contre l'autre, convulsivement.

Cherchant un endroit où poser son regard, elle vit approcher une femme, un PDA à la main, vraisemblablement pour prendre sa commande. Il n'était plus question de thé, à présent.
"Vodka", souffla-t-elle.

Rien à signaler, à part quelques petits dérapages sur le clavier (une lettre en trop ou en moins, ce genre de trucs...^^). Et sinon j'aime bien le texte, c'est sympa... A quand la suite ? Content

Je me suis permis de mettre en évidence les erreurs afin que tu voies exactement ce qui n'allait pas, Natwail. J'espère que ça ne te dérange pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natwail

avatar

Nombre de messages : 127
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Bon, allez, à mon tour.   Mar 31 Juil - 17:10

Euh, ouais, sauf que je suis outrée par le "distingua". C'est phonétiquement pas logique. Suspect (en même temps, le français en tant que langue logique... Rolling Eyes )

Et par ton "sympa" aussi. Mon perso est traumatisé, et tu trouves ça "sympa"... scratch

Pour ce qui est de la suite, 'faudrait déjà que j'sache quoi y mettre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absurd_Jedi
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 33
Localisation : Pouyouland
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Bon, allez, à mon tour.   Mar 31 Juil - 17:59

Pour le "distingua", je suis d'accord avec toi, c'est pas logique du tout... Mais après vérification sur mon site favori en terme de conjugaison (http://www.leconjugueur.com) il semblerait que ce soit la conjugaison exacte. Je vérifierai sur mon Bescherelle ce soir quand je serai rentré chez moi.

Sinon, en ce qui concerne mon commentaire sur ton texte (le "sympa"... ^^' ) ben c'était pour qualifier le texte en lui même, pas ce qui arrive à ton perso (en gros, j'ai trouvé ça bien écrit et intéressant à lire ^^). Je te promets de faire attention la prochaine fois que je commenterai un de tes textes. Content

_________________
May the Absurd Side of Force be with you...

Pouyou !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bon, allez, à mon tour.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bon, allez, à mon tour.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tour par tour vs ordinateur
» Système de tour par tour
» faire le tour de la scène
» La tour de HANOÏ
» ma Bbox dit que ma tour n'a pas pas de carte ethernet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Correctifs :: Corrections-
Sauter vers: